Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 août 2014 2 12 /08 /août /2014 12:08

La pensée unique 

 Par Joseph Diamena Matundu

 Le-Peuple-Kongolais1.png

 

La Kongo et certains de ces dignes de filles et fils

 

Pendant ce moment de la crise multiforme que traverse notre très cher et beau pays le Kongo de Lumumba, chaque kongolais digne de nom, doit par principe être animé par une même pensée motivant la recherche des voies et moyens capable de nous permettre de reconstruire notre indépendance, le seule et l’unique base à ce devoir sacré est la prise de conscience des causes réelles de la crise que nous traversons.

 

Beaucoup des auteurs et/ou activistes concernés aux problèmes du Kongo, ont identifiés et/ou écrits sur les causes de la crise kongolaise, et continus de les faire, parmi tant d’autres il y a:

 

  1. Le document de Vincent K. Machozi ayant pour titre « Breaking the big lie about the Kivu Tragedies »1,
  2.  Le message du Mzee Laurent Désiré Kabila aux kongolais de Libreville2, et
  3. La dernière lettre de Patrice Lumumba3.

 

Cette note se limite à une brève analyse des contenus et les comportements des auteurs-activistes par rapport à leurs respectifs documents précités et non la comparaison des personnalités, moins encore le degré de leurs luttes, en d’autres mots il y a lieu de nous dévêtir momentanément de la sensibilité nominale (de certains noms ‘sacrés’ juste pour des raisons tribalo-régiono-séparatistes) et du fanatisme.

Les trois documents précités ont une même pensée,  les mêmes contenus; le réveil ou la conscientisation du peuple kongolais que nous sommes contre les mafiosi et le terrorisme impérialiste ainsi que l’appel aux actions. La seule différence est l’exposition de chaque auteurs-activistes.

 

L’auteur Machozi a démontré d’une façon académique les causes réelles de la crise que traverse notre pays, un plan des capitalistes sauvages de nous exterminer ou nous garder captifs a vie, c’est un document qui contient 32 pages, bien fouillé, riche et détaillé, et digne de contribuer à la réécriture de l’histoire d’un Kongo affranchi.

 

Quant aux révélations de Mzee Laurent Désiré Kabila, les mêmes faits que l’auteur Machozi sont cités entre autres l’invasion et la mise sous-tutelle de notre pays par les étrangers, le pillage systématique de nos ressources naturelle, et la manipulation de nos psychoses. Par contre, il les a exposé d’une façon humoristique démontrant à nu de la légèreté à laquelle certains parmi nous traitent les affaires de l’avenir de toute une Nation et ceci donne  à nos persécuteurs l’avantage  de pouvoir mieux poursuivre leurs plan contre notre pays.

 

 

Les étrangers et institutions qui dirigent directement et/ou indirectement le Kongo

 

La légèreté, le manque du sérieux et/ou la négligence que nous affichons au traitement des affaires du pays, font qu'aujourd’hui  toutes nos institutions publiques soient dirigées directement et/ou indirectement par les étrangers. En d’autres termes, notre pays est dominé par tout le monde sauf par nous les kongolais, et ceci est le contraire de l’ordre de Mzambi-Mungu-Mzambe-Mvidi qui ordonnât à l’homme de dominer sur toute Sa créature et non d’être dominé par tous et sur tout. Nous sommes réduis au niveau des garçons de courses ou plantons dans tous les domaines de conduite des affaires de notre pays, au lieu et place d’être et/ou demeurer les véritables maitres de l’héritage légué par nos ancêtres.

La dernière lettre de Patrice Lumumba,

 

 

Patrice Emery Lumumba

 

Les lignes qui suivent consistes d’une brève analyse de la dernière lettre de Patrice Lumumba. L’analyse des écrits de Patrice Lumumba expose la même pensée que les deux premiers acteurs-activistes à travers une VISION nette et explicite pour le Kongo.

«Ce que nous voulions pour notre pays, son droit à une vie honorable, à une dignité sans tache»

 

Un peuple sans vision, c’est un peuple sans frein dit-on! Le manque des visions individuelles et collectives pour notre pays, fait de nous des roseaux dirigés par le vent, c’est aussi l’une des raisons fondamentales de la prostitution de certains de nos ‘hommes politiques’.

 

« Prenons le cas de ce ministre des affaires étrangères qui parle au nom des congolais à notre nom à tous, Alexis Tambwe Mwamba. Voilà quelqu’un qui peut changer de couleur politique en un clin d’oeil. Produit du mobutisme, il a passé ces 10 dernières années de la rébellion RCD, à la rébellion MLC et aujourd’hui il se retrouve dans la majorité présidentielle au service de Kanambe

Que cherche donc ce politicard ? Il est sans convictions politiques, si il en a une elle réponds uniquement aux exigences du « madesu ya bana » A ce titre il navigue dans des organisations politiques n’ayant pas la même vision ni le même desiderata. L’important pour lui est de savoir où se placer pour s’assurer un poste le lendemain.

Alexis Tambwe Mwamba est-il un homme politique ou un pilleur à la recherche de l’enrichissement facile ?

Prenons l’ex. ami de 30 ans de Bemba, le nouvel ami et partenaire de jeux vidéo de Kanambe, Olivier Kamitatu, ministre de quelque chose. Comment donc comprendre qu’à la veille des élections il se retrouve comme porte-parole pour la majorité de celui qu’il a qualifié hier de dictateur et d’incompétent. Kamitatu était convaincu que Kanambe serait porté au pouvoir à travers la mascarade des élections organisées pour les intérêts des uns et des autres, raison pour laquelle il se réfugia dans le camp de l’imposture.

A vous de juger si O.Kamitatu est un politicien ou un aventurier opportuniste ou bien comme je le pense, un membre actif parmi tant d’autres du gangstérisme politique au Congo. » (Lucien D’zata)

Revenons à l’analyse de la dernière de Lumumba, ci-après est le développement des concepts caractéristiques de sa lettre:

 

Identification de nos persécuteurs

 

L’identification de nos ennemis est et doit demeurer un exercice primordial avant tout engagement dans une lutte.

« le colonialisme belge et ses alliés occidentaux – qui ont trouvé des soutiens directs et indirects, délibérés et non délibérés, parmi certains hauts fonctionnaires des Nations-Unies, cet organisme en qui nous avons placé toute notre confiance lorsque nous avons fait appel à son assistance – ne l’ont jamais voulu.

Ils ont corrompu certains de nos compatriotes, ils ont contribué à déformer la vérité et à souiller notre indépendance….

…. Je sais et je sens au fond de moi même que tôt ou tard mon peuple se débarrassera de tous ses ennemis intérieurs et extérieurs. »

 

Les persécuteurs du Kongo opèrent en système composé d’éléments internes qu’externes, tous  doivent être identifié, surtout évaluer le degré de leurs modes d'opérations qui sont d'une part la persécution physique; oppression, répression, massacre, emprisonnement, empoisonnement, mutilation, viol, corruption, et sodomisation. Et d'autre part, l’emploi des armes silencieuses à destruction massive - la manipulation psychologique; diversions, corruption, et division des populations. La connaissance exacte de nos persécuteurs et de leurs modes d'opérations nous facilitera de mettre en place des mesures préventives ainsi qu'un plan  d’affrontement effectif.

 

Engagé et partisan de sa VISION,

 

En principe, le porteur d’une vision individuelle ou collective doit au préalable en définir les objectifs ainsi que les moyens d’actions disponibles et/ou à disposer pouvant lui permettre d’atteindre cette vision.

« Parmi certains hauts fonctionnaires des Nations-Unies, cet organisme en qui nous avons placé toute notre confiance lorsque nous avons fait appel à son assistance – ne l’ont jamais voulu. »

 

La vision dont nous portons exige que nous puissions constamment mouiller nos chemises et blouses. On ne peut pas avoir et/ou contribuer à la réussite d’une vision tout en restant bras croisés, une vision ne s’accomplit pas par magie, voir même Mzambi-Mungu-Mzambe-Mvidi, avant d'opérer les miracles à travers Moïse, lui demandait à chaque fois, Moïse, qu’as-tu dans ta main?Kongolais, qu’avons-nous dans nos mains?

 

Persévérant et espérant,

 

L’espoir fait vivre dit-on, la persévérance est le secret de tout succès, et surtout dans le processus de la reconstruction de notre indépendance que nous nous sommes engagés.

« Tout au long de ma lutte pour l’indépendance de mon pays, je n’ai jamais douté un seul instant du triomphe final de la cause sacrée à laquelle mes compagnons et moi avons consacré toute notre vie…..

……. Mais ma foi restera inébranlable. Je sais et je sens au fond de moi même que tôt ou tard mon peuple se débarrassera de tous ses ennemis intérieurs et extérieurs, qu’il se lèvera comme un seul homme pour dire non au capitalisme dégradant et honteux, et pour reprendre sa dignité sous un soleil pur….

… Moi je sais que mon pays, qui souffre tant, saura défendre son indépendance et sa liberté. »

 

Compatriotes, quoique nous affrontions un système bien synergique, monté dès le lendemain de la foulée des pattes des colons sur les terres de nos ancêtres, la victoire nous ait certaine car sa cause est sacrée et noble, et surtout quand nous les affrontons dans l’unité.

Notons que, l’unité d’un peuple est l’unique faiblesse des maitres du monde, raison pour laque, ils combattent à tout prix le rassemblement et/ou la conscientisation d’un peuple et procèdent par la manipulation intense des psychoses des populations notamment diversions, corruption, et divisions.

 

Le sacrifice suprême,

 

Compatriotes, l’engagement dans le processus de la reconstruction de notre indépendance doit être total.

«Que pourrai-je dire d’autre ? Que mort, vivant, libre ou en prison sur ordre des colonialistes, ce n’est pas ma personne qui compte. C’est le Congo, c’est notre pauvre peuple dont on a transformé l’indépendance en une cage d’où l’on nous regarde du dehors, tantôt avec cette compassion bénévole, tantôt avec joie et plaisir…..

….. Ni brutalités, ni sévices, ni tortures ne m’ont jamais amené à demander la grâce, car je préfère mourir la tête haute, la foi inébranlable et la confiance profonde dans la destinée de mon pays, plutôt que vivre dans la soumission et le mépris des principes sacrés. »

 

Ce processus exige la disponibilité de tout de nous tant physique, matérielle, financière, que le savoir-faire.

 

Interpellation de tous aux actions

 

Tout visionnaire d’une cause suprême, associe tous les Compatriotes partageant le même idéal de lutter ensemble. Nos ancêtres disaient-ils pas que « lisapi moko lisokolaka elongi te » ?

« Il attend de chaque Congolais, d’accomplir la tâche sacrée de la reconstruction de notre indépendance et de notre souveraineté, car sans dignité il n’y a pas de liberté, sans justice il n’y a pas de dignité, et sans indépendance il n’y a pas d’hommes libres. »

 

Le porteur de la vision du Kongo doit lancer un appel solennelle à tous les Kongolais de contribuer au processus de la reconstruction de notre indépendance, et ceci est possible que dans un mouvement représentatif et non unicolore du tribalisme, du népotisme et du favoritisme de nos jours.

 

Compatriotes, ensemble développons une VISION nette et explicite, tout en définissant les objectifs ainsi que les moyens d’actions disponibles et/ou à disposer pouvant nous permettre d’atteindre cette vision, en commençant par l'identification de nos ennemis internes qu'externes.

Compatriotes, ensembles nous sommes une force, une dynamite capable de faire sauter le système des maitres du monde contre notre très cher et beau Pays le Kongo, et de tracer notre chemin vers la reconstruction de notre indépendance. Dorénavant, considérons sacrée, toute affaire traitant l’avenir de notre Pays, et comportons-nous en dignes et véritables héritiers du Kongo de Lumumba.

 

Méditons sur la parole de sagesse ci-après :

« Un aîné qui n’a pas été dans vos grandes écoles d’Europe ou d’Afrique me confia un jour à Kinshasa ce qui suit:
"Si un muzungu (mundele) appelé le blanc, comme vous le voulez t’appelle “mon ami”, regardes bien autour de toi. Il doit avoir vu quelque chose dont il voudrait te la soutirer.
Si par malheur il va jusqu’à t’embrasser,

 

c’est qu’il est décidé à t’arracher même le caleçon (linguanda, mudinda, munkayi) que tu portes en sous pour couvrir ton humanisme et te laisser pas nu mais plutôt à poil". Une façon pour lui de te soumettre à l’humiliation sans foi ni morale.
Dans des circonstances comme celles du moment où les enfants du Congo de toute tendances se bousculent, s’entretuent pour le pouvoir ou pour le pays, prenez soin d’éviter des visiteurs intrus dans la case.
Un conseil gratuit à prendre ou à laisser.
» (Inconnu)

 

Développons une pensée unique pour le Kongo.

 

Vive le Kongo Libre, Uni et Prospère.

 

 

Joseph Diamena Matundu

MCom - Business Mgnt (UNISA)

Phone: +27 76 188 0417 / +27 81 424 9935

Email: jdmatundu@gmail.com

Skype: joseph.matundu

 

  1. Vincent K. Machozi: http://www.benilubero.com/index.php?Itemid=67&id=1223&option=com_content&task=view
  2. Le message du Mzee Laurent Désiré Kabila aux kongolais de Libreville: http://srv07.admin.over-blog.com/index.php?id=1349289748&module=admin&action=publicationArticles:editPublication&ref_site=1&nlc__=911407321178
  3. La dernière lettre de Patrice Lumumba: http://srv07.admin.over-blog.com/index.php?id=1191024019&module=admin&action=publicationArticles:editPublication&ref_site=1&nlc__=331407321325

Partager cet article

Repost 0
Published by kongolibre.over-blog.com