Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 octobre 2011 3 12 /10 /octobre /2011 08:48

Kinshasa: Il y aurait trafic des cartes d’électeurs par la Majorité!

Publié par La Rédaction, le 11 octobre 2011 ·

Le sacro-saint principe « un homme, une voix » en voie d’être violé par la CENI. Alors que l’affaire de fraude autour, des listes de candidats de la Majorité présidentielle à la députation nationale est encore d’actualité, une autre affaire et non des moindres, secoue l’opinion nationale et internationale.

Il s’agit , on s’en doutait encore, d’un intense trafic de cartes d’électeurs parti des communes de Ngaliema et Mont Ngafula à Kinshasa avant de s’étendre à l’ensemble du pays. En effet, d’après des témoins rencontrés dans la capitale, de nombreux députés nationaux sortants de la Majorité présidentielle sillonnent les rues de deux communes précitées en vue de se procurer des cartes d’électeurs qu’ils achètent cash au prix de 20.000 francs la pièce ! Selon les mêmes témoins, les vendeurs potentiels desdites cartes qui intéressent les « honorables » sont recrutés parmi les jeunes de deux sexes dont l’âge oscille entre 18 et 25 as, des personnes autrement plus âgées étant jugées moins ou pas du tout perméables à ce genre insolite de “ business » !

La CENI est au courant

L’objectif poursuivi par les députés nationaux concernés est bien simple : obtenir un deuxième mandat à l’Assemblée national. Grâce aux cartes d’électeurs ainsi acquises, des bulletins de vote seront remplis avec leur nom le moment venu, l’acte final devant consister tout simplement à bourrer des urnes préparées d’avance à cet effet dans des bureaux pirates tenus par des complicités connues des seuls responsables de la CENI !

Il s’agit là d’une démarche illégale car la loi montre clairement à travers quelle procédure le vote doit être fait. De même, le sacro-saint principe sur lequel est basé tout scrutin démocratique digne de ce nom, à savoir” un homme, une voix” reste toujours de strict application en RDC.

Le trafic de carte,s d’électeurs dans !a ville de Kinshasa et des régions de l’arrière-pays relance le débat sur la fraude autour des listes de candidats députés nationaux de la. Majorité présidentielle. Il ne s’agit pas là d’une affabulation. Il s’agit d’une situation vécue au quotidien par les populations qui ne cachent plus rien de leur honte et leur déception d’être, représentées par des individus qui n’ont pas l’étoffe d’hommes d’Etat !

Le trafic de cartes d’électeurs par les députés nationaux de la Majorité présidentielle n’est pas un fait inconnu des responsables de la CENI, mais rien n’est entrepris par ces derniers pour le décourager. Qu’en sera-t-il demain lorsque ce forfait sera porté devant les cours et tribunaux par ceux qui se seront sentis lésés par ce commerce malhonnête? Le 28 novembre prochain les candidats-électeurs des formations politiques autres que celles appartenant à la Majorité présidentielle seront devant les urnes avec un seul bulletin de vote en main. Les candidats-électeurs du PPRD et alliés, quant à eux, ne se décourageront même pas de se présenter devant un quelconque bureau de vote car ils sont sûrs du bourrage des urnes qui sera fait à leur nom quelque part en toute sécurité La Commission électorale nationale indépendante, la Cour Suprême de Justice et la Majorité présidentielle ont là matière à réflexion.

KAMBALE MUTOGERWA

Partager cet article

Repost 0
Published by kongolibre.over-blog.com