Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 octobre 2011 5 28 /10 /octobre /2011 18:33

Mbusa ouvre les portes de l’Est à Tshisekedi

mbusanyamwisi.jpgAntipas Mbusa Nyamwisi a jeté, sans conditions, son dévolu sur Etienne Tshisekedi comme candidat unique et commun de l’opposition congolaise aux élections présidentielles prochaines. Chef politique du RCD-K/ML et natif de l’Est de la RDC, Beni-Lubero, Mbusa vient ainsi d’ouvrir les portes de l’Est du Congo au candidat Etienne Tshisekedi. Objectif ?  Ne pas faire louper au peuple congolais la chance  d’avoir une alternance politique à ’issu des prochaines élections.
Pour Mbusa Nyamwisi , il est hors de question de laisser à Joseph Kabila la possibilité de rester aux commandes des affaires de l’Etat dans ce pays. Une manière, selon lui de faire triompher l’intérêt général du peuple congolais qui en a marre d’un pouvoir qui ne lui procure pas le mieux être. En donnant sa main a Etienne Tshisekedi, Mbusa Nyamwisi vient de démontrer,  à ceux qui doutaient encore de lui, qu’il a réellement rejoint le camp de l’opposition et rompu politiquement avec la Majorité Présidentielle.  Ce qui rencontre l’opinion générale de Beni-Lubero, son fief politique. Notons que Mbusa Nyamwisi avait, bien avant sa déclaration de candidature a la présidence, pris soins de présenter  ses excuses a sa base politique pour le mot d’ordre de vote qu’il avait donné en 2006 en faveur de Joseph Kabila.
Avec Mbusa, Tshisekedi peut facilement faire des percées spectaculaires  dans le Nord Kivu et  dans une partie de la province Orientale. Mais la partie n’est pas totalement gagnée tant il y a d’autres personnalités politiques du coin qui invitent les troupes à se ranger, qui derrière Vital Kamerhe et qui derrière Joseph Kabila.  C’est le cas de Pierre Pay Pay, du gouverneur Julien Paluku Kahongya, du Maire de la ville de Beni  Nyonyi Bwana Kawa et d’autres anciens ministres que Joseph Kabila avait fabriqué dans sa lutte pour l’anéantissement politique de Mbusa Nyamwisi dans l’espace Beni-Lubero.  Quels sont les atouts de chacun ?


Pierre Pay Pay derriere Vital Kamerhe
Des échos en provenance du Nord Kivu font état de l’invitation lance a la population  par Pierre Pay Pay  pour un vote en faveur de Vital Kamerhe.  Cet ancien gouverneur de la Banque Centrale de Mobutu ne manque pas aussi des admirateurs dans cette région. Mais il semble que sa cote de popularité est en baisse en plus qu’il n’aurait plus d’emprise sur une large opinion de Beni-Lubero.
Visiblement, Pay Pay donne l’impression, depuis un certains temps, de se mettre toujours  loin du côté où se trouve Mbusa Nyamwisi. A l’époque de la rébellion, il avait refusé de prêter main forte au RCD/K-ML de Mbusa Nyamwisi. Apres le dialogue de Sun City, alors que Mbusa convolait en noce avec Joseph Kabila, Pierre Pay Pay s’était jeté dans l’opposition. Maintenant qu’ils se retrouvent tous dans l’opposition, chacun se retrouve encore dans son camp.
Le discours anti-Kabila de Pay Pay ne s’éloigne de  la volonté exprimée par une large portion de la population de Beni-Lubero. Il se pose cependant le problème du choix de Vital Kamerhe comme alternative a Joseph Kabila. La population de Beni-Lubero deplore l’insécurité dans laquelle le pouvoir en place les abandonnés et le maintien au Kivu des éléments ex-CNDP en plus des conditions sociales déplorables de la population.  Vital Kamerhe qui passait pour le plus grand artisan du Kabilisme de l’époque est  difficilement dissociable de ces malheurs connus par la population de Beni-Lubero. Il lui faudra un peu plus d’explications.


Julien Paluku Kahongya et Nyonyi Bwanakawa derrière Joseph Kabila
Pure produit  politique de Mbusa Nyamwisi et son RCD/K-ML, Julien Paluku Kahongya avait, après la déclaration de la candidature de Mbusa à  la présidence, estimé que, lui,  va battre campagne pour Joseph Kabila. Jusqu'à présent, il ne s’est pas encore contredit. Si donc rien ne change, il y a risque que l’élève se  cogne à son maitre lors de la prochaine campagne présidentielle. Reste a savoir le crédit qui lui accorde l’opinion général du Nord Kivu. A-t-il la capacité de donner une injonction politique et être suivi par la population ? Cela reste à prouver.
Jeune cadre politique plein d’avenir, Nyonyi Bwana Kawa donne l’impression de se faire souvent utiliser pour contrer les actions politiques de Mbusa Nyamwisi dans Beni-Lubero. L’on se souviendra que c’est sur lui que s’était rabattu Wamba dia Wamba pour tenter d’effacer Mbusa et son RCD/K-ML pendant la rébellion. Le MLC de Jean Pierre Bemba avait recouru aussi à ses services pour les mêmes fins. Ce qui lui avait valu sa participation au Dialogue Inter congolais, au parlement de transition en même sa nomination comme ministre pendant la transition pour le compte du MLC. Des lors qu’une distance psychologique s’était installée entre Mbusa et Joseph Kabila, Nyonyi a été récupéré par le PPRD qui a fini de faire de lui le maire de la ville de Beni juste pour qu’il tente de vendre Joseph Kabila là où Mbusa a opté pour une alternance politique. A cette allure le mot d’ordre de Nyonyi risque d’être interprété comme entrant
dans sa  lutte infernale contre l’épanouissement politique de Mbusa Nyamwisi et donc ne pas porter des fruits escomptés.
Kahongya et Nyonyi risque de voguer a contre courant de l’opinion publique de Beni-Lubero et donc en sortir amoindris politiques. La politique étant très dynamique, tout dépendra de la manière dont il vont argumenter leur soutien a Joseph Kabila et leur désapprobation à l’attitude de Mbusa Nyamwisi. Tout peut donc arriver.


Le tour des autres opposants attendu pour faire basculer tout le pays
Le soutien de Mbusa a Etienne Tshisekedi rend indispensable le ralliement de Vital Kamerhe au plus vieux opposant congolais.  Le leader de l’UNC a une assise certaine à l’Est de la RDC que l’on ne peut le tenir a l’écart de tout plan pour la recherche d’une alternance politique en RDC.  Il en est de même de Leon Kengo Wa Dondo  et du mot d’ordre attendu de Jean Pierre Bemba. Les opposants a Kabila n’ont pas droit a l’erreur. Ils doivent adopter une stratégie commune pour faire échec au pouvoir en place aux prochaines élections. Qu’ils ne s’entourent pas dans leurs tours d’ivoires respectifs. A bout, c’est à leurs risques et périls. Le triomphe de Kabila va les envoyer tous au chômage.  A moins que certains d’entre eux soient entrain de faire le jeu du pouvoir.


Merveille Mbuyi

Partager cet article

Repost 0
Published by kongolibre.over-blog.com