Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 septembre 2014 1 08 /09 /septembre /2014 13:24

QUI EST LUMUMBISTE (2)?

Par Fungula Fumu Ngondji lemaniKongo

 Lumumba5

Dans cette deuxième partie de ma réflexion, je voudrais principalement répondre à deux questions nous permettant de définir l’homme, Lumumba et le lumumbiste avant et âpres la conférence de la Table Ronde Belgo-Congolaise de Bruxelles. (Lire la suite s.v.p.).

Il est vrai, comme nous le révèle le website (MbokaMosika), qu' «ils" (les politiciens Congolais) ne nous ont pas révélé les secrets des tractations de la Table Ronde… Ils ne nous ont rien dit sur les nuits blanches qui ont abouti au Front commun, la définition de la ligne commune pour réclamer "ici et maintenant" l'indépendance. Pendant 50 ans, les politiques et leurs acolytes ne nous ont rien dit.. »

Pourtant, bien de choses se sont passées à cette table ronde, lesquelles influenceront toute la vie du Congo indépendant jusqu'à nos jours. L’une de ces choses extrêmement importantes, est la réalisation faite par les politiciens belges que les congolais étaient, presque tous, facilement corruptibles. Sauf Patrice Lumumba et Joseph Kasavubu. Une question fondamentale mérite d’etre posée ici.

Quel était l’objectif de la conference de la Table Ronde ? Nous n’avons nullement l’intention, ici, comme l’ont souligné d’ailleurs les commentateurs belges eux-mêmes après les faits, de décortiquer ce qui s’est passé exactement au cours de cette conférence. Nous laisserons ce travail aux scientifiques, historiens, appelés à écrire l’histoire de l’Afrique, la vraie. Nous cherchons seulement à clarifier un point pour mieux comprendre les contours de la Table Ronde.

 L’idée de convoquer une conférence belgo-congolaise à Bruxelles, selon le point de vue exprimé dans les analyses de ceux qu'on appellera « conseillers sélectionnés par les délégués Congolais aux négociations », se précisa dans le courant de l’automne 1959, notamment sous la pression des socialistes  - qui étaient alors dans l’opposition de la politique gouvernementale belge - par des groupes et des institutions tels que les monopoles financiers, l’Eglise catholique ou l’administration belge.

On notera tout de suite que les Congolais étaient absents dans la décision de convoquer la conférence. C’était une affaire du gouvernement Belge, exclusivement. Raison ? Premièrement, il n’y avait pas encore un consensus entre les Congolais sur les étapes à suivre pour gagner l’indépendance que tout le monde réclamait. Deuxiement, il n’y avait pas non plus un leadership collectif compétent et populaire, parlant au  nom de tout le peuple Congolais, tel qu'il en sera le cas dans les négociations de certaines autres colonies africaines.

L’absence d’un consensus et d’un leadership compétent et populaire parlant au nom du peuple congolais était un facteur déterminant pour la Belgique de convoquer la conference à ce moment précis afin de semer les grains de division qui continuent jusqu'à ce jour à ruiner notre pays.

 En effet, de tous les péchés qu'on peut accuser le Congolais, les politiciens belges savent, par expérience,  que le plus mortel est son incapacité de travailler en groupe sous un leader intelligent, compétent et populaire. Observer notre histoire, à chaque fois qu'’un tel groupe a été formé autour d’un leader possédant des qualités d’intelligence,  de compétence et de popularité au sein du peuple, il a été vite sapé de l’intérieur, avec, toujours, l’aide des forces extérieures parce que celles-ci sont conscientes que le jour ou les Kongolais seront unis autour d’un pareil leader, un nouveau Lumumba et un nouveau Kongo seront nés.

Pour parler, par conséquent de l’homme, Lumumba, il faut commencer par définir les qualités qui le distinguaient. Ces qualités, soulignées par tous ceux qui ont écrit sur lui sont :

 a) passion pour la découverte de lui-même, de l’homme en général, de son pays, de son peuple, de l’Afrique, du monde ;

b) rigueur dans sa pensée, son travail ;

c) discipline dans sa vie, ses recherches, ses études, ses positions ;

d) dignité et amour dans ses rapports avec tout le monde mais premièrement vis-à-vis de son peuple.

C’est à cause de cette passion, de cette rigueur, de sa discipline et de la dignité et amour inconditionnels envers le peuple  que Lumumba a donné sa vie, consciemment, comme exemple aux générations Kongolaises futures pour nous dire : mourir pour défendre les intérets de son peuple, c’est vivre éternellement dans la gloire.

Etre un lumumbiste signifie, donc, en termes precis et sans équivoque: « vivre et mourir comme Lumumba ». 

Partager cet article

Repost 0
Published by kongolibre.over-blog.com