Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 septembre 2011 6 24 /09 /septembre /2011 11:06
Vendredi 23 septembre 2011

Voici les Dépêches Cathobel du 23/09/2011

Sommaire

BELGIQUE

Jeunesse 2000, un coup de fouet eucharistique

22 Septembre 2011
DEPECHES CATHOBEL - BELGIQUE -
WEJeunessse2000_Namur
Né dans la foulée des JMJ de Compostelle, en 1989, le mouvement Jeunesse 2000 en a gardé toute la saveur : goût de la rencontre avec le Christ, accueil de la différence, attirance pour le questionnement. Pendant 48 heures, les jeunes vivent et redécouvrent les bases de leur foi. Depuis plus d'un an, des WE sont organisés en Belgique !
S'inspirant de l'appel reçu de Benoît XVI à « être des instruments et des leaders d'un nouvel effort pour apporter l'Evangile au monde », ils appliquent l'invitation de Jean-Paul II à placer l'Eucharistie au centre de leur vie personnelle, à l'aimer, à la célébrer. « Vivez de l'Eucharistie en témoignant de l'Amour de Dieu pour chaque personne » avait lancé le pape.
En 1989, Ernest Williams, jeune laïc britannique de 26 ans, est bouleversé par cette impulsion de Jean-Paul II. Revenant de Compostelle, il va méditer ce qu'il ressent comme un appel personnel du Christ à "rassembler des gens autour de son Corps en prière". En 1990, il lance un festival à Medjugorje. Pendant une semaine près de 7000 personnes de plus de 20 nationalités vivent l'expérience de son inspiration. De retour en Angleterre, des jeunes transformés par ce rassemblement vont progressivement instituer la formule du week-end qui fait la spécificité du mouvement. La première édition est née. Après la Grande Bretagne, le mouvement essaime aux Etats-Unis -nous sommes en 1992-  via les franciscains du Bronx accompagnateurs spirituels des retraites Jeunesse 2000. C'est par eux que le mouvement arrive en France. Il est aujourd'hui, présent en  Belgique, Irlande, Allemagne, Autriche, et ponctuellement dans d'autres pays d'Europe.
48 heures de retraite devant le Saint-Sacrement
La formule de ces week-ends ne varie pas. Le Saint Sacrement est exposé en permanence, car l'adoration eucharistique est au coeur du projet de jeunesse 2000. Le but étant de permettre aux jeunes une rencontre personnelle avec le Christ à travers l'Eucharistie.
Pour baliser ce marathon de deux jours destiné à leur faire revisiter les bases de la foi chrétienne, un menu copieux s'impose, articulé autour de quatre piliers : Eucharistie, sacrement de Réconciliation, parole de Dieu et dévotion à Marie. Le tout vécu dans la prière et la louange des chants. Les temps d'enseignements et de témoignages, alternent avec les rencontres et la participation à la messe. 
En lien avec l'Eglise diocésaine, ces week-ends sont le plus souvent organisés en collaboration avec les pastorales de jeunes. Les prêtres et d'autres communautés participent à l'animation spirituelle. Des week-ends sont organisés prochainement à Bruxelles, Mons, Namur et Gand.
Informations et inscriptions : http://www.jeunesse2000.org/
Du 7 au 9 octobre 2011 tous les jeunes de 16 à 30 ans sont invités à participer au weekend Jeunesse 2000 au Centre Scolaire Sainte Marie La Sagesse - Chaussée de Haecht, 164 - 1030 Bruxelles.
Photo : diocèse de Namur
Ctb/BL
 

Altercité, des chrétiens en forum

23 Septembre 2011
DEPECHES CATHOBEL - BELGIQUE -
Altercite
Pour la troisième année consécutive, Altercité organise une nouvelle journée de réflexion. Après s'être intéressé aux moyens pour sortir de la violence en 2009 et au goût de la vie en 2010, le vaste thème de l'Amour est abordé cette année.
Altercité, c'est quoi?
Groupe informel de chrétiens engagés dans la vie sociale et politique du pays, Altercité a éprouvé le besoin de réfléchir à la manière de vivre en chrétiens dans un contexte nouveau; celui de l'absence d'un lieu où les chrétiens de plus en plus dispersés dans l'ensemble de l'éventail politique puissent parler ensemble des enjeux de la vie politique d'aujourd'hui au regard des exigences de leur foi.
Sans exclusive de personne, Altercité propose donc aux chrétiens francophones un lieu de réflexion sur la manière d'agir en chrétiens dans le monde d'aujourd'hui. L'intention n'est pas d'élaborer une doctrine ou de formuler un programme d'action politique. La démarche adoptée est une démarche de propositions et non de simple critique ou de condamnation.  
L'Amour en réflexion
"L'amour suffit-il pour vivre ensemble?", le thème 2011 de la 3e journée de réflexion proposée par Altercité sera abordé sous différentes facettes le samedi 22 octobre à Bruxelles. Ce ne sera pas la seule question posée ce jour-là; d'autres telles que "L'amour aide-t-il à vivre? Conduit-il sur des chemins concrets de justice et de solidarité? Motive-t-il nos engagements?..." trouveront réponses auprès d'intervenants de choix, dont  Maggy Barankitse, Jean-Michel Longneaux, Chantal Noël, Michel Verhulst et bien d'autres.
La journée d'Altercité débutera à 9h pour se terminer à 16h. Elle aura lieu le 22 octobre à la Faculté de médecine (UCL), Avenue Mounier à 1200 Bruxelles. Renseignements et réservations: info@altercite.behttp://www.altercite.be/.
CP/SB
 

L'Evangile au risque des médias

23 Septembre 2011
DEPECHES CATHOBEL - BELGIQUE -
Mesvin_conference_MHetCD
L'intelligence, la patience et la fidélité : c'est le triple pari que Charles Delhez fait à propos des médias et de la Bonne Nouvelle. Dans le cadre de la journée des Médias, l'éditorialiste du journal Dimanche avait été invité par le Service presse et communication du diocèse en compagnie de Matthieu Hargot, webmaster du site http://info.catho.be/
A propos de Facebook, Twitter ou Youtube, ne parlez pas à Matthieu de médias « virtuels »... Le jeune webmaster préfère le qualificatif «numériques » et il emploie même volontiers le terme de « réels ». Car ces médias sont bien présents aujourd'hui dans la vie de chacun. Et la question n'est pas de savoir s'il faut y être, mais comment y être. Confrontés à cette information qui se déverse avec une cadence infernale, comment évangéliser par internet ? « Nous devons avoir le souci d'être présent en authenticité et en vérité », dit Matthieu Hargot.
« C'est notre monde »
Actif depuis des décennies dans les médias plus « traditionnels », le père Charles Delhez recommande aux chrétiens la même attitude : « Nous devons être présents dans les médias car c'est notre monde. » Pas simple cependant, car aujourd'hui, ces médias sont là avant tout pour « exciter et distraire ». Là où ils privilégient la rupture, l'Eglise fait le pari de la tradition, là où ils misent sur le ponctuel, elle s'appuie sur la fidélité...
Offrir du sens
Faut-il des médias « d'Eglise » ou une présence de l'Eglise dans les médias généralistes ? Les deux, répond Charles Delhez. Il faut des médias « maison » car l'Eglise a besoin de communiquer en interne. Voici plus d'un demi-siècle, le pape Pie XII plaidait déjà pour une opinion publique dans l'Eglise. Et le rôle de ces médias est d'offrir du sens à notre société, de la regarder avec les lunettes de l'Evangile, d'être attentifs à l'espérance... Mais l'Eglise doit aussi être présente dans les médias généralistes pour essayer d'y évangéliser, à condition toutefois de s'y considérer comme une invitée et non une ayant droit...
Ctb/Diocèse de Tournai/HW/bl
 

Rencontrer l'Afrique sur 107.6 !

23 Septembre 2011
DEPECHES CATHOBEL - BELGIQUE -
RCF Afrique
RCF (Radio Chrétienne Francophone) Bruxelles propose sur ses ondes une rubrique, « Rencontrer l’Afrique ». Présentée par Jan Lenssen, ces différentes séquences permettent de découvrir le continent africain à travers ses habitants, ses cultures, ses communautés religieuses…
A noter pour le mois d’octobre :
Le 5 : L'enfer des « enfants soldats »: Leur réinsertion sociale et communautaire par la communauté Chrétienne dans le diocèse de Kasongo (RDC). Le témoignage d'un pasteur.
Le 12 : La tradition orale au service de l'annonce de la Bonne Nouvelle. Un chemin de fidélité a la culture et la tradition Africaine. Le regard critique du chercheur, la fidélité du missionnaire.
Le 19 : L’Afrique profonde: La ville et la campagne lieux de la modernité ; l’interdépendance de ces deux sources de l’évolution. Une expérience de 50 ans de vie et de solidarité.
Le 26 : Éveiller les jeunes a un vrai service dans leur vie. L’expérience pratique et la sagesse d'un ancien.
Des émissions à retrouver sur FM 107.6 à 19h30 le mercredi, 13h07 le samedi, et 15h le dimanche. Vous avez manqué une émission ? Vous pouvez les retrouver en «podcast» sur le site de RCF: http://www.rcfbruxelles.be/-Emissions-podcastees-.html
Pour plus d’informations : info@rcfbruxelles.be
RCF sur la bande FM en Belgique : Bruxelles: 107.6 FM ; Louvain la Neuve : 104.8 FM ; Namur : 106.8 FM Bastogne: 107.5 FM ; Liège : 93.8 FM
CTB/A.L
 

Les 15 ans de Famisol

23 Septembre 2011
DEPECHES CATHOBEL - BELGIQUE -
famisol_2011_2
Famisol est née à l'initiative de parents d'un enfant porteur de handicap. Ceux-ci étaient conscients de la nécessité d'avoir un réseau proche qui puisse les soutenir.Depuis 15 ans, Famisol ne cesse de se développer, de s'adapter, afin de créer la rencontre et tisser des liens durables entre enfants "extra-ordinaires" et adultes "handi-solidaires" !
Cette année européenne du volontariat est aussi l'occasion de rappeler que Famisol mise en majeure partie sur l'engagement de citoyens pour donner vie à ses deux projets que sont l'encadrement d'activités durant le week-end et l'accueil familial de jeunes. Au regard bienveillant porté sur la personne handicapée, l'équipe de Famisol propose de joindre un geste concret... Famisol joue ainsi un rôle de sensibilisation et d'information.
Après avoir mené une série d'animations de rue tout au long de cette année, Famisol organise un 'Cheering' Flashmob le vendredi 30 septembre 2011 à 12h30 dans le hall de la gare centrale à Bruxelles.
Ensuite, ce sera la semaine d'anniversaire du 4 au 8 octobre 2011, au Centre culturel de Woluwe-St-Pierre. Conférence, cinéma, cirque et spectacle d'impro au programme !
Retrouvez toutes les activités en cliquant sur http://www.famisol.be/
Ctb/cp/at
 

Concert d'adieu pour le groupe CX FLOOD

23 Septembre 2011
DEPECHES CATHOBEL - BELGIQUE -
cx_flood_adieu CX FLOOD
Il y a un mois, le groupe CX FLOOD annonçait sa décision de mettre fin à leur projet musical ; et ce, après 11 ans de collaboration et 4 albums produits.
C'est donc la fin de l'aventure pour le groupe de rock chrétien le plus actif sur la scène francophone belge. Après de très nombreux concerts et des moments uniques de partage, de fête et de musique ; le groupe estime aujourd'hui qu'il et temps de tourner la page...
Pour terminer en beauté, CX Flood convie ses fans à un dernier concert avec des chansons anciennes, nouvelles, de l'intériorité et de l'ambiance. Le concert est gratuit et ouvert à tous, mais les membres du groupe tiennent particulièrement à convier tous ceux et celles qui les ont soutenus et entourés durant ces nombreuses années!
Le rendez-vous est fixé le samedi 1er octobre à 19h à la désormais mythique Salle Lumen à Ixelles (Ch. DE BOONDAEL, 32 près de la place Flagey).
(cp/MVL)
 

INTERNATIONAL

Des responsables religieux sud-coréens en visite à Pyongyang

23 Septembre 2011
DEPECHES CATHOBEL - INTERNATIONAL -
Pyongyang
Les représentants des sept plus importantes religions de Corée du Sud, tous membres de la Conférence coréenne des religions pour la paix (KCRP), se sont envolés le 21 septembre de Séoul pour Pyongyang, afin d'effectuer une visite historique de quatre jours. "Nous espérons que celle-ci  pourra aider à rétablir un dialogue officiel entre les deux pays", s'est réjoui Mgr Iginus Kim Hee-joong, archevêque catholique de Kwanju et président de la KCRP.
24 responsables religieux - comprenant des catholiques, des bouddhistes, des protestants, des confucianistes, ou encore des adeptes de cultes autochtones comme le Cheondo-gyo, les bouddhistes won ou le chamanisme - sont actuellement en Corée du Nord pour une visite historique de quatre jours. Leur intention est de "délivrer en Corée du Nord un message de paix des religions et contribuer ainsi à ouvrir une voie pour la réconciliation et la coopération entre les deux Corées". En effet, la tension entre les deux pays demeure vive depuis que deux incidents meurtriers, en 2010, ont conduit la Corée du Sud à suspendre ses échanges avec Pyongyang et à geler une grande partie des aides humanitaires à destination de son voisin du Nord. Depuis quelques mois seulement, le président sud-coréen Lee Myung-Bak a accepté, sous la pression des groupes interreligieux et caritatifs du pays, de reprendre les aides alimentaires et humanitaires à la Corée du Nord, où la famine menace à nouveau la population.
Mgr Kim a souligné que ce serait la première fois en cinq ans qu'un évêque pénétrerait en Corée du Nord, et affirmé que les responsables religieux "sont convaincus de devoir jouer un rôle dans la recherche de la construction du dialogue et de la paix avec nos frères du Nord". Cependant, l'agence Fides exprimait une opinion plus nuancée, en considérant le 2 septembre que "Pyongyang, tout en pénalisant fortement la liberté religieuse au sein de la nation, entend utiliser le canal de dialogue avec les responsables religieux afin d'obtenir de nouvelles aides financières". (CtB/Apic/LaCroix/PA)
 

Espagne: La "Sagrada Familia" terminée dans 15 ou 17 ans

23 Septembre 2011
DEPECHES CATHOBEL - INTERNATIONAL -
sagrada
L'Eglise "Sagrada Familia" de Barcelone doit être achevée entre 2026 et 2028. Les travaux commencés en 1882 par l'architecte Antoni Gaudi (1852-1926) pourraient donc être terminés dans 15 ou 17 ans.
Les fondements de la sacristie ont été posés ce mois. Le dôme de 40 mètres a été commencé. Ces travaux, qui prendront environ deux à trois ans, sont comme "la répétition générale" de la dernière grande phase de la construction: l'érection des tours des quatre évangélistes et de la tour centrale du baptême du Jésus. Celle-ci s'élèvera à 170 mètres. Cette église devrait être la plus haute du monde. Les travaux de ce symbole de Barcelone vont bon train, selon les rapports des maîtres d'oeuvre. L'incendie criminel d'avril dernier a causé un léger retard. Un homme dérangé avait mis le feu à des chasubles dans la sacristie.
Un mélange de différents styles
En novembre 2010, le pape Benoît XVI avait consacré l'église, l'un des monuments les plus célèbres et les plus visités  d'Espagne. Il l'avait en même temps élevée au rang de basilique mineure. Depuis 2010, des messes y sont dites, dans un espace réservé à cet effet. Certaines parties de l'édifice sont inscrites depuis 2005 au patrimoine mondial de l'UNESCO. L'église est construite dans un mélange des style catalan moderne - une variante du néogothique -, art nouveau et moderne.
En 1883, l'architecte catalan Antoni Gaudi a pris la direction du chantier ouvert une année auparavant. Après plus de 40 ans de travail, il a été victime d'un accident à proximité directe de son église. Depuis 2000, son procès en béatification est en cours.
APIC
 

New York: le centre culturel musulman près de Ground Zero est ouvert

23 Septembre 2011
DEPECHES CATHOBEL - INTERNATIONAL -
Park51
Le centre culturel musulman Park51 a ouvert ses portes le 21 septembre dans une grande discrétion, à l'occasion de la Journée de la paix célébrée aux États-Unis. Implanté à proximité de Ground Zero, il avait suscité une intense polémique aux États-Unis. 
Quelques années après l'attaque du 11 septembre, l'annonce du projet de construction de ce centre culturel avait provoqué la colère de nombreux Américains qui considéraient qu'il était inapproprié d'édifier un tel lieu à proximité du site où ont péri près de 3.000 personnes.
Cette année encore, lors d'une manifestation de protestation organisée le 11 septembre dernier, pour le dixième anniversaire des attentats du World Trade Center, Pamela Geller, fer de lance de l'opposition au Park51, estimait qu'il s'agissait "d'une tentative évidente et cynique de manipuler l'opinion publique et de détourner l'attention des liens avec les islamistes, des financements louches et des prises de positions contradictoires des membres de la mosquée".
Dédié au dialogue interreligieux
Le directeur du Park51 assure de son côté que le centre est destiné au dialogue interreligieux. C'est d'ailleurs en ce sens que le centre culturel s'intitule Park51, un terme plus neutre pour le promoteur du projet, l'homme d'affaires Sharif El Gamal. Ce dernier a d'ailleurs mis à l'écart l'imam qui a porté à bout de bras le projet, Feisal Abdul Rauf, qui préférait dénommer le projet de centre culturel "centre islamique".
Pour l'instant seul un espace d'exposition est ouvert. Il a été inauguré le 21 septembre sans soulever de mouvements de protestations. Il resterait encore 7 à 10 millions de dollars à trouver pour rénover l'ensemble de bâtiment qui ambitionne à terme d'abriter une crèche pour les riverains, une piscine, un centre de bien-être, un auditorium de 500 places, une plate-forme interconfessionnelle mais pas de mosquée.
Ctb/La Croix/P.G.
 

VATICAN

L'interview de Benoît XVI en plein vol

23 Septembre 2011
DEPECHES CATHOBEL - VATICAN -
allemagne_avion_pape_2011
Dans l'avion qui l'emmenait en Allemagne, le Saint-Père a répondu aux questions des journalistes de Radio Vatican et CTV, le 22 septembre 2011.
Dans quelle mesure le pape Benoît XVI se sent-il encore Allemand ?
Benoît XVI : "Je suis né en Allemagne, et la racine ne peut ni ne doit être coupée." (...) "L'appartenance à son histoire, à sa grandeur et à ses faiblesses, ne peut et ne doit pas être effacée. Pour un chrétien, cependant, il y a plus : avec le baptême, il naît à nouveau, il naît dans un nouveau peuple, un peuple qui comprend tous les peuples et toutes les cultures et auquel il appartient désormais, sans pour autant perdre ses origines naturelles."
Et que diriez-vous à ceux qui veulent quitter l'Eglise ?
Benoît XVI : "Nous devons avant tout distinguer les motivations spécifiques de ceux qui se sentent scandalisés par ces crimes qui ont été récemment révélés. Je peux comprendre qu'à la lumière de telles informations, surtout si elles touchent de près les personnes, l'on puisse dire : "Ce n'est plus mon Eglise. L'Eglise était pour moi la force de l'humanisation et de la moralisation. Si les représentants de l'Eglise font le contraire, je ne peux plus vivre avec cette Eglise". C'est une situation spécifique. 
De manière générale, les motivations sont multiples dans le contexte de la sécularisation de notre société. D'habitude, ces sorties sont le dernier pas d'une longue chaîne d'éloignement de l'Eglise. Dans ce contexte, il me semble important de s'interroger, de réfléchir : "Pourquoi suis-je dans l'Eglise ? (...) Je dirais qu'il est important de reconnaître qu'être dans l'Eglise ne signifie pas faire partie d'une association mais être dans les filets du Seigneur, qui pêche de bons et de mauvais poissons des eaux de la mort pour les terres de la vie. (...) des filets qui atteignent le fondement de mon être."
Avec quels sentiments vous rendez-vous maintenant dans votre patrie et vous adresserez-vous aux Allemands? 
Benoît XVI : "Avant toute chose, je dirais qu'il est normal, dans une société libre et à une époque sécularisée, qu'il existe des avis contre une visite du pape."
Les chrétiens évangéliques et les catholiques en dialogue avec eux se préparent à commémorer le cinquième centenaire de la Réforme. Avec quel message et quelles pensées vous préparez-vous à la rencontre ? 
Benoît XVI : "Quand j'ai accepté l'invitation en Allemagne, il était évident pour moi que l'oecuménisme avec nos amis protestants devait être un point fort et central de ce voyage. Nous vivons dans une époque sécularisée, comme je l'ai déjà dit, où les chrétiens ont ensemble la mission de rendre le message de Dieu présent, le message du Christ, de faire que croire soit possible, d'aller de l'avant avec ces grandes idées, avec la vérité. (...) Nous sommes unis, et montrer au monde cela, approfondir cette unité, est essentiel dans ce moment de l'histoire."
Ctb/apic/at
 

Benoît XVI au Bundestag : La politique doit servir le droit

23 Septembre 2011
DEPECHES CATHOBEL - VATICAN -
Bundestag_coupole
Les politiciens doivent se garder de céder à la séduction du succès et s'appliquer "à servir le droit et combattre la domination de l'injustice". C'est ce qu'a affirmé Benoît XVI devant les députés du Bundestag de Berlin, dans l'après-midi du 22 septembre 2011.
Pour le pape, c'est un devoir particulièrement important à l'heure actuelle "où l'homme a acquis un pouvoir jusqu'ici inimaginable" et peut détruire le monde. Néanmoins, dans l'un des discours les plus importants du voyage qu'il accomplit dans son pays natal, Benoît XVI a concédé qu'il était aujourd'hui de plus en plus difficile de "reconnaître ce qui est vraiment juste et servir ainsi la justice dans la législation".
Les fondements de l'Etat de droit libéral
Devant plusieurs centaines de députés allemands, et en l'absence de dizaines de députés de gauche, le pape a ainsi proposé un long discours sur "les fondements de l'Etat de droit libéral". A son arrivée dans la grande salle du parlement, le pape a été chaleureusement accueilli par une majorité de députés. Sur le côté gauche de l'hémicycle, les députés de gauche présents n'applaudissaient pas et se tenaient les bras croisés. Ils entendaient protester ainsi contre la venue de Benoît XVI au Bundestag.
La politique, a ensuite assuré Benoît XVI dans son discours, "doit être un engagement pour la justice" et doit "créer ainsi les conditions de fond pour la paix". "Naturellement, a concédé le pape, un politicien cherchera le succès qui en soi lui ouvre la possibilité de l'action politique efficace", mais "le succès peut aussi être une séduction et ainsi il peut ouvrir la route à la contrefaçon du droit, à la destruction de la justice".
Le droit piétiné durant le nazisme
Parlant alors précisément de son pays, le pape a rappelé que l'Allemagne avait "fait l'expérience de séparer le pouvoir du droit, de mettre le pouvoir contre le droit, de fouler du pied le droit". Dès lors, "l'Etat était devenu une bande de brigands très bien organisée", a ajouté le pape en citant une expression de saint Augustin (354-430).
"Dans un moment historique où l'homme a acquis un pouvoir jusqu'ici inimaginable" et peut détruire le monde, il est donc urgent, selon Benoît XVI, que les hommes politiques "s'appliquent à servir le droit et combattre la domination de l'injustice"
Si, pour une grande partie des matières à réguler juridiquement, le critère de la majorité peut être suffisant, le principe majoritaire ne suffit pas pour "les questions fondamentales du droit", a prévenu le pape, ajoutant que, "sur la base de cette conviction, les combattants de la résistance ont agi contre le régime nazi et contre d'autres régimes totalitaires". "Pour ces personnes, il était évident de façon incontestable que le droit en vigueur était, en réalité, une injustice".
Mise en garde contre une domination de la pensée positiviste
Dans la dernière partie de son discours au Bundestag, Benoît XVI a mis en garde contre les dangers liés à une trop grande domination de la pensée positiviste dans la société européenne.
Sur le Vieux continent, a constaté Benoît XVI, "de vastes milieux cherchent à reconnaître seulement le positivisme comme culture commune et comme fondement commun pour la formation du droit, alors que toutes les autres convictions et les autres valeurs de notre culture sont réduites à l'état d'une sous-culture". Benoît XVI a lancé cet avertissement: "L'Europe se place, face aux autres cultures du monde, dans une condition de manque de culture" et, en même temps, "des courants extrémistes et radicaux sont suscités".
Lire le discours intégral du pape au Bundestag le jeudi 22 septembre 2011
Ctb/apic/imedia/bl
 

Berlin : Le pape rencontre des représentants juifs

23 Septembre 2011
DEPECHES CATHOBEL - VATICAN -
Bundestag
Devant une quinzaine de responsables de la communauté juive allemande, au palais du Reichstag de Berlin, le 22 septembre 2011, Benoît XVI a affirmé que le dialogue avec les juifs était valable "pour l'Eglise catholique tout entière". Des propos prononcés alors que Rome a récemment tendu la main aux fidèles de la Fraternité Saint-Pie X, qui s'oppose en particulier au dialogue avec les autres religions.
Devant des responsables juifs le pape a ainsi souhaité évoquer "avec grande appréciation (...) le dialogue de l'Eglise catholique avec le judaïsme, un dialogue qui s'approfondit". Et Benoît XVI d'assurer aussitôt que l'Eglise ressent une grande proximité avec le peuple juif. "Avec la déclaration Nostra aetate du Concile Vatican II, on a commencé à parcourir un chemin irrévocable de dialogue, de fraternité et d'amitié", a alors rappelé le pape, reprenant une expression du discours qu'il avait prononcé à la synagogue de Rome (Italie) le 17 janvier 2010. "Ceci vaut pour l'Eglise catholique tout entière, dans laquelle le bienheureux Jean Paul II s'est engagé de façon particulièrement vigoureuse en faveur de ce nouveau chemin", a aussitôt précisé le pape.
Réserve des juifs allemands à l'égard des lefebvristes
Quelques minutes auparavant, devant le pape, le président du Conseil central des juifs d'Allemagne avait fait part de son opposition à la béatification de Pie XII (1939-1958). Dieter Graumann avait aussi mis en garde l'Eglise catholique face à un éventuel retour dans la pleine communion avec Rome des fidèles lefebvristes, évoquant leur fondamentalisme et leur antisémitisme.
La déclaration conciliaire Nostra aetate d'octobre 1965, sur les relations avec le judaïsme et les religions non-chrétiennes, constitue l'une des principales pommes de discorde entre Rome et la Fraternité Saint-Pie X. Rome vient de demander à la fraternité séparée depuis 1988 d'accepter certains principes doctrinaux s'il elle souhaite retourner au sein de l'Eglise.
Les héritiers de Mgr Marcel Lefebvre rejettent tout dialogue avec les autres religions monothéistes. Récemment encore, le responsable français de l'institution avait évoqué le "sandale" que représente à ses yeux la prochaine rencontre interreligieuse d'Assise (Italie), programmée le 27 octobre, voyant dans cette réunion une "foire des religions" et un "effroyable blasphème envers Dieu".
Hitler était "une idole païenne"
Aux représentants de la communauté juive au Palais du Reichstag à Berlin, Benoît XVI a comparé Adolf Hitler (1889-1945) à "une idole païenne qui voulait se mettre à la place du Dieu biblique", à la tête d'un régime de terreur qui "se fondait sur un mythe raciste" a ainsi rappelé celui qui fut enrôlé contre son gré dans les Jeunesse hitlériennes. "Le refus du respect pour ce Dieu unique", a alors prévenu le pape, entraîne toujours la perte du "respect pour la dignité de l'homme". "Les horribles images provenant des camps de concentration à la fin de la guerre, a renchéri Benoît XVI, ont révélé ce dont est capable l'homme qui refuse Dieu et quel visage peut prendre un peuple dans le ‘non' à ce Dieu".
Ctb/apic/imedia/bl
 

Mise en garde contre une vision trop superficielle de l'Eglise

23 Septembre 2011
DEPECHES CATHOBEL - VATICAN -
berlin_pape_stade_2011
"Le fait d'appartenir à l'Eglise n'apporte aucune joie, si l'on s'arrête uniquement sur son aspect extérieur", a déclaré Benoît XVI, lors de la première messe célébrée au stade olympique de Berlin, le 22 septembre 2011.
Devant près de 80.000 fidèles venus pour la plupart des alentours de la capitale allemande, le pape a affirmé qu'on ne pouvait "ressentir qu'insatisfaction et mécontentement lorsqu'on ne voyait pas se réaliser ses propres idées superficielles et erronées sur l'Eglise et ses propres rêves d'Eglise". Une allusion aux revendications de certains membres de l'Eglise allemande, désireux de réformes dans une institution jugée trop rigide.
"Certains regardent l'Eglise en s'arrêtant sur son aspect extérieur. Elle apparaît alors seulement comme l'une des nombreuses organisations se trouvant dans une société démocratique. Selon les normes et les lois de cette société, le concept Eglise est difficilement compréhensible en lui-même", a expliqué Benoît XVI. "Si on ajoute encore à cela l'expérience douloureuse que, dans l'Eglise, il y a des bons et des mauvais poissons, le bon grain et l'ivraie, et si le regard reste fixé sur les choses négatives, alors ne s'entrouvre plus le mystère grand et profond de l'Eglise."
Dans le stade olympique, on remarquait la présence de la chancelière Angela Merkel et de son époux, ainsi que du président Christian Wulff.
Ctb/apic/at
 
Si vous ne désirez plus recevoir cette newsletter, veuillez suivre ce lien:http://www.catho.be/index.php?id=156
© 2011 Catho.be - Cathobel - Tous droits réservés.

Protection de la vie privée à l'égard des traitements de données à caractère personnel 
« Vos données sont reprises dans un fichier de "CCMC asbl - Médias Catholiques" et sont destinées uniquement à des fins d'abonnement et d'accès au portailhttp://www.catho.be . La loi sur la protection de la vie privée vous accorde le droit de le consulter et de corriger vos données inexactes ; Vous pouvez vous opposer à l'utilisation de vos données à des fins d’envoi de courrier direct ; Si vous souhaitez que vos données ne soient pas utilisées à cette fin, merci d'adresser un courrier électronique aux responsables du portail. »

Partager cet article

Repost 0
Published by kongolibre.over-blog.com