Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 octobre 2013 3 16 /10 /octobre /2013 09:36

Le groupe armé rwandais M23 pose deux conditions pour désarmer

Lumbala, Runiga

(Par Ezabele wa Yasak)

Par LOKOLE YA MBOKA • 15 octobre 2013

Pour exécuter son plan de transformer le Nord-Kivu, Sud-Kivu, et le Maniema, à ses colonies de peuplement et d’exploitation; le Rwanda, entendu ici le président rwandais Paul Kagamé et les extrémistes Tutsi acquis à sa cause, a crée, recrée, et continue à soutenir des groupes armés qui violent les filles et femmes congolaises; tuent des milliers d’innocent congolais; et exterminent à souhait les populations autochtones; pour les remplacer par des Rwandais qu’il qualifie machiavéliquement des " Tutsi congolais " exilés dans la plupart des pays de la Région de Grands Lacs, et à travers le monde.

Au fur et à mesure que le temps passe, ces groupes armés Rwandais se transforment à des partis politiques et/ou groupes des pressions en République Démocratique du Congo (RDC) avec, bien entendu, la complicité des officiels congolais parmi lesquels Joseph Kabila, le Président de la RDC. C’est qui est écœurant ici est que, Il y a toujours des congolais authentiques disponibles et prêts à trahir leur patrie, la RDC. Il y a toujours des Congolais authentiques prêts à jouer le rôle des " Bizimungu " au Congo.

Souvenons-nous de l’ Alliance des Forces Démocratiques pour la Libération du Congo-Zaïre ( AFDL ), du Rassemblement Congolais pour la Démocratie (RCD/Goma), du Congrès National pour la Défense du Peuple (CNDP), et aujourd’hui du Mouvement de 23 mars (M23). Pour camoufler leur identité Rwandaise, au départ, ces groupes armés Rwandais ont toujours pris soin de placer à leurs têtes, des congolais authentiques: Mzee Laurent Désiré Kabila, Wamba dia Wamba, Émile Ilunga, Onusumba Yamba, etc. A l’exception du Mzee Laurent Désiré Kabila qui avait échappé à la règle; lorsque le moment de partager le gâteau et autres butins politiques arrive, ces congolais se voient carrément écartés, et remplacés par des Rwandais devenus congolais pour le besoin de la cause. C’est sous cet angle que des congolais authentiques tels que les Wamba dia Wamba, Émile Ilunga, Jean Pierre Ondekane, Onusumba Yamba, etc., qui se croyaient être des hommes politiques d’envergures, après avoir hautement trahi leur patri, se sont vite vus écartés, désillusionnés, et réduits à leur plus simple expression.

Ainsi, des Rwandais collabos et traitres, comme les Bizima Karaha, Ruberwa, Moise Nyarungabo, Nkunda Batware, Bosco Ntaganda, Jules Mutebusi, Sulutani Makenga, etc., qui se disent appartenir à une tribu dénommé " Banyamulenge " qui n’existe pas dans la nomenclature des tribus et ethnies du Congo, apparaitront devant la scène. Répétons-le, et à haute voix, les Banyamulenge, comme tribu n’existe pas, et n’a jamais existé, dans la nomenclature des tribus et ethnies de la RDC. Le General Rwandais, James Kabarebe, ancien chef d’État-major de l’Armée Patriotique Rwandaise, ancien chef d’État-major des Forces Armées Congolaises sous Mzee Laurent Désiré Kabila, et aujourd’hui ministre Rwandais de la Défense, est explicite à ce sujet. Pour lui, le Banyamulenge en Kinyarwanda, signifie: “ceux qui habitent la colline " . Et comme telle, il n’existe pas une telle tribu dénommée Banyamulenge au Rwanda et moins encore au Congo de Patrice Emery Lumumba. De ce fait, le Banyamulenge et/ou Banyarwanda, a été fabriquée de toute pièce pour rallier la communauté internationale à la cause des assassins et extrémistes Rwandais qui visent à transformer le Nord-Kivu, Sud-Kivu, et le Maniema, en leurs colonies de peuplement et d’exploitation.

Comme le ridicule ne tue pas, le Rwanda et l’Ouganda, des agresseurs avérés de la RDC, après avoir crée, recrée, et continue à soutenir des groupes armés qui violent, tuent, et exterminent à souhait les Congolais autochtones, n’ont jamais eu de la peine à se métamorphoser en pacificateurs de la Région des Grand Lacs. C’est sous cet angle qu’ils feront, à plusieurs occasions, réunir les congolais au nom de la paix en RDC. Ces réunions ou concertations aboutiront par exemples aux accords de (1) Sun City avec la fameuse formule de 1+4; et (2) aux accords du 23 mars 2009, grâce auxquels des milliers des Rwandais et autres étrangers se verront in toto and in globo intégrés l’armée nationale congolaise et autres importantes institutions de la RDC. Une bêtise et haute trahison qui est aujourd’hui à l’ origine des massacres, du génocide, et de l’instabilité politique qui sévissent dans le Grand-Kivu.

En effet, le Rwanda tue et pille les ressources du Congo, avec la complicité des congolais au service de l’ennemi Rwandais. Les populations congolaises autochtones sont exterminées, ou chassées de leurs terres, pour se faire remplacer par les Rwandais disséminés à travers le monde. Voici pourquoi, par exemple, des Rwandais récemment chassés en Tanzanie, se retrouvent, comme par miracle, déjà au Katanga sans aucune forme de procès, au lieu de regagner chez eux au Rwanda. L’objectif inavoué ici est que, après avoir réussi à déverser et/ou transvaser le surplus de sa population dans le Grand-Kivu, le Rwanda se battra corps et âmes pour organiser, tôt ou tard, un referendum sous l’égide des Nations Unies, qui lui permettra de s’approprier officiellement et définitivement une partie de la RDC. Cette hypothèse n’est pas à écarter aussi longtemps que le président congolais, Joseph Kabila, continue, consciemment et/ou inconsciemment, à bien jouer sa rôle du plus grand traitre et irresponsable président que le Congo ait connu.

En effet, quel est ce président au monde qui, en face des ennemis qui sont responsables du génocide de plus 5,4 million de ses citoyens, des viols des filles et femmes de son pays, d es crimes de guerres et crimes contre l’humanité dans on pays, des recrutements des enfants soldats, et du pillage systématique des ressources naturelles de son pays; bien plus, au moment des obus délibérément lancés par des terroristes et inciviques créés et soutenus par ces ennemis continuent de pleuvoir sur la capitale d’une de ses provinces, causant mort d’hommes et des dégâts matériels insoupçonnés, se mette en sourire sans gène; au lieu d’être très ferme, stoïque, déterminé d’ y mettre fin?

Partager cet article

Repost 0
Published by kongolibre.over-blog.com