Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 janvier 2016 6 16 /01 /janvier /2016 11:57
Lumumba, une pensée politique non assimilée

Lumumba, une pensée politique non assimilée

Par Joseph Diamena Matundu

Lumumba a vécu sa pensée politique, la pensée politique de Lumumba est une réalité vérifiable et applicable. Connaissant bien le potentiel dynamisme-franchissant de celle-ci sur la libération et la formation des assujettis, l’occident a et continu de chercher les voies et moyens pour étouffer cette pensée, une pensée de la libération Africaine en générale et du Kongo en particulier. Une leçon non assimilée demeure la une jusqu’à son assimilation.

Cette note nous épargne des ‘ismes’ et de ‘istes’ car au Kongo d’aujourd’hui l’appartenance dénominative en politique est vidée de toute signification, pire est que les acteurs politiques agissent à l’encontre de la désignation ironiquement optée ; un ‘démocrate’ qui prends la décision du parti dans sa chanbre à coucher, un ‘peuplelisme’ qui persécutes ses populations, un ‘socialiste’ qui bouffes le fonds du parti aves ses membres de famille, et un ‘nationaliste’ qui lutte à cote des envahisseurs du pays pour la balkanisation du pays. Raison pour laquelle que cette note souligne que de Lumumba et de sa pensée politique, il ne suffit pas de s’auto-dénommer ou d’appartenir à telle ou telle dénomination, il faut y être (un style de vie correspondant), Lumumba a vécu sa pensée politique.

Les images et la sélection des extraits de exposés de la pensée politique Lumumba, sur (http://kongolibre.over-blog.com/2016/01/devoir-de-memoir-lumumba-et-sa-pensee-politique.html), démontrent caractéristiques de la logique, la constance, et l’applicabilité de cette pensée pour la libération effective de l’Afrique en générale et du Kongo en particulier. Dommage est qu’à plus de 5 décennies de l’exposition de ladite pensée, l’Afrique et le Kongo se trouvent toujours sous l’asservissement impérialiste, pourtant tout était dévoilé et les orientations étaient données à temps. La théorie est vérifiable est applicable, la difficulté est dans le vouloir de l’apprendre et l’assimilée, dans une certaine instance ce manque de vouloir est due à la propagande manipulatrice du nom de Lumumba, accusé faussement d’élément dangereux et extrémiste, pourtant il ne cherché que la libération de son peuple de la captivité impérialiste.

La pensée politique de Lumumba est explicite et devrait en principe consister du guide dans la lutte de la libération de notre pays que nous menons matin, midi et soir. Ci-après sont principales classification de la pensée:

  • La vision pour le Kongo
  • La mise au point de la situation catastrophique du moment (du continent et du Kongo),
  • La cause de la persécution,
  • L’identification de nos persécuteurs,
  • Le mode opératoire du système persécuteur, et
  • Les orientations de la lutte.

Lumumba avait une VISION nette, et explicite incontournables pour le Kongo.

«Ce que nous voulions pour notre pays, son droit à une vie honorable, à une dignité sans tache»

Toute la vie politique de Lumumba, était consacrée à la recherche des voies et moyens d’accomplir cette vision.

En terme prédictive, Lumumba a prophétisé sur la situation catastrophique que connaisse l’Afrique assujettie en générale et le Kongo en particulier, il suffit d’une étude comparative des évènements (du colonialisme à ce jour) à la pensée de Lumumba pour la prouvée, malgré tout, la majorité parmi nous refusent catégorique par ignorance ou par manipulation de reconnaitre cette pensée, nous y reviendrons. Cette logique prouve à suffisance la non nécessité de réinventer la roue car cette pensée est d’actualité, inutile de passer à une autre théorie aussi longtemps que la première continue de produire les mêmes effets, ce qu’il nous faut c’est d’assimiler la leçon pour éviter de continuer de tourner en rond, pourtant la majorité parmi nous détient des multiples papiers académiques, phénomène incompressible et difficile à expliquer.

La pensée de Lumumba souligne en gars que la cause de la persécution, n’est rien d’autre que le maintien du statu quo ; l’asservissement des populations autochtones afin de mieux brader, dilapider, piller, et/ou voler des ressources naturelles des pays esclavagistes. En d’autre terme l’occupation du pays et/ou la mise sous tutelle légale ou officieuse.

Lumumba a classifié nos persécuteurs en réseaux externe et interne. Le réseau externe est composé des impérialistes qui opèrent sous les sociétés multinationales, certaines ONG, et individus de renoms, ce sont eux les commanditaires des persécutions.

Au Kongo et en Afrique Centrale, s’ajoute les ‘tutsis power’ les actuels courtiers qui agissent sous les noms, ordres et protections des commanditaires. Au niveau interne nous avons con-golais communément connus sous le nom ‘collabos’.

Le terme collabo n’est pas une invention Kongolaise moins encore des ‘combattants’ comme pouvaient ou faire croire certains, il émane de l’histoire de la révolution française. Historiquement, les collabos ont la triple mission d’infiltrer, diviser/disperser et réduire/détruire la force vive. La pensée manipulatrice est de séduire la force vive en termes de la réconciliation suicidaire, souvent en évoquant les passages et/ou exemples sélectifs tels que l’unité et la réconciliation nationales.

Un bon exemple selectif-manupulateur est celui de la réconciliation de l’Afrique du Sud et de Mandela (un autre sujet à développer et surtout que les langues commencent à se délier), ici tout bon manipulateur sautes intentionnellement ces deux faits majuers ; primo que ce dernier était l’épée avant de devenir la ’paix’, il fut l’un des fondateurs de la branche armée de l’ANC, ‘Umkhotho wa sizwe. Secundo que l’ANC a réuni à ses côtés que les forces vives de changement tels que PAC et AZAPO, et non et à jamais des mouvements des collabos pendant les négociations, Inkhata Freedom Party (IFP) était associé qu’au Gouvernement d’union nationale, c et après que l’ANC ait le pouvoir, l’histoire doit être lue dans son entièreté et à son exactitude, on ne mélange pas de l’eau et de l’huile, c’est la loi de la nature, il y a rien à inventer là-dessus.

Sommes-nous pour le changement du Kongo ou pour sa destruction ?

Suivant quelle logique que nous Kongolais, devons et absolument inclure dans un mouvement dit de changement des ex et membres des groupements terroristes ; MP, RCD, PPRD, UNC, CNDP, M23, MLC, G666, et choses semblables ? Sur tout de plus de 70 millions des Kongolais, il n’y a pas ceux qui sont capables de faire la politique sauf les ex terroristes et leurs membres de famille, sans vision et/ou position fixe, des véritables roseaux dirigés par le vent ‘mangeocrato-manipulateur’ ? Ne dit-on pas que « qui a trahi trahira ». Pouvons-nous aujourd’hui citer au moins un traitre de Lumumba étant ou ayant fini ces jours à côté du Peuple ? N’est-ce pas que Muan’a nkoyi a kotikala nkoyi ? Même les espèces douteuses ne nous font pas peur ! Juste au nom (dépourvu de toutes significations) de la ‘réconciliation’, ‘unité’, et ‘cohésion ! Waouh !!!

Pour le maintien du statu quo, nos persécuteurs opèrent en système bien synergique, deux techniques majeures sont utilisées pour une effective fonctionnement, il s’agit de :

  • La persécution des populations autochtones,
  • La manipulation de nos psychoses.

Le Kongo notre très cher et beau pays, est entrain de connaitre une épuration systématique de ses populations par les courtiers tutsis power avec le cheval de Troie alias Joseph Kabila parachuté á la tête du pays, ayant pour mission d’abattre les populations en vue de semer un climat de terreur et remplacer des populations à ceux de son espèce. Le conteur est à ce jour à plus 8 million et ceci à la plus grande satisfaction des commanditaires qui trouvent à leurs passage un terrain aplani et favorable au bradage de nos ressources naturelles. Les populations sont aujourd’hui des otages et cobayes d’essaies de tutsis power, abattables à chaque intention de pillage, découverte des ressources naturelle par les commanditaires et /ou à chaque revendication de leurs Droits Fondamentaux.

La manipulation de psychologique; diversions, achats des consciences faibles, et division des populations. C’est avec ces armes silencieuses à destruction massive, armes les plus efficaces de l’asservissement du Kongo. C’est avec ces armes que nos attentions sont captifs et diriger vers des banalités au lieu et place de demeurer concentrer aux causes nobles. Le pire est quand le niveau de la manipulation nous rend allergiques à la prononciation du nom de Lumumba.

« Un aîné qui n’a pas été dans vos grandes écoles d’Europe ou d’Afrique me confia un jour à Kinshasa ce qui suit:
"Si un muzungu (mundele) appelé le blanc, comme vous le voulez t’appelle “mon ami”, regardes bien autour de toi. Il doit avoir vu quelque chose dont il voudrait te la soutirer.
Si par malheur il va jusqu’à t’embrass
er,

c’est qu’il est décidé à t’arracher même le caleçon (linguanda, mudinda, munkayi) que tu portes en sous pour couvrir ton humanisme et te laisser pas nu mais plutôt à poil". Une façon pour lui de te soumettre à l’humiliation sans foi ni morale.

Dans des circonstances comme celles du moment où les enfants du Congo de toute tendances se bousculent, s’entretuent pour le pouvoir ou pour le pays, prenez soin d’éviter des visiteurs intrus dans la case.
Un conseil gratuit à prendre ou à laisse
r. » (Inconnu)

L’imposition des divisions est aussi une arme parmi la manipulation de nos psychoses, c’est un poison retardé de l’unité Nationale et de l’intégrité territoriale. Nos divisions naturelles entre autres bloc Est–bloc Ouest, Luba-Tetela, Kasaiens–Katangais, Nande–Mushi, et Lingalaphones–Swahiliphones sont parfois manipulées en préjudiciable. Ces divisions naturelles font parties de notre richesse culturelle, mais avec une intensité manipulatrice du moment, cette même richesse devient une menace conduisant lentement mais surement vers la balkanisation longuement planifiée.

La pensée politique de Lumumba est pleine des orientations étant lui-même le véritable rôle model. Parmi tant d’autres il y a primo l’engagement dans la lutte, un bon leader doit etre un activiste et non un ‘télécommandeur’. Secundo, la lutte exige l’espoir et la persévérance, on peut s’engager dans une lutte tout en demeurant négatif de son accomplissement, l’énergie positive est de rigueur.

Tertio, interpellation de tous les mouvements de changement aux actions, la lutte de la libération n’est pas exclusif à un individu-dieu-libérateur et/ou groupe exclusif-d’individus, celle-ci est une affaire et concerne tout individu et/ou tous les mouvements de changement. Inclusive dans la lutte n’est pas synonyme de poubelle, où tout est acceptable, les collabos et ex terroristes sont des ennemis du changement, ils luttent pour le maintien de statu quo ceci pour continuer de bénéficier de l’impunité et voir même de leurs ‘mangeocrates’, un changement est pour eux la fin de la liberté, d’où l’infiltration dans un mouvement de changement c’est pour le saboter.

Le mouvement de changement est purement inclusif qu’à ceux qui luttent réellement pour le changement.

Lumumba étant un Leader Africain avérer, a contribué sa part de la lutte jusqu’au sacrifice suprême ; tout en exposant les persécuteurs ainsi que leurs mode d’opération pour nous maintenir dans l’asservissement, il est allé plus jusqu’à donner des orientations.de comment se libérer du système impérialiste, plus de 5 décennies passées sa pensée politique demeure non assimilée, l’Afrique assujettie en générale et le Kongo en particulier continuent de foncer dans l’abime au lieu de la libération. Il est temps pour tout qui militent pour le changement de se mettre ensemble en vue de réévaluer ladite pensée, la mettre en jour en cas de nécessité et d’élaborer un plan commun de la libération tel que préconisé par ses orientation.

Analysons ensemble la pensée politique de Lumumba.

Vive le Kongo Libre, Uni et Prospère.

Joseph Diamena Matundu

MCom - Business Mgnt (UNISA)

Phone: +27 76 188 0417 / +27 81 424 9935

Email: jdmatundu@gmail.com

Skype: joseph.matundu

Partager cet article

Repost 0
Published by kongolibre.over-blog.com