Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 septembre 2013 1 30 /09 /septembre /2013 14:32

Les initiateurs des concertations nationales obligés de reconnaitre leur défaite !

Ces tueurs tutsi comb-copie-2

Joseph Kabila appelé à revoir sa copie sur l'image qu'il a des forces politiques et sociales luttant pour le changement radical dans son pays

La réunion spéciale sur les pays de la région de Grands Lacs Africains dont la RDC, le Rwanda et l'Ouganda convoquée le lundi 23 septembre 2013 à New York appartient déjà au passé !

Contrairement aux espérances longtemps entretenues par le régime politique en place à Kinshasa, la communauté internationale, par le biais des décideurs du monde réunis au siège de Nations Unies à New York, n'a pas épousé laquerelle des autorités de la RD Congo qui avaient décide de mettre définitivement sous éteignoir les pourparler de la capitale ougandaise (Kampala),au profit des concertations nationales décidées et orchestrées par Joseph Kabila ainsi que ses lieutenants.

En effet, il est désormais acquis que l'avenir immédiat de la RDC ne sera pas tributaire de la volonté exprimée par Joseph Kabila, à travers des conclusions distillées par les groupes thématiques de concertations nationales dominées à 95% des participants inféodés à la cause de ce dernier mais des décisions obtenues de façon consensuelles, au terme des négociations politiques impliquant toutes les parties en présence et sur une base égalitaire.

Le verdict de la communauté internationale !

Ainsi donc la démarche politique actuelle de la majorité au pouvoir en RDC est-elle ramenée à l'esprit et à la lettre de l'accord-cadre conclu par les parties le 24 février écoulé à Addis-Abeba, ainsi qu'aux termes de la résolution 2098 du Conseil de sécurité des Nations Unies contraignant nombre de dirigeants de la région des Grands Lacs, en conflit ouvert avec leur opposants respectifs, à négocier avec ces derniers !

Or, en privilégiant les négociations directes entre le pouvoir en place en RDC et les opposants sans exclusive, la communauté internationale, qui vient de rendre son verdict à New York au terme de la réunion spéciale sur les pays de la région des Grands lacs Africains, neutralise les concertations nationales et rend par ce fait même inopérantes les décisions de celles-ci !

Pendant ce temps, Léon Kengo wa Dondo et Aubin Minaku, qui dirigent ce forum, continuent de jurer sur le succès de celui-ci ! Que représenterait donc aux yeux de ces deux affidés de Joseph Kabila la position claire et nette que la communauté internationale vient de prendre à l'endroit des concertations nationales face à la nécessité de tenir des négociations directes et sans faute avec les forces politiques et sociales prônant le changement radical au pays ?

 

Dans moins d'une semaine, les lampions des concertations nationales qui se couvrent d'une couche épaisse de mystères vont livrer leurs secrets. Aux Congolais donc de bien se tenir en attendant ce que l'homme de la rue à Kinshasa considère déjà comme un non-événement, face aux initiateurs de ce forum qui sont obligés de reconnaitre leur défaite !

Partager cet article

Repost 0
Published by kongolibre.over-blog.com