Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 août 2011 2 30 /08 /août /2011 10:15

SERGE GONTCHO DEPUIS KINSHASA
Une observation de Fungula Fumu lemaniKongo
 
 Serge Gontcho a des pieds et  des idees bien plantes dans son patoir. Et s’il etait encore journaliste ( il le fut une fois) au micro d’une station de radio ou de television a Kinshasa, je ne doute pas qu’il ferait sensation. Il y eut, une fois, un autre Gontcho, journaliste. Sylvain de son prenom. Et si vous avez vecu a Kinshasa long enough, comme diraient les Anglais, vous vous rappelerez de la voix volumineuse et ondurante d’un intellectuel sure de lui-meme et de ses opinions qui l’a caracterise. Il etait un des meilleurs redacteurs de la RTNC (Radio Television Nationale Congolaise) des annees 60. Comme son fils que j’ai decouvert a travers ses idees, Sylvain Gontcho n’avait d’amis que ceux qui partageaient son esprit de progressiste radical. Et c’est cela qui le differencie de son fils, Serge Gontcho, le modere.
Si Sylvain Gontcho etait encore vivant, il n’aurait, comme moi, aucune sympathie pour Vital Kamerhe a l’inverse de son fils, Serge Gotncho. Personnellement, je ne  connais pas grand chose de Kamerhe et n’ai vraiment pas envie de le connaitre. Mais tout le monde affirme qu’il est le veritable fondateur du PPRD, le parti don’t Kabila est devenu le maître, et qui en a fait son candidat pour les presidentielles. Comme si ceux qui pretendent en etre membres avaient le choix. Tout le monde affirme egalement que Kamerhe a publie un livre dans lequel il a vante les qualities de leader de Joseph Kabila Kabange Kanambe, comme etant l’homme capable de conduire la nation rebaptisee par Laurent Kabila: Republique Democratique du Congo a l’issue de la guerre d’invasion menee par le president rwandais Paul Kagame contre la dictature de Mobutu de 1996 a 1997.Non seulement que Vital Kamerhe a fonde le PPRD et a porte Kabila a la presidence de la Republique, mais il a soutenu tous les coups bas de ce dernier contre tout fils et fille Kongolais qui s’est oppose contre Kabila, pendant son mandat comme president de l’assemblee nationale jusqu’a ce que ce dernier a juge le moment venu de s’en debarrasser pour raison d’intolerance. Joseph Kabila n’accepte pas de travailler avec quiconque lui ferait entendre le contraire de ce qu’il veut.
Et tout d’un coup, Vital Kamerhe abandonne le parti qu’il a fonde et en crree un autre denomme …je ne sais pas quoi…a quelques mois des elections prevues par la constitution pour le mois de novembre 2011. Il se proclame candidat a la magistrature supreme.
Dans un pays aux traditions veritablement democratiques comme l’Afrique du Sud ou ceux d’Europe qui nous ont toujours servis de modele, faute de references locales, Vital Kamerhe aurait pris sa retraite politique si le parti qu’il avait cree etait un modele de democratie et l’avait exclu pour acte d’insubordination ou de trahison contre le chef du parti. Mais il ne s’est jamais presente devant les instances de son parti sachant bien qu’il n’avait plus aucun droit tant que Kabila en etait le chef.
Voulant confondre les esprits des pauvres Kongolais, il etait alle a travers sa region, avouer qu’il avait menti a propos des qualities de Kabila et demander pardon d’avoir ete un menteur! The man is a patent liar and can never be trusted, dirait-on en Anglais (l’homme est un menteur caracteristique. On ne peut jamais lui faire confiance). C’est donc cet homme qui demande que le plus grand combatant de l’intransigeance en matiere d’honnetete politique, Etienne Tshisekedi, après 25 ans de lutte, negocie avec lui pour determiner qui des deux serait le candidat unique? Et il y en a, parmi les intellectuels Congolais, qui trouvent cela normal!.
Personnellement et contrairement a mon ami Gontcho, je n’ai aucune sympathie ni pour Vital Kamerhe, ni pour tous les autres presidents des partis improvises.
Tshisekedi doit, certes, tenir compte de certains partis de l’opposition qui existent depuis la periode de la Transition et il doit les associer dans la mise au point d’une strategie pour la reconquete du pouvoir. Mais ceux-ci n’ont aucune demande ou condition a imposer. Leur engagement  doit viser l’interet general et non la preservation des interest personnels. Toute position politique qu’ils pourraient gagner si Tshisekedi etait elu president de la republique dependrait de leur capacite a mobiliser les membres de leurs partis ou de leurs tribus. Tout accord signe entre eux et Tshisekedi devrait d’ailleurs etre public afin qu’il n’y ait aucun compromis. Mais il y a bien necessite d’un accord afin que l’on puisse juger chacun de ces soi-disant leaders sur leur capacite et engagement patriotique. Je parie d’avance que si un tel accord est conclu, on verra nombre d’entre eux joindre le camp de Kabila plutot que celui du people Kongolais. Ces hommes-la n’ont aucun principe et aucun sens de dignite. Tout ce qui les interesse, c’est leur ventre. Cela vaut aussi pour Vital Kamerhe. Il n’a droit a aucune favor comme mon frère Evariste Mpwo n’a cesse de le proclaimer depuis des mois. 
 
 
 
 
 
 
Re : [lecridesopprimes] le MLC, l’UNC, l’UFC et l’Urec discutent du programme commun de l’opposition
Hide DetailsFROM:
Gontcho SergeTO:
lecridesopprimes@yahoogroupes.frMessage flagged
Friday, August 26, 2011 11:39 PM
Message body
La bataille pour la survie a commencé pour les politiciens, sans aucun souci pour le peuple.
Léon Kengo a, peut-être, le droit de rêver à la magistrature suprême, comme tout citoyen, mais nous ne sommes pas obligés de le prendre au sérieux. Les talents de Kengo sont ailleurs; dans les corridors. Il a un carnet d'adresses, mais de là à prétendre à la magistrature suprême et exiger la rencontre de tous les candidats de l'opposition pour discuter, il y a un un monde. N'exagérons quand même pas.
Donc, est opposant tout candidat qui ne s'appelle pas Kabila ?
La bataille pour la survie également dans le camp des gens de Fatima. Ils étaient septante et ont fait des déclarations. Parmi eux, combien sont plus sincères que ceux des autres camps ? Nous connaissons bon nombre d'eux, leur passé de gestionnaire, d'acteur politique, de dirigeant de parti politique. Certains parmi eux prêchent pour leur chapelle et utilisant le nom de Tshisekedi. Ils ne se battent pas pour lui, pour le peuple, pour leur prébendes. Soyons lucides.
Vivant dans le peuple, j'ai pu sonder que le Congo de l'opposition veut un jeu clair, et il est impossible d'avoir un jeu clair avec 100 pasteurs à la chaire. L'équation est simple : Kabila - Tshisekedi - Kamerhe. Chacun de ces trois a son monde. Les autres, sauf leur respect, ne sont pas des tribuns, ni des meneurs d'homme. Ils sont certainement bons à d'autres postes, mais pas à la magistrature suprême. Que faire ?
1° Que chacun ait le courage de se ranger derrière son candidat et laisser celui-ci porter la parole pour leur groupe.
2° Que les chefs de file discutent entre eux leurs alliances s'il y a lieu.
3° Que chacun de ces têtes de file se débrouille dans son quota pour distribuer sa part du gâteau à ses alliés.
Une discussion à septante ne produit rien que de la cacophonie.
La MP a déjà résolu son équation. Elle n'a que Kabila. Voilà un exemple à suivre (il n'y en a pas beaucoup, mais au moins reconnaissons lui le mérite de la clarté). Il reste à Tshisekedi et à Kamerhe de se prononcer, clairement. Renvoyer Kamerhe à Fatima discuter avec ... n'est pas juste, mathématiquement et politiquement. Nous avons trop de partis aux pays, donc nous avons plusieurs centaines de pseudo-partis, dont certains n'ont même pas la taille de la fédération de l'UDPS de Kalamu. Alors, chers présidents de micro-partis, c'est vous qui tenez le pays en otage, pour vos gateaux, et non pour l'intérêt du peuple car, sondez, vous apprendrez que, mis à part le doute sur l'effectivité de la conversion de Kamerhe, le peuple s'en fiche de qui sera le premier ministre. Ce n'est pas nouveau dans la classe politique congolaise; nous la connaissons. Tshisekedi président, cela suffit pour son bonheur. Ce qui vient après ce sont les querelles de la mangeoire. Reconnaissons-le.
J'ai caricature, chers frères présidents. Je sais que parmi vous il y a des gens très respectables pour qui l'intérêt général est la loi suprême. Je ne vais pas les citer, pour ne pas faire des jaloux.
Dépassons-nous svp.
Tshisekedi a plein de défauts. Kamerhe a plein de vices. Prenons le meilleur qu'on peut trouver en chacun et ne jetons pas de l'huile sur le feu.
Point de vue passionné, mais qui n'engage que moi.
Boboma ngai, totala !

Gontcho
 

 

De : Ruffin Matente <ruffin_matente@hotmail.com>
À : lecridesopprimes@yahoogroupes.fr
Cc : diasporacongolaise-allemagne@googlegroups.com
Envoyé le : Ven 26 août 2011, 23h 54min 29s
Objet : [lecridesopprimes] le MLC, l’UNC, l’UFC et l’Urec discutent du programme commun de l’opposition

 
Cher tous,
 
Nous estimons nécessaire de soutenir sans reserve toute initiative s'articulant autour de la formation d'un pragramme politique commun des mouvements pronant l'alternative, un programme à mesure de réponse aux énomes attentes populaires. Dès lors, nous nous engagerons à promouvoir le candidat qui émergera de ce processus, celui qui aura démontré sa capacité de rassembler un plus grand nombre des forces alternatives.
 
Par ailleurs, nous entreprenons de prendre part à la formation de ce programme politique commun.
 
Pour le collectif
Synergie des forces pour la renaissance du Congo
 
Ruffin Matente

Partager cet article

Repost 0
Published by kongolibre.over-blog.com