Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 octobre 2014 4 09 /10 /octobre /2014 13:18

REORGANISATION DU M23, DES JEUNES ENROLES CLENDESTINEMENT EN TERRITOIRE DE RUTSHURU

 

Ces tueurs tutsi comb-copie-1
La Société Civile du Nord-Kivu continue d’être alertée par la population sur l’éventuelle réorganisation et l’infiltration en province des éléments ex-M23, en perspective de prochaines hostilités à partir des Territoires de RUTSHURU et NYIRAGONGO.

Certains collabos et anciens caciques du M23 seraient déjà en œuvre pour baliser le terrain et faciliter ce plan déstabilisateur de la Province. Comme nous l’avions souligné dans notre Bulletin d’information du week-end dernier, certains anciens administratifs M23 revenus au pays sont pointés du doigt. Servant d’équipe d’avance, certains ex-M23 bien connus pour avoir enrôlé de force les jeunes de RUTSHURU dans la rébellion  se livrent en ces jours à une sensibilisation clandestine à travers laquelle ils appellent les jeunes à s’enrôler et de rejoindre certains camps.

A KATALE et à BUVUNGA, dans le Groupement de KISIGARI (Chefferie des BWISHA), la population dénonce une brebis galeuse. L’homme est identifié comme JEAN FELIX SHAMBA, ancien Chef de Poste d’Encadrement Administratif de RUGARI et KISIGARI avant et pendant l’occupation du M23.  Lors de l’occupation du M23, FELIX SHAMBA avait enrôlé de force plusieurs jeunes du Groupement de KISIGARI dans la rébellion ; il était l’un des très fideles du mouvement.

A la débâcle de la rébellion, FELIX s’était enfui au RWANDA en passant par l’OUGANDA. Ce n’est que vers juin qu’il rentre par GISENYI(Rwanda) pour  se réinstaller chez lui en Territoire de RUTSHURU, ce qui avait suscité la peur des habitants. Il avait fait sa rentrée avec celui qui avait été Chef de Cité de RUBARE pendant le M23 et la Fille de Mr TAMBOUR, ancien comptable de l’Hôpital de RWANGUBA sur l’axe BUNAGANA, pour ceux qui connaissent le Territoire de RUTSHURU.

Comme les trois ex-M23 sont rentrés sans avoir signé les formulaires de demande d’amnistie, les services de l’ANR ont mis la main sur eux pour le conduire à GOMA où ils étaient en détention. Après signature des formulaires de demande d’amnistie, ces anciens M23 ont été relâchés par l’ANR. Il y a environs un mois depuis leur retour en RUTSHURU, et depuis, la population dénonce dans le chef de FELIX la sensibilisation et l’enrôlement clandestin des jeunes en faveur d’un mouvement qui ne dit pas encore son nom mais qui, croit-on, serait la nouvelle formule M23. Il serait entrain de demander aux jeunes qui l’écoutent de rejoindre un Camp de regroupement à  KICHANGA (en Chefferie de BWITO).

Notre Structure qui considère de très sérieux les menaces sur la réorganisation des ex-M23 en appelle à la vigilance tous azimuts de la population et invite les forces et services de sécurité  à prendre leurs dispositions pour éviter toute sorte de surprise.

Maître OMAR KAVOTA, Vice-président et Porte-parole de la Société Civile du Nord-Kivu ; Tél : 
+243 993 53 53 53 ; 810 75 75 11; Web :
www.socinordkivu.com

Partager cet article

Repost 0
Published by kongolibre.over-blog.com