Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 octobre 2011 1 10 /10 /octobre /2011 08:53

Projet de la balkanisation de la République démocratique du Congo : les masques commencent à tomber

Par  Le Potentiel

 

 

 

 

La question de la balkanisation de la République démocratique du Congo au profit des petits Etats qui l’entourent et leurs complices des multinationales anglo-saxonnes a dernièrement pris du relief avec les déclarations de M. Herman Cohen, ancien sous-secrétaire d’Etat américain aux affaires africaines. Le vendredi 23 septembre 2011, le conseiller politique de l’ambassade des Etats-Unis d’Amérique à Kinshasa y est revenu au cours d’une conférence de presse pendant laquelle il s’est efforcé, malgré lui, d’apporter un autre son de cloche sans pour autant convaincre la dizaine de journalistes présents à cette conférence de presse.

Il n’est, certes, pas nécessaire de revenir sur les propos de M. Herman Cohen dont nous savons tous aujourd’hui pour qui il roule, ni sur ceux du conseiller politique de l’ambassade des Etats-Unis à Kinshasa. Nous pouvons néanmoins soulignés le fait que, grâce au courage de certains compatriotes comme Freddy Mulumba Kabuayi du Groupe de presse Le Potentiel et le Dr Kabongo Malu, le monde entier sait à présent qui sont les vrais commanditaires de cette entreprise de déstabilisation de la République démocratique du Congo.

L’intérêt de la déclaration de M. Herman Cohen réside dans le fait que cet ancien homme politique américain a dit tout haut ce que les autres disent tout bas. N’en déplaise à tous ceux qui auraient souhaité voir Herman Cohen se taire. Les Congolais devraient d’ailleurs se souvenir des propos presque analogues tenus, il y a quelques temps, par le président français actuel M. Nicolas Sarkozy. C’est dire que le complot est bien pensé en haut lieu ; cela prouve également que l’on ne nous aime pas. Tous les propos et autres déclarations de bonnes intentions que les maîtres du monde nous tiennent n’ont, pour unique objectif, que de nous endormir pendant qu’eux-mêmes, et leurs hommes de main des regroupements militaro-affairistes qui écument l’Est de la RDC, s’emploient à consolider leurs stratégies déstabilisatrices contre le Congo.

En effet, il n’est d’ailleurs pas étonnant que H. Cohen dont on connaît également ses liens avec les multinationales qu’il conseille à travers le monde, parle aujourd’hui du Kivu comme s’il s’agissait déjà d’un pays avec lequel son pays, les Etats-Unis, compte travailler pour instaurer la paix dans la sous région. L’ouverture à Goma des consulats américains et britanniques, qui sont en réalité des ambassades, ainsi que la présence de nombreuses ONG américaines et britanniques dans cette partie du territoire congolais, illustre parfaitement ce qui se prépare contre le Congo.

Ce que certains observateurs ne comprennent pas dans cette funeste affaire, c’est cette volonté tenace des Etats-Unis d’Amérique et de la Grande-Bretagne à vouloir à tout prix déstabiliser la République démocratique du Congo au profit de certains Etats voisins qui n’apportent rien du tout dans la lutte pour la stabilité et le développement de la sous-région si ce n’est la culture de la haine, la mort et la désolation. Qu’est-ce que ces micro Etats voisins ont-ils de spécial plus que le Congo pour que les américains et les britanniques leur courent après oubliant du coup le rôle central jadis joué par le Congo pour les aider à gagner la deuxième guerre mondiale et plus tard à stopper la propagation du communisme en Afrique centrale empêchant ainsi l’ex-URSS à faire mains basses sur les immenses richesses du Congo ?

Les Etats n’ont certes pas d’amis, seulement des intérêts. Mais delà à déstabiliser un pays avec lequel on est ensemble depuis plus de soixante ans et sacrifiant tout un peuple pour des intérêts égoïstes est tout simplement inacceptable. Est-ce que pour promouvoir leurs intérêts en RDC, faut-il vraiment pour cela, que les américains et les britanniques utilisent des Etats dont les régimes n’ont aucun respect des principes qui fondent un Etat de droit et qui, de surcroît, maltraitent leurs propres peuple. C’est dommage que les puissances qui se disent démocratiques et qui prétendent marcher selon les valeurs qui fondent leur propre existence, utilisent des méthodes antidémocratiques et foulent aux pieds les règles pertinentes du droit international, juste pour disposer indument des richesses du sol et du sous-sol d’un autre Etat. Se rendent-ils vraiment compte sur le fait que leur agissement a déjà entraîné la mort de plus de cinq millions de morts congolais ? Savent-ils que chaque jour qui passe, et à cause de leur implication dans la déstabilisation du Congo, ce sont de milliers des femmes et de jeunes filles congolaises qui se font chaque jour violer à l’Est de la RDC ?

Il n’y a pas de moral en politique, et encore moins dans les relations entre Etats. Mais ce que font les américains et les britanniques contre la République démocratique du Congo est, ni plu ni moins, un acte inamical à l’égard d’un pays ami. Au lieu de s’allier à des Etats qui n’ont rien à leur offrir en termes d’espace et des richesses pour déstabiliser le Congo, pourquoi ne pas travailler ensemble avec les dirigeants congolais dans le cadre d’une coopération mutuellement avantageuse.

Alain Esuluebe Wamihanda (CP)

Partager cet article

Repost 0
Published by kongolibre.over-blog.com