Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 octobre 2011 1 03 /10 /octobre /2011 09:13
A MON FRERE INDONGO-IMBANDA: RESPECT AUX LANGUES KONGOLAISES
Un propos amical de Fumu Ngondji lemaniKongo

Laissez-moi d'abord vous dire que je ne suis pas un expert linguistique pour pretendre que les langues Kongolaises peuvent rivaliser, en matiere de traduction avec n'importe quelle autre langue du monde. Je peux cependant vous parler de mon experience personnelle.
Vous avez certainement raison quand vous ecrivez: Le problème n'est pas celui de parler le Lingala, mais de le maîtriser au point de donner son opinion par rapport aux problèmes politiques, financiers et sociaux qui se posent à notre pays. Le lingala est-il si riche pour qu'il serve de véhcule à l'explication de ces problèmes: PPTE, par exemple...
Je vous signale que je suis ne au Kwilu, region ou le Kikongo ou le Munukutuba, l'une des 5 langues nationales Kongolaises est populaire. J'ai pratique le Lingala de 1957 a 1979, c.a.d. pendant 22 ans avant mon depart en exil aux USA. Aujourd'hui, je parle les deux langues avec autant de maitrise que le Francais et l'Anglais, langues etrangeres. 
Non seulement que je maitrise le Lingala et le Kikongo, mais je suis membre de l'ACTFL (www.actfl.com), une Association Americaine specialisee dans l'enseignement, l'interpretation et la traduction des langues etrangeres.
Quatres de nos langues: Lingala, Kikongo, Swahili et Tshiluba sont au repertoire de l'ACTFL. Plusieurs Kongolais et autres Africains sont formes chaque annee par ACTFL comme experts de nos langues et charges de conduire des interviews pour certifier les etudiants Americains interesses a apprendre nos langues. Le dernier de ces sessions de formation des experts a eu lieu du 23 au 26 juin 2011  a Tarrytown, New York. Trois de nos compatriotes, y compris moi-meme y avons participe.
En plus de cela, je suis associe avec le Department des Langues de l'Universite de Berkeley en Californie ou plusieurs etudiants Americains suivent des cours de Lingala, organises par un autre compatriote Kongolais.
Il y a pour le moment un grand interet pour l'apprentissage des langues Congolaises non seulement aux USA, mais a travers le monde dans les pays developpes. Et cela, en raison des potentialites qu'offre notre pays dans le domaine des affaires. Un Kongo sous la direction d'un gouvernement competent et un regime reellement democratique comme nous l'esperons apres la chutte de Joseph Kabila, imaginez quel engouement il pourrait susciter tant pour les Kongolais de la diaspora que pour le reste du monde! 
Et n'oubliez surtout pas ces paroles du prophete Tata Simon Kimbangu: "Je vous recommande de ne pas negliger les langues maternelles. Apprenez-les a vos enfants et petits enfants. Il viendra un temps ou les langues des blancs seront oubliees. Il est de la volonte Divine qu'il y ait une langue specifique ( Nkangu wa Bantu) pour chaque groupe humain comme moyen de communication entre eux." 
Que vous connaissiez les textes des ecritures saintes ou pas, sachez que les prophetes des temps anciens ont fait de telles recommandations au peuple Juif qui, jusqu'a ce jour, est reste attache a sa langue et traditions depuis la sortie de l'Egypte. Je vous conseille de lire The Kongo of My Ancestors, mon livre, qui est en vente sur Amazone et Tatepublishing.com et vous serex illumine, comme je l'ai ete, par les paroles de la prophesie de Tata Kimbangu.

A PROPOS D'UN PROBABLE DEBAT... ET SI ON NE REVENAIT PLUS SUR LE SUJET

 
Cinq ans passes, le meme debat s'etait fait invite sur un des egroups et tout le monde savait que le debat n'allait pas avoir lieu... Ceux qui, avant heure, avaient deja vu l'impossibilite pour la mouvance d'accepter un tel debat, s'etaient vu taxer de tous les maux... puis, le suspens, puis tout le monde sait ce que tout le monde sait: le debat constitutionnel n'a pas eu lieu... Et actuellement encore on nous revient avec le sujet, tout en sachant qu'il n'aura pas lieu... les raisons peuvent etre multiples... quelle que soit la forme, la formulation, les traductions, les nombre des minutes... passons a d'autres sujets...
Norbert X


Noko Mara,
  
Le problème n'est pas celui de parler le Lingala, mais de le maîtriser au point de donner son opinion par rapport aux problèmes politiques, financiers et sociaux qui se posent à notre pays. Le lingala est-il si riche pour qu'il serve de véhcule à l'explication de ces problèmes: PPTE, par exemple...
  
Un autre compatriote a parlé, ce matin, de "traduction simultanée". Avons-nous des spécialistes en la matière?
  
Bien qu'ayant été scolarisé à l'époque où le Lingala servait de langue de l'enseignement pendant les les deux premières années, je t'avoue que j'éprouve parfois des difficultés en suivant les informations en Lingala sur Radiookapi.net.
  
Ne confondons pas le Lingala et l"'Indoubil" par lé à Kinshasa.
 
Excellente fin de semaine.
 
Iseewanga Indongo-Imbanda

Partager cet article

Repost 0
Published by kongolibre.over-blog.com