Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 octobre 2011 1 10 /10 /octobre /2011 15:57
REPONSES A SERGE GONTCHO ET FELLY BOKONGU SUR GIZENGA, LUMUMBA ET TSISEKEDI
Par Fungula Fumu lemaniKongo.
 
Dans mon dernier article “Pourquoi Kabila ne peut se permettre de perdre”, j’ai fait quelques allusions tant a Gizenga, Lumumba qu’a Tshisekedi. Au meme moment, la presse congolaises a egalement rendu publique certaines informations ayant trait a des soubressauts que traverse le Parti Lumumbiste Unifie (PALU) d’Antoine Gizenga. Cette combinaison des faits a suscite un certain nombre de questions interessantes de la part de quelques compatriotes notamment de mon bon ami Serge Gontcho. Je trouve ces questions pertinentes et voudrais y repondre aussi clairement et brievement que possible.
 
Last, but not least, comme disent les Anglais. Commencons par l’interrogation de Felly Bokungu: Que dire de tshisekedi?”
cher camarade, je voudrais que vous m'expliquez les choses comme si j'avais 5 ans : vous et les autres connaissez hypo Kanambé, je suppose que JP Bemba le connaissait aussi ( oh tiens! il n'a jamais soulevé cela!!!), je suppose que ya tshitshi le sait aussi qu'il est rwandais.
Question : comment un homme qui ne badine pas avec les principes, qui ne permettra jamais à ce que la dignité et les droits sacrés du peuple kongolais soient bafoués, peut laisser un Rwandais poser sa candidature à la magistrature suprême du Congo, fait Constitutionnellement interdit? 
Il va donc se présenter avec un étranger et lutter pour diriger son Congo à lui !
De deux choses :
1. soit il connait la vraie nationalité congolaise de Kabila,
2. soit il sait comme vous qu'il est rwandais, alors l'avoir laisser poser sa candidature est une très haute trahison. Ne pas le dire, ne fut ce que ça (arrêtez avec les theories du genre il le fera, ou il ne peut pas car la communauté étrangère est complice), est un acte qui n'est pas digne d'un homme qui dit vouloir se battre pour nous Congolais.
Ayez cher ami le courage de me répondre et de m'expliquer les chose, .... comme si j'avais 5 ans.
F'ly Bok
   
Dans la plupart de mes artciles sur le Kongo ou j’ai evoque le nom d’Etienne Tshisekedi, je crois avoir precise que je le connais depuis le temps du premier gouvernement de la dictature de Mobutu au sein duquel il exercait les fonctions de commissaire a la justice, si mes souvenirs sont encore bons. J’ai eul’occasion, au cours de cette periode de l’accompagner en tant que reporter de l’Hebdomadaire Presence Congolaise dans certaines missions a travers le pays, notamment au Kasai. Ce fut une occasion qui me permettra de le connaitre de plus pres et de l’observer. Il m’a paru comme un homme reflechi, curious, perspicace, a la fois autoritaire et intransigeant en matiere d’opinion. Ce qui parait normal pour un juriste. J’ai toujours dit aussi que je n’ai jamais ete un sympathisant de Tshisekedi  en raison des suspicions que la majorite des Lumumbistes ont contre lui dans l’arrestation, le transfert  et l’assassinat de Patrice Lumumba au Katanga. Ce sont mes vues personnelles.
En tant que journaliste cependant, je ne peux tenir compte que des faits concrets ayant rapport aux actes et pensee d’Etienne Tshisekedi quelque soit ma sympathie ou antipathie envers lui.
En ce qui concerne son association a la dictature de Mobutu et a son influence dans les drames que notre pays a vecu pendant cette époque, je reconnais a Tshisekedi le courage d’avoir rompu les ponts et embrasse la cause du people Kongolais, combat qu’il poursuit inlassablement depuis plus de 25 ans maintenant. A-t-il ete parfait depuis ou serait-il l’homme ideal aujourd’hui? Ce n’est, ni a moi ni a quiconque de le juger la-dessus. Seul le people Kongolais tranchera, le moment venu, s’il a reellement confiance en lui.
Pour ma part, je reconnais une caracteristique de sa personalite comme une grande qualite: la constance dans ses idees et positions qu’il a maintenu contre Mobutu, Laurent Kabila et contre Joseph Kabila.  Et ce, pour les memes raisons.  Absence de volonte de negocier de bonne foi avec toutes les forces vives de la nation en vue de la mise en place des institutions democratiques susceptibles de redonner la paix et la confiance a tous; Kongolais aussi bien qu’etrangers.  
Cette position de Tshisekedi n’est pas seulement philosophique mais surtout juridique  et nationaliste, acceptable meme aux Lumumbistes qui  auraient des reserves sur sa pensee politique. Elle definit en meme temps toute sa demarche face aux influences occidentales et africaines coallisees dans le maintien du monopole imperialiste dans notre pays 
Que Joseph Kabila Kabange soit Congolais d’origine, fils authentique de Laurent-D. ou pas, cela est secondaire a l’argumentation juridique et nationaliste de Tshisekedi. Joseph Kabila, comme l’etait Laurent Desire Kabila ou Mobutu Sese Seko ne sont que des pions dans une equation beaucoup plus vaste ou les determinantes sont tenues par des forces plus puissantes. Ce sont ces forces avec lesquelles Tshisekedi a toujours cherche a negocier. Voila ce que je peux repondre a mon compatriote Felly Bokungu.
 
De la reflexion de mon bon ami Serge Gontcho, je retiendrai seulement quelques elements. Notre compatriote  Kiantede Nzogu a deja eu la justesse de la traiter avec une certaine maitrise.
Serge ecrit:
 Je ne crois pas que le débat sur le lumumbisme, ce qu'il veut dire, soit hors propos, bien au contraire.
…. Je ne suis pas gêné d'avouer que je ne sais pas grand chose comme tel du lumumbisme, et si je l'avoue, c'est pour nous appeler tous à comprendre qu'il est impossible de construire dans la durabilité sans un enrobage idéologique. 
En fait, ma question devrait aussi être interprétée comme ceci : faut-il boire au lumumbisme, cinquante (ans) plus tard, ou  faire appel à une nouvelle imagination créatrice pour poser une autre base pour notre pays ? Quels sont ses faiblesses ? Quelles sont ses forces ? N'oublions quand même pas que Lumumba est mort à moins de quarante ans, et que la plupart de nous qui ergotons sur le forum et en politique avoisinons la cinquantaine…
… Nous avons aussi l'avantage d'être plus instruits et de fréquenter le monde sans le prisme probablement déformant du colonisé par rapport au colonisateur. , je tiens à dire tout mon respect pour Lumumba.
 
Je rappelerai d’abord a tous que le monde, tel que nous le connaissons  est organise, gouverne et evolue selon des idees concues par des hommes et femmes qui, a une certaine periode del’histoire ont decide de proclamer certaines choses contraires et contradictoires a l’opinion acceptee de leur temps.  Il en a ete ainsi depuis Gallilee, Jesus de Nazareth, Mahomet, Boudha, Confucius, Ghandhi, Martin Luther King, Nelson Mandela et pourquoi pas, Patrice Lumumba.
Tout ce que notre monde a pu accomplir depuis que l’homme a pris possession de la planete est le produit de l’imagination des individu qui ont ose defier.
Je n’ai pas tire ces idees d’un livre quelconque meme si je me rappele les avoir lus quelque part.  La nature dans laquelle nous vivons et notre experience quotidienne de la vie nous le demontre. A chaque moment de jour ou de nuit, nous sommes temoins des changements qui s’operent devant nos yeux dans notre propre comportement comme dans tout ce qui nous entroure.  Comment cela arrive-t-il? Par la bouche, les ecrits et les actes des ceux avec qui nous cohabitons, ou encore, par la force de la nature qui est en perpetuelle transformation et l’homme avec elle.
Bien qu’il existe une certaine opinion du monde scientifique qui affirme que l’existence de notre planete est le resultat d’un accident imprevisible appelle “the great bang” – selon le terme generalement accepte en Amerique, la grande majorite  des autres scientistes admet que l’homme, en tant qu’ image et ressemblance de son Createur a le pouvoir de participer a la creation. C.a.d., au processus de l’evolution de la nature. Par exemple, en limitant les effets de notre consommation des biens de la nature: la foret, les eaux, l’espace, etc.  de facon a en limiter les degats, comme la pollution.
Ce qui est de la consommation des biens de la nature vaut autant pour la conduite des individus comme des societies. Les sciences de l’homme ont prouve que le bonheur collectif de l’humanite depend en grande partie de la qualite de chaque individu a travers le monde. D’ou la necessite d’une bonne education, justice, soins de santé, meilleures conditions de travail et de vie pour tous.
Toutes ces idees sont l’oeuvre de quelques individus qui, a travers leur propre experience se sont imposes certaines regles de vie provoquant ainsi une nouvelle conscience communautaire au sein de leur societe et meme a travers le monde entier en faveur de nouvelles transformations.
Patrice Lumumba a contribute a une telle evolution de la conscience au sein de la societe Kongolaise en particulier et Africaine en general. C’est pourquoi  son nom et sa pensee sont entres et resteront au pantheon de l’hstoire de notre people comme tant d’autres que j’ai cites plus haut. Mais le nom de Lumumba et sa  pensee ne peuvent pas demeures statiques comme des statues dans un temple, ainsi que l’explique notre compatriot Kintede Nzogu dans sa lettre ci-dessous a Serge Gontcho.
La nature etant en perpetuelle evolution, les hommes doivent etre egalement en mesure de se transformer par l’interpretation et l’imagination de nouvelles idees afin de creer un monde toujours meilleur pour tous.
Ceci vaut egalement pou Antoine Gizenga. Le patriarche a ete, pour une grande partie de sa vie, un fidele de la memoire de Patrice Lumumba et de sa pensee, meme s’il n’a jamais tente de nous initier. Avec le temps, sa santé et ses propres idees ont egalement pris une courbure au point qu’il s’est mis dans les bras du premier quidam de la scene politique congolaise. Comme les dionausures, le nom de Gizenga appartient aujourd’hui au musee. C’est la que les futures generations entendront parler de lui. Personne ne devrait en souffrir ou le deplorer. Telle est la nature des choses.

 
Merci bien, cher frère,
 
c'est vrai que le terrain électoral  nous appelle. Je ne crois pas que le débat sur le lumumbisme, ce qu'il veut dire, soit hors propos, bien au contraire. D'ailleurs, je pense que ce sont des sujets pareils qui devaient intéresser, si pas la grande masse, au moins les intellectuels et ceux qui se proposent de diriger demain. 
Bien entendu, il ne sera pas question d'aller faire de la philosophie à Masina, sur le panafricanisme. Les gens doivent comprendre que nos actions, nos projets immédiats, doivent reposer sur un sofa idéologique clair, sans quoi, vogue la galère. 
Je te remercie pour ces réponses. Je ne suis pas gêné d'avouer que je ne sais pas grand chose comme tel du lumumbisme, et si je l'avoue, c'est pour nous appeler tous à comprendre qu'il est impossible de construire dans la durabilité sans un enrobage idéologique. 
En fait, ma question devrait aussi être interprétée comme ceci : faut-il boire au lumumbisme, cinquante plus tard, ou  faire appel à une nouvelle imagination créatrice pour poser une autre base pour notre pays ? Quels sont ses faiblesses ? Quelles sont ses forces ? N'oublions quand même pas que Lumumba est mort à moins de quarante ans, et que la plupart de nous qui ergotons sur le forum et en politique avoisinons la cinquantaine (merci de m'envoyer vos cadeaux par Western Union le 10 janvier prochain, pour mes cinquante bougies). Nous avons aussi l'avantage d'être plus instruits et de fréquenter le monde sans le prisme probablement déformant du colonisé par rapport au colonisateur. 
Une fois de plus, je tiens à dire tout mon respect pour Lumumba. J'explore l'espace pour nos nouvelles créations.
 
Gontcho

Partager cet article

Repost 0
Published by kongolibre.over-blog.com