Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 janvier 2014 3 22 /01 /janvier /2014 10:33

John Numbi relaché «d’urgence» après plusieurs heures d’interrogatoire

 Ces tueurs tutsi comb-copie-2

Quelques jours à peine après les commémorations de l’assassinat de Laurent Désiré Kabila auxquelles “Joseph Kabila ” ne prend même plus la peine d’assister depuis belle lurette, la ceinture katangaise qui semblait constituer jusqu’à présent l’un des «boucliers» de son pouvoir ne cesse de se fissurer. Eh oui, celui qui fut nommé plus par opportunisme politique que par affection réelle «mutoto yetu» par certains politiciens katangais n’a jamais été qu’un serpent qui a désormais laissé  tomber  le masque pour dévoiler  son véritable visage d’occupant rwandais.

John Numbi, qui est désormais dans l’œil du cyclone après l’élimination de Katumba Mwanke, a été arrêté lundi 5 janvier 2014 à 20 heures dans son domicile kinois où il vit sous étroite surveillance. Interrogé jusqu’à 5H00 du matin dans les bureaux du CNS, il a été relâché aujourd’hui , tandis que deux de ses résidences dans le Katanga étaient perquisitionnées. Désormais, le sort de ce « généralissime » de triste mémoire est suspendu au bon vouloir du «rais» et de ses acolytes.  Quelle ironie du sort !

Selon notre source, c’est l’annonce de son arrestation, par L’ŒIL DU PATRIOTE, dans la nuit du 20 Janvier, en même temps que la confirmation de l’assassinat du capitaine Banza l’aide de camp du Colonel Mamadou Ndala (ceux qui disent le contraire n’ont qu’à apporter les preuves de vie de ce dernier) qui a semé la panique dans les rangs des Kabilistes. Déboussolé, «Joseph Kabila» qui avait exigé un black-out total autour de la mort du capitaine BANZA, parce qu’il ne sait toujours pas comment calmer la tension créée par l’assassinat de Mamadou Ndala, a ordonné que le Général Numbi soit relâché rapidement. Toutefois, celui-ci n’est pas pour autant tiré d’affaires, puisque d’autres stratagèmes sont déjà à l’étude par ses anciens alliés pour créer  de nouveaux incidents du type de ceux  du 30 décembre 2013  qui lui seraient  imputés et permettraient son arrestation ainsi que celle …du Général Yav.

Ainsi, des personnalités civiles politiques et militaires katangaises qui avaient cru hier à la légende de «mutoto yetu» pour se créer une illusion d’assurance  au sein du pouvoir , réalisent-elles aujourd’hui avec amertume qu’elles sont toutes bernées par l’imposteur rwandais et logées à la même enseigne que tous les autres congolais qui constituent indistinctement une menace pour  son régime d’occupation. Elles commencent à comprendre qu’aux yeux de l’occupant rwandais tout congolais  doit rester corvéable à merci.   Aujourd’hui, la descente aux enfers du Général Numbi, dont les mouvements étaient  déjà très restreints depuis plusieurs jours, ne cesse de se confirmer. Lentement  mais surement  l’étau rwandais est en train de se refermer sur lui, sur le général YAV, sur Moïse Katumbi et tous ceux des colllabos utiles hier  pour l’ ascension de Kanambe mais inutiles voir dangereux aujourd’hui pour  son  pouvoir d’occupation.

Hier, homme des multiples missions secrètes d’Hyppolite Kanambe auprès de James Kabarébé, de Nkunda Batware, de Bosco Ntanganda,  et de tant d’autres…,homme de basse besogne pour l’assassinat de Floribert Chebeya,  voilà  John Numbi aujourd’hui cible du même imposteur rwandais qui se prépare à le sacrifier seul sur l’autel de la justice comme il le fit avec Eddy Kapend dans l’assassinat de Laurent Désiré Kabila. Et tout, porte à croire  que le sort de John Numbi est définitivement scellé. La succession de ses déboires  prouve qu’aux yeux de ses anciens alliés rwandais, il est devenu l’un des fusibles qui doit sauter  pour protéger les vrais criminels rwandais. L’heure est venue pour Numbi de servir de bouc-émissaire qui doit expier les crimes commandités hier par Hyppolite Kanambe et son mentor Kagamé, mais dont il fut, comme des nombreux collabos congolais, le fidèle et zélé exécutant. Après des «bons et loyaux services», l’heure est venue pour Numbi de céder la place à  Bisengimana le vrai frère du… «raïs».   

De Mukungubila en passant par Moise Katumbi qui sait que Zoé «Kabila», l’autre imposteur rwandais, est appelé à le remplacer à la tête du Katanga, la majorité des katangais semblent enfin avoir compris à qui ils ont réellement affaire. Mais, comme pour beaucoup d’autres congolais de l’Est à l’Ouest de la RDC, le compte à rebours a  déjà  débuté.

Les faits sont là et ils interpellent les naïfs  congolais de tout bord : ils ne doivent plus attendre qu’Hyppolite Kanambe alias « Joseph Kabila » et ses complices choisissent tranquillement eux-mêmes le moment où ils viendront  faire irruption  dans  leurs domiciles pour les cueillir  comme des simples papayes mures et sans défense ! Les cas malheureux d’Aimée Kabila, Espérance Kabila, Laurent Désiré Kabila, Samba Kaputo, Katumba  Mwanke et tant d’autres  sont là sous les yeux pour nous interpeller TOUS ! Il est temps de STOPPER l’hécatombe.

A tous les collabos congolais nous disons : la peur ne vous sauvera pas ! Rejoignez  plutôt la résistance congolaise pendant qu’il en est encore temps,  la RDC ne l’oubliera pas.

« Le monde est dangereux à vivre. Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire ” : Albert Einstein

Paris, le 21 Janvier 2014

Candide OKEKE

L’ŒIL DU PATRIOTE

 

Partager cet article

Repost 0
Published by kongolibre.over-blog.com