Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 octobre 2013 5 11 /10 /octobre /2013 12:33

Pourparlers de Kampala.

La Société civile encourage le gouvernement à camper sur sa position

315397 10150900191615598 370563852 n

MERCREDI, 09 OCTOBRE 2013

 


Depuis un certain temps, la Coordination provinciale de Société civile du Nord-Kivu suit avec une très grande attention l’évolution des pourparlers entre le Gouvernement Congolais et le mouvement rebelle M23 à Kampala (Ouganda). Elle tient à saluer la ténacité et l’esprit patriotique dont fait montre jusqu’à ce jour de la délégation Gouvernementale, qui n’a pas encore trahit la Nation en cédant aux revendications fallacieuses des agresseurs.

Cette Structure encourage le Gouvernement congolais à camper sur sa position de ne jamais réduire la liste des Officiers rwandais et criminels au sein du M23, non éligibles à toute éventuelle intégration au sein des FARDC.

La Société civile du Nord-Kivu rappelle en outre que tous ces Officiers rwandais sont rentrés avec leurs troupes au pays ; ce qui fait que, comme eux, leurs troupes ne doivent jamais intégrer l’Armée nationale pour ne pas l’infiltrer au profit des agresseurs.

Quant aux cadres dits politiques du M23, les Forces vives du Nord-Kivu comptent de nouveau sur la sagesse du Chef de l’Etat, afin que la Rdc ne retombe dans les erreurs du passé. Cela d’autant plus que ceux qui se passent pour cadres politiques au sein de ce Mouvement, sont en réalité des marionnettes du Rwanda et de l’Ouganda.

La quasi-totalité de ces politiciens ne sont guère différents des Officiers criminels ou étrangers non éligibles du fait qu’il n’y a jamais d’action militaire sans action politique. Ils devraient peut être s’inscrire dans la dynamique électorale que d’attendre d’être récompensés pour avoir pris les armes contre la République.

Des nouvelles incursions


Par cette occasion, cette Coordination dénonce de nouvelles incursions rwandaises en Territoires de Nyiragongo, Rutshuru et Masisi sous le label du M23. En effet, depuis le week-end dernier jusqu’à ce jour, des troupes de la RDF font leur entrée en Territoire de Nyiragongo, poussant ainsi à la fuite les populations de Rwibiranga, Rulimba, Kabuhanga, Kabuye en Groupement de Buhumba, voire celles de Rutovu, Gasizi et Kingarame en Groupement de Kibumba. Les militaires rwandais en position d’attaque viennent d’installer des armes lourdes sur les Collines Hehu, Bizuru et Nyundo ainsi qu’à l’E.P.

Buhumba et au Camp Kabuhanga (à la frontière avec le Rwanda) ; En Territoire de Rutshuru, la population a fait état de l’arrivée, le week-end, d’au moins deux bataillons rwando-ougandais à Kahunga, Nyongera, Chanzu et Kichanga (dans le Camp de Kahe).

Ils seraient mêlés aux refugiés rwandais en provenance de la Tanzanie et, en préparatifs de prochaines hostilités contre les FARDC dans cette zone ; Dans le Territoire de Masisi, au moins 300 militaires et refugiés rwandais se seraient faufilés du coté de Mushaki et Ngungu (en Chefferie de Bahunde), de zones ayant servi de caches d’armes du CNDP et partant, du M23.

Face à cette menace toujours persistante, et en vue d’en finir, la Société civile du Nord-Kivu sollicite le Président de la République d’ordonner aux FARDC et à la Brigade d’Intervention de la MONUSCO la poursuite de l’action offensive contre le M23 et les autres Forces Négatives.

L’Avenir

Partager cet article

Repost 0
Published by kongolibre.over-blog.com