Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 octobre 2011 2 11 /10 /octobre /2011 08:08
Mise en garde de l’opposition congolaise : L’heure de l’union a sonnée!

La tergiversation interminable entre les opposants congolais impatiente le peuple congolais dont le vœu le plus ardent se résume en trois mots : Kabila doit partir ! On reconnaîtra le vrai opposant congolais à sa capacité de transcender ses ambitions personnelles pour entrer dans l’union qui seule présente toutes les chances de mettre fin au régime de la mort et d’occupation de Joseph Kabila. 

Depuis l’agression rwando-ougandaise, le peuple congolais a été diminué de 8 millions d’hommes et des femmes. A la suite du silence du régime vis-à-vis de ce génocide oublié du 21ième siècle, d’autres congolais et congolaises tombent chaque jour, chaque minute, sous les balles des génocidaires rwandais et ougandais. Le régime actuel garde non seulement le silence mais émascule aussi les forces armées congolaises au point de les réduire à des bandits et mendiants de la république. Le peuple congolais est ainsi rendu impuissant pour se défendre car privé de tous les moyens de défense de la république. Cette émasculation du peuple congolais et des forces armées congolaises ne prendra fin qu’avec le départ de Joseph Kabila et de son régime.

00aaaaaaaaaaaaaaaaaaMahembefemmes00 

Opposants Congolais, unissez-vous pour mettre fin aux souffrances des congolais qui ont assez pleuré les morts qui tombent sous les balles des ennemis

Les autres problèmes de la RDC tels l’eau, l’électricité, la parité homme-femme, les routes, la conservation de la nature, etc. sont secondaires en comparaison avec ce que le régime actuel peut encore causer comme dégâts s’il restait au pouvoir pendant un an de plus. Avec l’ouverture des frontières congolaises aux rwandais et ougandais qui investissent aujourd’hui les forêts des Territoires de Beni et de Mambasa, les brousses de Lubero, Walikale, Masisi, etc. c’est l’intégrité territoriale de la RDC qui est violée. Mais tout n’est pas encore perdu surtout les occupants utilisent la ruse, la diversion car ils savent qu’ils n’ont aucun droit d’occuper la RDC. Seul un nouveau régime sera capable de dénoncer sur la tribune de l’ONU et dans tous les aréopages du monde la violation de la charte de l’ONU en RDC. 

Dans l’hypothèse d’une balkanisation, les congolais aujourd’hui pourchassés comme des rats ne seront au pouvoir dans aucun des états balkanisés car les infiltrés rwandais et ougandais sont préparés politiquement et militairement pour régenter tous les secteurs vitaux de ces états balkanisés. Les survivants congolais seront des esclaves des occupants ou colons rwandais et des ougandais. Devant ce renversement des rôles que certaines langues appellent à juste titre « l’apocalypse de la RDC » ou encore « la fin de la RDC », les élections du 28 novembre présentent une ultime chance de déposer pacifiquement le régime qui travaille pour la fin de la RDC, l’émasculation des forces armées congolaises, la mise sous tutelle du sol et du sous-sol congolais, etc. 

L’urgence pour l’opposition politique congolaise, si cette dernière veut être crédible aux yeux du peuple congolais, est de s’unir pour renverser par les urnes le régime de Joseph Kabila, et remettre le Rwanda et l’Ouganda à leurs justes places. 

Il est connu que la politique c’est un jeu d’intérêts. Les alliés de Joseph Kabila y ont trouvé leur compte qu’ils défendent bec et ongles au détriment de l’intérêt général du peuple congolais. Mais 99% du peuple congolais sont condamnés à mort car sans aucune securité, sans justice, sans avenir, etc. On les tue comme des mouches et rien ne se fait ! Les bourreaux sont très malins pour faire porter leurs crimes aux victimes. C’est pour ces victimes qui constituent 99% du peuple congolais que l’opposition politique doit centrer son débat politique. A l’heure qu’il est, le peuple a besoin du changement, c’est-à-dire, la chute du régime de Joseph Kabila. C’est ce renversement de régime qui intéresse le peuple congolais et non telle ou telle autre candidature. Aucun candidat à la présidentielle de 2011 ne vaut rien ou ne sera pas différent de Joseph Kabila, s’il ne se fait l’allié du peuple congolais. A Kabeya-Kamwanga comme à Mutwanga-Lume, à Bukavu-Walungu comme à Mbandaka-Bikoro, à Kisantu-Sonabata comme à Kikwit-Popokabaka, à Mbujimayi-Kananga comme Lubumbashi-Dilolo, à Kasongo comme à Kisangani, 99% du peuple congolais sont unanimes : Kabila doit partir. Ce vœu du peuple congolais est l’unique message de campagne qui amènera l’opposition politique à la victoire ! 

Tout candidat de l’opposition qui se croit plus important que ce vœu du peuple congolais n’est pas un véritable opposant mais une taupe de Joseph Kabila et de ses lobbies rwando-ougandaises et occidentales. 

Le vrai opposant au régime dictatorial et d’occupation de la RDC est celui qui privilégiera l’avènement du départ de Joseph Kabila au lieu de satisfaire son ego personnel. 

Si le choix du candidat commun de l’opposition pose problème aujourd’hui c’est parce que les opposants n’ont pas encore fait alliance avec le peuple congolais à l’instar de héros nationaux comme Emery Patrice Lumumba, Pierre Mulele, Mgr Munzihirwa, Mgr Kataliko, Mzee LDK, etc. C’est désolant de voir les opposants congolais parcourir les continents pour aplanir leurs différences politiques ! Pourtant les haut-lieux de la vie congolaise peuvent inspirer l’union des opposants congolais mieux que les salons huppés des présidents et hommes politiques étrangers qui ne sont pas étrangers au malheur actuel des congolais ? Pourquoi ne pas se retrouver dans les vérandas des chefs coutumiers congolais, les camps des déplacés, les hôpitaux pleins des femmes violées et mutilées sexuellement, les cimetières des martyrs de la résistance congolaise, les fosses communes, le mausolée de Mzee LDK, etc, pour mesurer le travail qui vous attend et l’urgence avec laquelle vous devez aplanir vos différends? 

Les héros des opposants congolais devraient être les femmes et les hommes de la R.D.C qui nourrissent leurs familles sans aucun travail salarié, les jeunes garçons et filles qui, à mains nues, empêchent jusqu’aujourd’hui les occupants rwandais et ougandais de se pavaner dans les rues des nos villes et cités et qui les obligent à se cacher dans la forêt, etc. Au lieu de chercher des héros ou modèles chez les blancs, les chinois, au Brésil, en RSA, inspirez-vous du peuple congolais qui n’a jamais démérité et qui fait que le Congo existe encore comme Congo contrairement à la volonté de ses ennemis. 

Les vrais opposants congolais n’ont donc autre choix que de s’unir pour marquer l’histoire de la RDC en faisant partir le régime d’occupation de Joseph Kabila. Les opposants qui ne trouveront pas suffisant ce vœu du changement du peuple congolais pour favoriser l’union de l’opposition politique, seront considérés comme complices des malheurs du peuple congolais et taupes de Joseph Kabila. 

Que le candidat commun ou unique de l’opposition ne soit pas nécessairement celui qui a plus des millions des dollars dans son compte en banque, ou celui qui a passé plus d’années en politique quels que soient les résultats, celui qui vient d’une tribu nombreuse, ou encore celui qui a un carnet d’adresses bien fourmi sur la scène internationale, mais celui qui est l’allié du peuple congolais dans sa lutte de libération du régime dictatorial de Joseph Kabila. C’est l’alliance avec le peuple congolais qui a fait défaut au régime de Joseph Kabila et non les connections internationales. Oublier l’alliance avec le peuple congolais c’est marcher dans la même voie qui a conduit le régime de Joseph Kabila dans l’impasse actuelle. 

Ainsi, une méthode simple peut vous aider à trouver le candidat commun ou unique de l’opposition comme vous n’avez plus de temps d’organiser des élections primaires. Que Tshisekedi, Nyamwisi, Kengo, Kamerhe et Nzanga se réunissent dans une salle avec quelques témoins, notamment des enfants sans malice. Que chaque candidat choisisse une face d’un dé de jeu de table. Qu’un enfant jette le dé sur l’échiquier. Que celui dont la face du dé se trouvera au-dessus soit le candidat commun de l’opposition. Et que les autres candidats acceptent de battre campagne pour lui en se rappelant que son succès sera celui de 99% du peuple congolais.   Après les élections, que le candidat dont le parti politique aura plus des députés nationaux devienne premier ministre. Que les candidats de l’opposition qui se sont désisté en faveur du candidat commun ou unique de l’opposition occupent des postes de responsabilités selon leurs compétences et expériences antérieures et qu’ils soient honorés par le peuple congolais comme des pères de la démocratie congolaise.  

Bref, il faut que les candidats de l’opposition rendent logique et rationnel le choix du candidat commun ou unique de l’opposition politique. L’opposant qui refusera l’union jusqu'à se présenter seul aura démontré qu’il n’est pas l’allié de 99% du peuple congolais mais qu’il cherche plutôt à satisfaire ses intérêts égoïstes. L’heure de l’union a sonné. Que cette union politique de l’opposition repose sur un seul pilier, à savoir, la volonté du peuple congolais qui veut se libérer du régime d’occupation de Joseph Kabila.

Obède Bahati

Beni

©Beni-Lubero Online  

Partager cet article

Repost 0
Published by kongolibre.over-blog.com