Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 octobre 2011 7 02 /10 /octobre /2011 08:23
MOISE KATUMBI DESAVOUE  KABILA
Par Fungula Fumu lemaniKongo.
 
Dans les pays comme l’Europe et les USA ou la presse joue reellement le role de quatrieme pouvoir, les declarations faites par Moise Katumbi le 29 septembre 2011 au micro de la radio Okapi feraient la manchette de tous les journaux.
Voici ci-dessous quelques questions que Moise Katumbi pose au gouvernement Kabila:
1.Pourquoi la province du Katanga n’a jamais reçu du gouvernement central les fonds destinés aux prisons?
2.Ou vont  les fonds que le ministère des Finances est suppose  rétrocèder aux provinces ?
3. Y a-t-il un budget  pour la gestion des prisons mis a la disposition du ministre de la justice du gouvernement central?
4. Comment ce budget a ete reparti entre les differentes prisons du Congo?
5. Qui exerce  le pouvoir de gestion et de controle des prisons du Congo si ce n’est pas le ministre de la justice?
6. Quel role joue la police militaire dans les prisons du Congo  et qui en est l’autorite?
QUI EST MOISE KATUMBI?
Moise Katumbi est gouverneur de la province du Katanga, la plus riche en ressources minerales de la Republique dite Democratique du Congo. Il est aussi considere par une grande majorite de sa population comme le meilleur gestionnaire public dans l’histoire de la province et peut etre meme du Congo en general.
Mais il y a bien plus que cela. Dernierement, le website Wikleaks a publie une information datant de 2006 dans laquelle l’Amassadeur Americain a Kinshasa  revele que Moise Katumbi serait l’homme le plus influent  et le plus ecoute aupres du president Kabila. Conscient de son pouvoir, ajoutait l’Ambassadeur, Moise Katumbi est parvenu a faire nommer ses hommes de confiance comme conseillers principaux de Kabila qui, de ce fait,serait isole et impuissant d’autant plus qu’il parle moins et agit encore moins.
Les questions formulees par Katumbi a l’endroit du gouvernement Kabila apportent un element de plus dans la saga du pouvoir a Kinshasa au moment ou le pays se prepare a tenir les elections prevues par la constitution au mois de novembre de cette annee, consacrant ainsi la fin  du premier mandat quinquinnal de Joseph Kabila Kabange et de toute sa clique.
Joseph Kabila est venu au pouvoir après l’assassinat, le 16 janvier 2002 de Laurent-Desire Kabila, l’ancien maquisard devenu  chef de l’AFDL, un gropuscule organise par Paul Kagame avec pour mission d’accompagner l’armee rwandaise chargee de renverser en 1997 le regime dictatorial de Joseph Mobutu Kuku Ngbendu wa Zabanga, allie du pouvoir Hutu au Rwanda, accuse d’avoir organize le genocide des Tutsis.
Une grande majorite des Congolais continuent  a speculer que Joseph Kabila aurait trempe, avec la complicite de Kagame dans l’assassinat de Laurent Kabila – originaire du Katanga - qu’il reclame pourtant comme son pere. On suspecte que son absence (il avait quitte Kinshasa la vieille de l’assassinat  de son pere pour Lubumbashi, capitale du Katanga – visait a detourner l’attention sur son role dans le complot.
POURQUOI CES QUESTIONS?
Selon la presse Congolaise, le ministre de la Justice, Luzolo Bambi, a déploré, mardi 27 septembre, les évasions massives enregistrées dans différentes prisons congolaises ces derniers jours. Pour lui, il y a un relâchement de la part des autorités provinciales. Il a rappelé aux gouverneurs de province que la gestion des prisons est de la responsabilité commune des gouvernements provinciaux et du gouvernement central.
 
On parle en effet de neuf-cent saxointe-trois détenus évadés de la prison de la Kasapa dans la périphérie de Lubumbashi (capitale du Katanga), mercredi 7 septembre. 
 
Le 25 septembre, plus de cent quatorze prisonniers ont pris la fuite de la prison de Tshikapa au Kasaï-Occidental (Centre de la RDC). Leur évasion est consécutive à un soulèvement après que deux détenus sont morts de faim.
 
La direction de la prison centrale de Mbandaka (Equateur) a indiqué, le 9 septembre, que les évasions fréquentes des détenus dans cette maison d’arrêt étaient dues au délabrement des infrastructures pénitentiaires et aux mauvaises conditions carcérales. Les détenus n’ont ni nourriture ni soins de santé, selon la même source.
 
«La gestion des prisons, a déclaré le gouverneur du Katanga jeudi 29 septembre au micro d’Okapi, fait partie des attributions du gouvernement central». Le gouvernement provincial du Katanga dépense environ 100 000 USD par mois pour toutes les prisons du Katanga dans la réhabilitation de quelques maisons pénitentiaires. 
 
Pour un homme qui fait preuve d’une intelligence au dessus de la moyenne et qui, de plus, semble etre maître de lui-meme et de ses responsabilites, Moise Katumbi a surement realise qu’il n’a aucune lecon a recevoir du ministre Luzolo Bambi ou du gouvernement de Kabila dont l’incompetence est criante. Et il ne s’embarasse pas de le dire.
 
Il y a quelques mois, il y avait des rumeurs au Katanga que Moise Katumbi envisageait de prendre vacance de son poste de gouverneur  et aurait meme dispatche toute sa famille en Belgique. Il semble qu’il s’etait lui-meme rendu dans ce pays et qu’il a ete rappelle d’urgence par Kabila.
 
SIGNES DES TEMPS
 
Les experts en science politique predisent l’avenir a travers les humeurs et  rumeurs observes dans les camps des partisans et opposants des leaders et chefs des clans politiques. A deux mois des pretendues elections democratiques au Congo, que peut-on lire dans les questions de Moise Katumbi? Il y a, premierement de l’irritation et degout; sinon, un desemparement  d’un pouvoir qui parait incapable de tenir ses obligations meme les plus elementaires. Moise Katumbi se sent fatigue de jouer l’intermediaire d’un homme sans vision. Millionnaire de son etat et par ses propres efforts, Katumbi ne semble pas etre trop attire au role de politicien de pacotille ni a celui de garde-fous  d’un regime decrie par la majorite du peuple Kongolais.  Les jours qui viennent nous apporteront plus de lumiere.

Partager cet article

Repost 0
Published by kongolibre.over-blog.com