Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 décembre 2013 1 02 /12 /décembre /2013 10:11
"Joseph Kabila" accueilli dans l’indifférence totale et par du « libérez Nzangi » à Goma
Half KK
 
Joseph Kabila accueilli dans l’indifférence totale et par du « libérez Nzangi » à Goma. A peine quelque 2 à 3 mille personnes portant banderoles et drapeaux des partis politiques formaient son cortège, en plus de son impressionnant convoi de quelque 70 véhicules (jeeps et camions militaires) parti de Kisangani avec lui.
Dans cette petite foule de fanatiques, la plupart « loués » pour donner l’illusion d’un soutien populaire au président, ou de simples curieux, nous étions là, certes peu nombreux, mais avec des messages forts et pas du tout flatteurs : « Libérez Nzangi ! » « Non à l’intégration de miliciens dans notre armée », « Oui à la réforme de l’armée, à la justice et à la discipline », « Les otages de Beni oubliés? » « Eau, routes, électricité: promesses non tenues », etc. Même après que nos dizaines de pancartes aient été confisquées par des agents « de sécurité » véreux, nous avons décidé de scander ces messages si fort. La foule a amplifié nos voix. Nous avons scandé si fort, tout en marchant de part et d’autre du président, qu’il a fait signé qu’il avait saisi. Mais comme nous ne pouvions pas nous taire pour autant, il a dû se résoudre à remonter dans sa voiture, après avoir parcouru seulement quelque 2km de route dans Goma.
A ses côtés, le gouverneur Julien Paluku n’a pas caché son gêne. Peu après, des agents qui nous suivaient ont tenté de nous intimider et nous ont menacés. Mais nous leur avons tenu tête, avec des arguments, non pas des poings. Finalement, ils ont été appelés sur leur radio et nous ont laissés tranquilles. Mission accomplie, donc. Nous avons dit dans les oreilles du président de la République ce que nous souhaitions qu’il entende. Et tant qu’il sera à Goma, nous allons mener d’autres actions non-violentes. Merci aux dizaines de jeunes de Goma qui se sont joints à nous, et à tout le monde qui nous a envoyé un mot ou un autre de soutien et de solidarité. Le Congo peut changer, il doit changer, et il va changer. Grâce à la lutte !

Partager cet article

Repost 0
Published by kongolibre.over-blog.com