Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juillet 2014 2 22 /07 /juillet /2014 13:43

La reprise de notre identité Kongolaise 

 

Par Joseph Diamena Matundu

 

 Carte RDC

La carte du Kongo

 

 

La crise multiforme que traverse notre très cher et beau pays le Kongo de Lumumba est avant tout la perte identitaire, ceci exige la visitation continuelle de notre histoire authentique ainsi que sa réécriture pour assurer la libération, le maintien, la protection, et le développement du pays.

 

Ce papier se limite à une brève exposition de la composition du Kongo, de son Peuple que nous sommes, et de ses possessions et nous épargne des détails académiques.

 

“  L’histoire dira un jour son mot, mais ce ne sera pas l’histoire qu’on enseignera à Bruxelles, Washington, Paris ou aux Nations Unies, mais celle qu’on enseignera dans les pays affranchis du colonialisme et de ses fantoches. L’Afrique écrira sa propre histoire et elle sera au nord et au sud du Sahara une histoire de gloire et de dignité » (Patrice Lumumba)

 

Dans le processus de la reconstruction de l’indépendance du Kongo de Lumumba, rien ne sert à démontrer l’influence de nos comportements en rapport de la maitrise de notre histoire authentique  en conflit à celle intentionnellement manipulée. Il est nécessaire de comprendre que l’arme de destruction massive effective n’est ni chimique, moins encore nucléaire, c’est plutôt psychologique et à un certain degré spirituel ; tout à fait le contraire de ce que les medias d'oppression cherchent de nous faire croire.

“  Des efforts sont aussi à faire pour la libération psychologique des populations. On constate chez beaucoup d'intellectuels, un certain conformisme dont on connaît les origines.

Ce conformisme provient des pressions morales et des mesures de représailles qu'on a souvent exercées sur les intellectuels noirs. Il suffisait de dire la vérité pour que l'on fut vite taxé de révolutionnaire dangereux, xénophobe, meneur, élément à surveiller, etc.

Ces manœuvres d'intimidation et de corruption morale doivent prendre fin. Il nous faut de la véritable littérature et une presse libre dégageant l'opinion du peuple et non plus ces brochures de propagande et une presse muselée.  » (Patrice Lumumba)

 

L’objectif caché d’une histoire conflictuelle n’est rien d’autre que de nous faire perdre l’identité, en vue de nous garder captifs à vie et de poursuivre la prédation systématique de nos ressources naturelles, cette manipulation à la fois torture nos psychoses et nous rend plus confuse, nous y reviendrons, elle détermine aussi le niveau de notre engagement dans ce processus.

 

Ci-après sont les trois questions clés que nous devons nous poser régulièrement afin de conserver et/ou de reprendre notre identité, il s’agit de :

  • Qui sommes-nous ?
  • Qu’avons-nous ? Et
  • Quoi sommes-nous capables d’accomplir ?

 

 

Qui sommes-nous ?

 

Nous sommes les descendants des Rois entre autres M’siri, Nkongolo Mwamba, Mwanta Yamvo,  et Kimpa Vita ; regroupés au sein de l’espace terrestre qu’on appelle le Kongo qui se situe au centre de l'Afrique, subissant une série nominale de l’Etat Indépendant du Congo (1877-1960) au lendemain de l’arrive des imposteurs-prédateurs-persécuteurs ou capitalistes sauvages sur les sols de nos ancêtres, passant par la République du Congo (1960-1963), la République Démocratique du Congo (1963-1971), et la République du Zaïre (1971-1997), et pour redevenir la République Démocratique du Congo (1997- à ce jour).

 

Les drapeaux du Kongo

 

“  Le Créateur nous a donné cette portion de la terre qu'est le continent africain ; elle nous appartient et nous en sommes les seuls maîtres.  » (Patrice Lumumba)

 

Bref, nous sommes des véritables héritiers de Mfumu Kimbangu, propriétaires et responsables numéro UN de tout ce que le Très Haut a mis à notre disposition dans les territoires lègues par nos aïeux.

Qu’avons-nous ?

 

Compatriotes, on ne peut mieux combattre pour quelque chose dont on ignore sa valeur ; les bijoux en or ne sont conserver de la même manière que les plaqués.

Le Très Haut nous a bénis entre autres :

  1. de l’espace territorial (2.345.409 km2),
  2. des sols, sous-sols, et eaux regorgeant des ressources naturelles dont certains produits entre autres coltans, cuivres, cobalts, or, diamants, gaz, forets, et l’or noir sont classés parmi des réserves mondiales stratégiques aux taux variant entre 60% à 90% par produit,
  3. d’une population  actuellement estimée à 77.433.744 de personnes, et
  4. de l’intellect.

 

 

Des ressources naturelles du Kongo

 

Les quatre facteurs cités ci-dessus sont des concepts majeurs de notre identité que nous tenterons d’illustrer aux lignes qui suivent.

 

Notre bénédiction attire l’attention et la convoitise du monde entier ; commençant par certains de nos voisins, particulièrement ceux de l’Est et du Sud-Ouest qui ne rêvent que de l’expansion de leurs territoires respectifs par l’amputation des nôtres. Par conséquence,  nos populations de ces parties du pays précitées  subissent jours et nuits des persécutions de toutes formes sous l’opération ‘extermination-déplacement-occupation-remplacement’ des populations.

 

 

Opération ‘extermination-déplacement-occupation-remplacement’ des populations

Nos richesses naturelles sont le crime primordial qui fait que nous sommes aujourd’hui condamnés de disparaître sur cette terre des hommes. Notons que, aucun, je répète aucun voleur quelque soit son expérience ou son professionnalisme n’est capable d’opérer à l’aise en face ou en présence de la victime, même-ci cette dernière présente aucun danger ; Compatriotes, nous sommes des victimes d’extermination pour la simple raison de notre existence sur la scène du crime.

Pour mieux poursuivre leurs opérations de pillage et bradage de nos ressources, les vautours de ce monde, ajoutent à l’extermination de nos populations l’achat des consciences faibles de certains parmi nous.

“  Les innombrables ressources du Congo doivent être préservé du regards et des appétits voraces des uns et des autres, elles sont les gages du redressement d’un Congo fort et ensuite d’une Afrique retrouvée.

Qui parla de l’Asie ou des pays du Golf il y a quelques années ?

Ils veulent garder l’Afrique sous la botte du sous-développement pour l’asservir. Les puissants d’aujourd’hui nous combattent parce qu’ils savent que c’est à travers nos ressources naturelles que le vent changera de direction.

Pour exemple l’or blanc de demain sera l’eau, le bassin du fleuve Congo fais déjà lorgner les loups de ce monde mais sachez qu’aucun plan machiavélique ne tiendra devant la volonté divine.  » (Lucien D’zata)

 

En terme des populations, notre pays est en deuxième position en Afrique noire après le Nigeria, Compatriotes, nous disposons d’une population considérable  en Afrique Centrale aussi bien qu’en Afrique Australe, savez-vous qu’appart nos ressources naturelles, sont nos populations qui justifient l’imputation de notre pays dans la SADC ? Logiquement notre pays n’a presque rien de commun avec le reste des pays membres de la SADC tant sur le plan géographique que linguistique.  

 

 

Le Peuple Kongolais

 

Ici, notre démarche se limite à la démonstration de l’importance de nos populations et non les processus et les raison d’adhésion à un organe. Du reste, toute adhésion d’un pays à un organe communautaire se fait avant tout sur base des ‘intérêts’ mutuels, d’où quelles sont nos dividendes socio-économiques de la SADC ? N’est-ce pas que l’Afrique du Sud en bon ingénieur-planificateur et capitaliste en tire la part de lion ?  Nos populations servent beaucoup plus à l’Afrique du Sud que des consommateurs, un bon marché d’écouler leurs produits. Remarquons que notre pays est aujourd’hui comblé de près deux-tiers des produits, partant de l’alimentation aux armes  en provenance (production, transit et/ou transaction financière) de l’Afrique Sud, le secteur de services ainsi que l’exploitation de nos ressources naturelles n’échappent pas à cette réalité.

 

Nos populations sont aussi une force de changement dans le processus de la reconstruction de l’indépendance du Kongo de Lumumba,  elles sont capables de tout changer, il suffit qu’il y ait une bonne coordination des actions.

« Un fait est sûr : " Les petits restes, les minorités organisées et les autres ascètes du provisoire Congolais luttent sur plusieurs fronts. Un temps viendra où ils vont étonner le monde entier." » (JP Mbelu)

 

Quant à l’intellect ou la capacité de raisonner qui n’est pas à confondre avec l’intellectualisme ou le ‘bloquisme’ (un sujet complexe d’éviter dans ce débat). Dans Sa création, Le Très Haut a donné à tout être humain un don gratuit qui est l’intellect, une capacité de raisonnement supérieure de toute sa créature. Cette capacité peut être développée en analytique à travers les études et/ou en sagesse par le savoir-vivre dans la société.

A savoir que l’utilisation en bon escient de l’intellect par un peuple, peut l’assurer  une vie agréable, le cas contraire, peut causer sa destruction notamment en cas de négligence et/ou abus.

Aujourd’hui, nos intellects sont manipulés et sont en conflit avec la réalité.

«   Si cette prise de conscience pouvait faire tache d’huile ! Un peuple bien informé, bien formé (ou se formant à partir de la lecture des faits) et sagement organisé en force d’auto-défense populaire est “  la meilleure arme de destruction massive  » contre les politiques impérialistes. Celles-ci ne triomphent longtemps que là où l’obscurantisme et l’obscurité sont entretenus. »   (JP Mbelu)

 

Si après 54 ans de l’indépendance ‘nominale’, nous continuons de foncer dans l’abime, c’est pour cause de la perte d’identité voulu et planifié par nos persécuteurs; raison justificative de la prostitution politiquement de certains parmi nous et/ou des prosternations faciles devant les miettes des billets verts, ignorant que nous sommes des véritables héritiers qu’il suffit de prendre conscience et redevenir des maitres absolus de notre héritage :

“  Retenons ceci :

Congolais, Congolaise, toute chose ayant une origine et un but par conséquent il y a bien un concepteur à qui appartient les créations et les créatures, donc notre identité est liée au lieu où le Créateur nous a établi et là Il nous désignes être ces dignes représentant,

Congolais, Congolaise, notre mission est de vivre et d’exister pour que cette partie de terre, le Congo qui nous a été confié par le Créateur soit préservée, soit cultivée, soit entretenue, soit productive,…, cette gérance a été confiée au Congolais, point barre.

Le Créateur nous a confié la responsabilité de préserver sur ses terres du Congo toute sa création de génération en génération.

La contribution humaine, la culture, la science et la technologie ne sont que des expressions de notre délégation de souveraineté, pour autant qu’elle n’aboutisse pas à la détérioration, à l’asservissement et à la destruction de l’homme et de la nature.  » (Lucien D’zata)

 

Nos pères de l'indépendance n'ont pas accumulés autant des diplômes que nous, pourtant ils ont pu nous libérer du système colonial suivant une vision nette et claire en s'y comportant suivant cet idéal noble et juste, suivons ces images : https://www.youtube.com/watch?v=paCsMeaAk5E

 

 

 

Les pères de l'indépendance du Kongo

 

 

Quoi sommes-nous capables d’accomplir ?

 

 

“  Ensemble mes frères, mes sœurs, nous allons commencer une nouvelle lutte, une lutte sublime qui va mener notre pays à la paix, à la prospérité et à la grandeur. Nous allons établir ensemble la justice sociale et assurer que chacun reçoive la juste rémunération de son travail. Nous allons montrer au monde ce que peut faire l’homme noir lorsqu’il travaille dans la liberté, et nous allons faire du Congo le centre de rayonnement de l’Afrique toute entière. Nous allons veiller à ce que les terres de notre patrie profitent véritablement à ses enfants. Nous allons revoir toutes les lois d’autrefois et en faire de nouvelles qui seront justes et nobles.  » (Patrice Lumumba)

 

A la lumière de la prophétie ci-dessus, qu’illustre que le Peuple Kongolais que nous sommes, sommes capables de retrouver notre dignité qu’à la Libération totale de notre pays du système des capitalistes sauvages. Ensuite, La stabilité de l’Afrique dépend à celle de notre pays, aussi longtemps que le Kongo demeurera sous un système esclavagiste, l’Afrique en générale, et la région des grands lacs, en particulier, demeura instable. Le cas typique est l’ouragan des sangs de nos crimes qui souffle actuellement à partir de l’Est, qui emportera très bientôt ses assassins.

 

Revenons sur la torture d’intellect imposé par nos persécuteurs, Compatriotes, l'expérience de notre pays démontre que les concepts  pauvreté et richesse sont parfois une conviction psychologique, car on peut être pauvre et se comporter comme un riche vice versa.  Les anglais disent ‘your attitude determine your altitude’ (votre attitude détermine votre altitude) ; on nous bombarde chaque matin, midi et soir que le Kongo est un pays très très et très respectivement pauvre, endetté, et insécurisé (par imposition), et aveuglement, nous acceptons cet absurdité et nous nous comportons comme tels, sans une analyse quelconque.

 

Devant ces absurdités il nous ait de poser les questions suivantes :

  1. quant en est-il de nos bénédictions citées ci- haut ?Notamment la population, l’espace, les ressources naturelles, et l’intellect.
  2. que cherchent et font ces prédateurs et leurs agents qui remplissent à plus de 90% les avions survolant notre espace aérien 24 sur 7?

 

 

La route du coltan

 

Compatriotes, les réponses analytiques à ces questions feront que nous commencions à nous vacciner contre les paradoxes,  les mensonges, et tortures psychologiques du genres qui nous rendent confus, dorénavant comportons nous en dignes et véritables héritiers du Kongo de Lumumba, et surtout et pour tout d'expédier le processus de la reconstruction de notre indépendance jusqu'à la Libération totale de notre pays, tout en prenant comme model, nos pères de l'indépendance qui portât en eux la sacrifice suprême jusqu’à son accomplissement, et en nous mettant ensemble en vue de développer un programme d’actions effectif pouvant nous permettre de bien atteindre nos objectifs tout en sachant que  :

 «   Le futur du monde nous appartient. Il est temps de savoir quel futur nous voulons pour notre planète, pour nous-mêmes et pour les générations futures. Il est temps que les citoyens cessent de confier aveuglément la gestion du monde à des politiciens au service d’intérêts particuliers.
Pour redonner un sens à la démocratie, les citoyens doivent cesser d’être passifs et spectateurs, comme le troupeau docile qu’on voudrait qu’ils soient. Ils doivent réfléchir à ce qu’ils veulent vraiment et agir de façon cohérente en tant que consommateurs, salariés, contribuables, et électeurs.

Les directions prises par l’économie, la société, la technologie, et l’environnement ne sont pas inéluctables. Sans le savoir, les citoyens disposent de puissants moyens d’action.  » (http ://www.syti.net/Citizens1.html)

 

Reprenons notre Identité Kongolaise.

 

Vive le Kongo Libre, Uni et Prospère.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by kongolibre.over-blog.com