Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 novembre 2013 3 13 /11 /novembre /2013 13:25

RDC: l’armée défait les rebelles du M23, une victoire historique

 Carte RDC

POPULATION DE BUNAGANA : VICTOIRE ! VICTOIRE !

RDC: le M23 annonce "mettre un terme à sa rébellion"

Kinshasa (AFP) - Le Mouvement du M23 a annoncé mardi "mettre un terme à sa rébellion" quelques heures après avoir été chassé par les armes des dernières positions qu'il occupait depuis plus d'un an dans l'Est de la République démocratique du Congo.

La direction du M23 "annonce [...] qu'elle a décidé à dater de ce jour de mettre un terme à sa rébellion et de poursuivre, par des moyens purement politiques, la recherche des solutions aux causes profondes qui ont présidé à sa création", indique un communiqué signé du chef de la branche politique du mouvement, Bertrand Bisimwa.

"A cet effet", tous les chefs militaires de la rébellion "sont priés de préparer les hommes des troupes au processus de désarmement, démobilisation et réinsertion sociale dont les modalités sont à convenir avec le gouvernement" de la RDC, ajoute ce bref communiqué.

L'ONU et Kinshasa avaient exigé dimanche et lundi que le M23 annonce publiquement la fin de sa rébellion, conformément à l'engagement qu'avaient pris, selon eux, les négociateurs du M23 à Kampala, la capitale ougandaise, où les deux belligérants discutent bon an mal an depuis décembre.

Le gouvernement congolais avait fait de cette annonce publique une condition sine qua non pour pouvoir espérer la signature d'un accord politique susceptible de mettre un terme définitif au conflit l'opposant au M23.

Le gouvernement de la RDC a annoncé mardi à l'aube avoir emporté une victoire militaire "totale" sur le M23 après la chute des deux dernières collines que tenait la rébellion dans les montagnes de la province du Nord-Kivu.

AFP

 

Analyse : La rédaction de CIC News le souligne à suffisance : Le Congo n'a pas un problème de cohésion mais bien un problème de cohérence qui se subdivise en deux parties :

1. Un problème de légitimité à la tête du pouvoir.

2. Un problème à ses frontières induit par le 1er problème.

Tous deux nous sont posés par les seuls tutsis, ce qui fait un et un seul problème. Par ses avancées comme dans du beurre de nos vaillantes Forces Armées, dont nous saluons le devoir patriotique, il apparaît clairement que ces problèmes à répétition à nos frontières ne sont que le seul fruit de la présence d'un pouvoir faible et usurpateur à la tête du Congo. Ce pouvoir fait croire à une faiblesse généralisée du peuple Congolais. Ce qui est une fumisterie. En clair, s'il est vrai qu'une éclaircie encourageante tend à nous faire croire à l'élimination du second problème, il faut aussi le considérer comme une victoire des tutsis déjà infiltrés à l'Ouest sur les tutsis de l'Est qui semblent se livrer sur le gâteau congolais une guerre à laquelle nous sommes totalement étrangers. L'Oncle Sam en bon chef d'orchestre a décidé que la stratégie de balkanisation du Congo avait vécu, car ça ne marche pas ! Donc, exit Kagame, bonjour nos autres tutsis déjà dans la place, qu'il faut à présent faire aimer coûte que coûte... Personne n'est dupe. Alors les envahisseurs tutsis déjà présents à l'Ouest qui contrôlent plusieurs manettes clés de la police et de l'armée Congolaises pourront se réjouir d'avoir tout de même conservé l'Imperium au Congo, avec en sus un état de grâce populiste. Toujours impeccables dans leur rôle de prédilection de porteurs de valises de l'Ogre Sam. L'étape suivante qui s'annonce comme un Gouvernement d'union nationale bâti sur les cendres d'un Hold up électoral que l'on tente par tous les moyens de faire oublier, ouvrira ensuite la porte à une révision constitutionnelle dans le seul but d'assurer la pérennité du pouvoir résolument tutsi au Congo. Bref, une dictature. Alors reprendront d'autres opérations de déstabilisation de l'Est, intrinsèques à cette configuration illégitime avec des tutsis en amont et en aval du malheur Congolais.

Nos frères Bantou de l'Est ne cessent de nous rappeler les réalités historiques qu'ils ont vécues. A savoir d'une part, que ce sont les forces du M23 (CNDP) qui ont organisé les bourrages des urnes en faveur de leur frère kanambe alias Joseph Kabila lors des élections du 28 novembre 2011, et que d'autre part, ils ont, quand ils en eurent reçu l'ordre de la part de leur maître blanc, "attaqué" le même Kabila en prétextant qu'il n'était pas légitime... Maudit soit celui qui oubliera que le terroriste Bosco Ntanganda a un jour trouvé refuge à l'Ambassade américaine de Kigali... Avez-vous déjà vu un quelconque membre d'al Qaeda aller chercher asile dans une chancellerie occidentale ?.. Bien sûr, un noir c'est con, hein ! Personne mieux que son godfather pouvait le protéger. C'est un jeu macabre dont le seul coût pour eux et le sang du peuple Congolais. Cette manœuvre, souvenez vous-en, n'avait comme principal objectif que de remettre en selle un kabila sorti des écrans radars de la Communauté Internationale avec laquelle il ne parvenait pas à masquer le scandaleux et sanglant kidnapping de la victoire d'Etienne Tshisekedi, le Président élu de la RDC. Leurs stratèges Occidentaux, qui voulaient prendre le Congo en étau avec des tutsis de part et d'autre du malheur Congolais, ont juste dû, pour l'instant, lâcher un plan qu'ils ne parviennent plus à justifier à leur opinion nationale. Plan qui visait la seule balkanisation du Congo. Souvenez-vous, les Femen sont entrées dans la danse, la cause allait être sue de tous. Donc, rétropédalage toute. En somme, ils ont, pour l'heure, atteint leur second objectif, qui consistait à "dédiaboliser" le tricheur par excellence : Joseph Kabila, leur Cheval de Troie (comme Mobutu fut appelé par eux "Notre ami Mobutu"). Et nous, nous avons perdu du temps. On nous vole une vie !

La preuve que cette "Victoire" constitue tout de même une étape décisive, c'est que de toute la presse internationale, seule la chaîne d'Etat belge, la RTBF, n'a à ce jour pas fait état de notre "fracassante victoire". Pas une image. Seule Rtl-tvi a du bout des lèvres diffusé des sujets lapidaires allant de 10 à 30 secondes sans commentaire. (Il est à gager que cette nuit nous aurons droit à leur premier reportage vu que les carottes sont cuites.) La preuve que l'alliance avec le grand frère Américain, qui en définitive s'est laissée berner par leur "expertise", a finalement volé en éclat. De fait, ce dernier a réalisé que c'était un "plan foireux", dont ils auront tôt ou tard à rendre des comptes avec l'Union Européenne (autre victime consentante des Belges) devant l'Histoire. La gêne est terrible ! (Adieu veaux, vaches, cochons.)

La seule question qui vaut d'être posée est celle-ci : "qu'est-ce qui a bien pu amener les Etats-Unis à revoir leurs cartes et à changer radicalement de position ?"

La pression sans relâche de la Diaspora et sa détermination légendaire ont seules permis de faire bouger les lignes. En clair, de les faire reculer.

C'est à la Diaspora dans son ensemble que la Nation doit cette victoire fulgurante de nos Forces Armées. Elle lui ôte une sacré épine du pied : la neutralisation de Paul Kagame.!

" La meilleure des guerres c'est celle que l'on gagne avant d'avoir tiré la première balle ! "

Voilà le confort d'action que la Diaspora Congolaise a offert à sa vaillante Armée Nationale. Personne n'a oublié qu'il y a encore peu par la bouche de son arrogant Sous Secrétaire d'Etat aux Affaires Africaines, Herman Cohen, l'Amérique déclarait que le Kivu était une province du Rwanda ! « Au Département d’Etat, le Kivu fait partie du Rwanda. » Quand on fume en cachette c'est généralement ce genre de déclarations hallucinées que l'on éructe. (Le Département d'Etat allait encore plus loin en mantralisant à grands cris face à un mur que le Congo n'existait plus comme Etat !...) Ce jour même, sur le plateau d'Aljazeera l'ambassadeur Cohen crachait tout son venin toxique sur ses alliés d'hier, le Rwanda et l'Ouganda, quant à leur mensonge de non soutien au M23 : "on leur a demandé d'arrêter de mentir." Comme c'est touchant ! Sacré Herman, tu n'auras jamais de chanson de "Koko Swing" toi. Les charges auxquelles ce diplomate devra répondre devant la Justice Internationale sont celles "d'incitation à la violence et au séparatisme". Avec la Grande Bretagne, l'Amérique leur a donné l'ordre de cesser tout soutien à ce qui en définitive n'était qu'une bande de vagabonds recrutés pour le compte. "Hollywood" a fait le reste, malheureusement avec du vrai sang Congolais... Les Champions de la posture.

"Les Etats-Unis saluent la fin de la rébellion du M23."

Donc, moins qu'une victoire, c'est surtout une étape dans leur plan, car le grand rêve a été TOTALEMENT éradiqué par la mobilisation sans précédent et le lobbying acharné de la Diaspora à qui revient seule ce mérite quant au revirement "spectaculaire" des Etats-Unis. Nous leur avons ouvert les yeux sur leur rêve macabre. Alors, machines arrière toutes... The Obama law PL109-456...

La cerise sur le gâteau, c'est bien entendu l'intervention pour la "toute première fois" de la MONUSCO aux côtés de la vaillante armée Congolaise en pilonnant les dernières positions du M23 de Kagame et de Museveni. Motif (pince sans rire) : « le M23 a tiré sur des civils !!... » Au bout de six millions de morts selon leurs propres médias (BBC, France24, Aljazeera, Euronews, CNN, etc.)., ils utilisent pour la première fois leur mandat !!! La plus importante force de l'ONU n'a donc rien vu pendant toutes ces années de villégiature au Congo ? En tous cas, ce n'est pas ce qu'expliquent les rapports de leurs propres experts. Il faudra qu'on nous explique !

Le répit que des monstres ignobles sans vergogne accordent pour un temps à notre population meurtrie constitue notre seul sujet de satisfaction. Buvez à notre santé !

Que l'euphorie de la victoire ne nous fasse pas perdre de vue que notre problème demeure entier : le Congo aux Congolais. La légitimité ne se négocie pas.

Vigilance !

La rédaction.

Partager cet article

Repost 0
Published by kongolibre.over-blog.com