Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 septembre 2014 2 09 /09 /septembre /2014 11:58

Frontière RDC-Rwanda : Le partage des terres et des richesses de la RDC avec ses voisins !

 

Balkanisation de la RDC

 

 

Notre organisation continue de dénoncer la récente annexion des terres congolaise par le Rwanda notamment la colline congolaise de  Kanyesheja 2. Pour rappel, plusieurs bornes de démarcation plantées depuis l'époque coloniale sur la frontière lacustre et terrestre entre la République Démocratique du Congo et le Rwanda ont été déplacées par les soldats rwandais à l'intérieur du territoire congolais, et ce juste avant le début des travaux de la commission mixte (noyautée par le régime rwandais) chargée de déterminer la position des précitées bornes frontalières.   

 

Notre organisation souligne que le "silence assourdissant" manifesté par des prétendus leaders politiques congolais particulièrement ceux du Grand-Kivu concernant l'annexion par le Rwanda des terres congolaises, telle que dénoncée dans notre précédente publication et corroborée par les notes de débriefing archivées par le Département d'Etat américain, ne nous étonne pas car, en échange d'un éventuel soutien politique de la part du régime américain et de l'Union européenne, les précités leaders politiques se sont littéralement inscrits dans une politique dictée notamment par le régime américain et de l'Union européenne laquelle consiste à imposer à la République Démocratique du Congo la notion de « partage des terres et des richesses » avec ses voisins notamment le Rwanda et l’Ouganda.  

 

 

                         Herman COHEN                                                              Nicolas SARKOZY

 

Cette curieuse notion de « partage des terres et des richesses » de la République Démocratique du Congo avec ses voisins a été clairement affirmée par Nicolas SARKOZY ancien Président français et ancien agent de la CIA, ainsi que Herman COHEN ancien Sous-secrétaire d'Etat américain aux affaires Africaines et membre du Lobby politico-affairiste juif-américain. Manifestement, ce qui se passe en République Démocratique du Congo est une première dans l'histoire de l'humanité. Les Congolais ont pris l’habitude d’accepter l’inacceptable !

 

" (...) Selon le Département d'Etat américain, le Kivu fait déjà partie du Rwanda.

(...) 50% du PIB du Rwanda provient du Kivu."

Dixit, Heman COHEN 

Interview réalisée par CODE 243  (1)

Washington DC-  le 2 avril 2011

 

 "Quant à la région des Grands Lacs, la violence s'est une nouvelle fois déchaînée. L'option militaire n'apportera aucune solution aux problèmes de fond qui se posent de façon récurrente depuis dix ans. Cela met en cause la place, la question de l'avenir du Rwanda, avec lequel la France a repris son dialogue, pays à la démographie dynamique et à la superficie petite. Cela pose la question de la république démocratique du Congo, pays à la superficie immense et à l'organisation étrange des richesses frontalières. Il faudra bien qu'à un moment ou un autre il y ait un dialogue qui ne soit pas simplement un dialogue conjoncturel mais un dialogue structurel : comment, dans cette région du monde, on partage l'espace, on partage les richesses et on accepte de comprendre que la géographie a ses lois, que les pays changent rarement d'adresse et qu'il faut apprendre à vivre les uns à côté des autres ?"

Dixit, Nicolas SARKOZY,

lors de son message de vœux au corps diplomatique.

Paris, janvier 2009 (2)

 

La réalité vient de rattraper les pseudos leaders politiques du Grand-Kivu !  Pour ceux qui souhaitent que notre organisation livre en pâture les noms de certains hommes politiques, notre organisation espèrent que le sens du jugement des Congolais permet à ceux-ci de comprendre le degré de "duplicité" de certains leaders politiques lesquels ont pignon sur rue !  Incapables de défendre un seul mètre carré du Grand-Kivu, ceux-ci veulent diriger un pays aux dimensions continentales comme la République Démocratique du Congo. Quelle insulte à la mémoire de millions de victimes congolaises ... ?  Comme dirait l'autre: " Il ne faut pas prendre les enfants du bon Dieu pour des canards sauvages !"

 

Finalement, notre organisation soutient qu'au regard de la "duplicité" de la classe politique congolaise particulièrement celle du Grand-Kivu concernant l’annexion par le Rwanda des terres congolaises, il revient au Peuple congolais de faire barrage à la balkanisation programmée du leur pays.  Ceci, en rejetant en bloc toutes les conclusions de la fameuse commission mixte RDC-Rwanda lesquelles seront validées le 15 septembre 2011 à Kigali.  

 

Un Peuple averti en vaut deux !

 

 

Halle, le 8 septembre 2014.

 

Pour l’APRODEC ASBL, (*)

 

Benjamin Stanis KALOMBO

Président et Administrateur délégué

 

.......................................................... 

(1) Vidéo de l'Interview accordé par Herman COHEN sur CODE 243, Washington DC-  le 2 avril 2011

Question: Les Congolais ont-ils la mémoire très courte?

https://www.youtube.com/watch?v=PBiOcW-vNjk

 

(2) SARKOZY veut dépecer la RDC 

http://www.courrierinternational.com/article/2009/01/20/sarkozy-veut-depecer-la-rdc 

 

(3) "Full transcript of the speech which Mr Benjamin Stanis Kalombo, President of APRODEC asbl, gave to the European Parliament on Thursday 20 October 2011"

 Voy. l'augmentation anormale de la population (le nombre d'adultes en âge de voter) de plusieurs villes et territoires congolais sur tout ceux du Nord-Kivu - particulièrement Goma et  Nyirangongo - observée à l'issue de l'opération d'identification et d'enrôlement des électeurs  en vue des précédentes élections présidentielle et législatives du 28 novembre 2011 (et des futures élections générales 2015 - 2016 !). 

http://aprodec.blog4ever.com/fichier-297668-368668-467504.html

 

(4)  Différentes déclarations faites par les leaders politiques congolais concernant le partage des terres et des richesses entre la RDC et le Rwanda. Ceci, en échange d'un éventuel soutien politique de la part du régime américain et de l'Union européenne. 

( Vidéo en cours de compilation)

http://www.

 

 Frontière RDC - Rwanda: Une annexion qui ne dit pas son nom !

 A propos de la commission mixte RDC-Rwanda chargée de déterminer les bornes frontalières entre la RDC et le Rwanda 

 

Une source qui a requis l'anonymat affirme que les bornes frontalières entre la RDC et le Rwanda ont été déplacées du côté congolais avant le début des travaux de la commission mixte. Par ailleurs, la même source affirme que Kinshasa est parfaitement au courant de cette situation, mais ne dit rien.

Au stade actuel de l'avancement des travaux de la commission mixte, la colline congolaise de Kanyesheja II peuplée majoritairement par des Rwandophones (après le massacre des Congolais de souche) appartient désormais au Rwanda lequel n'a pas eu besoin de tirer un seul coup de feu. 

 

Nous assistons à une annexion qui ne dit pas son nom. Le fameux Tusti land dont les Congolais redoutait est entrain malheureusement de prendre forme sous vos yeux hagards !  Quand on sait que les mandats des experts congolais membres de la précitée commission mixte ont  été préalablement validés  par Kigali, vous pouvez imaginer la suite...

 

Distraction sur distraction !  Pendant qu'à Kinshasa on parle notamment de dialogue, de concertation, de gouvernement d'union nationale, de referendum constitutionnel, le projet de loi sur le statut d'anciens d'Etat, et patati et patata...,  le régime rwandais s'occupe de l'annexion des terres congolaises.  

 

Mais, où sont les Peuples du Grand Kivu ?  Où sont passés les prétendus leaders politiques du Grand Kivu ? Trop occupés par leur plan de carrière à Kinshasa ?   Incapables de sauver un seul mètre-carré des terres Kivussiennes, comment ces prétendus leaders politiques peuvent-ils prétendre sauver toute la RD Congo?

 

Les notes de debriefing des hommes politiques congolais archivées par le département d'Etat américain en disent long sur la duplicité de certains prétendus leaders politiques particulièrement du Grand-Kivu lesquels sont prêts à vendre notamment les terres congolaises, ainsi que femme et enfants pour diriger la République Démocratique du Congo.

 

Finalement, nous soulignons qu'à ce jour, la classe politique congolaise - toutes tendances confondues - a donné sa langue chat.  En réalité, les hommes politiques congolais ont peur du criminel Paul Kagamé particulièrement son homme de main le Général James Kabarebe lequel dicte sa loi à Kinshasa. C'est bien ce monsieur qui valide les nominations au sein notamment de la police nationale, de l'armé, ainsi que  des services de renseignement en République Démocratique du Congo.  

 

Duplicité, complicité du silence ou silence complice ?

 

Ça va se savoir !

 

Benjamin Stanis Kalombo

Président et Administrateur délégué

APRODEC ASBL

.............................................................. 

 

Joint Rwanda-DRC border commission finds most of DRC border inside Rwanda

 

 

A joint team of experts from Rwanda and the Democratic Republic of Congo (DRC) have confirmed the discovery of the seventeen missing border demarcations between the two countries.

 

These are part of the 22 demarcations that were put up by Belgian and German colonial rulers in 1911 as separating marks for the two borders from banks of Lake Kivu to Hehu hills.

 

Most of the demarcations however were found on the Congolese border side, an aspect that has raised fears among Congolese nationals over possibility of losing their land to Rwanda or being counted on the Rwandan side.

 

However Isdras Rwayitare, one of the experts from the Rwandan side said on August 28, 2014 that final findings and proclamation of actual borderlines will be made official on the September 15, 2014, thereafter, the real border lines will be drawn.

 

The move will also enable Rwanda to recover Kanyesheja 2- a piece of land that is resided on by Rwandans since independence in 1962, though Google map shows that the land is located in the DRC

 

The Congolese borders have been unstable ever since the declaration of DRC as an independent state in 1960, with Belgians living between the borders of Goma in Congo getting expelled into Rwanda through Gisenyi border.

 

In the wake of the instability, the UN declared 100 meters of no-man’s land (neutral zone) on each of the border sides to ensure a certain level of sovereignty.

 

Source: http://www.newsofrwanda.com/featured1/24614/joint-rwanda-drc-border-commission-finds-most-of-drc-border-inside-rwanda/

 

(*) L’Association a pour but principal de défendre les intérêts et les droits de la République Démocratique du Congo, des citoyens Congolais et des personnes d’origine Congolaise. Elle pourra notamment lutter et agir en justice contre toute forme de violation des droits, de la souveraineté et de l'intégrité du territoire de la République Démocratique du Congo ; contre le pillage de ses ressources naturelles, en ce compris la signature des contrats léonins ; ainsi que les violations graves des droits de l’homme et du droit international humanitaire, qu’elles soient le fait de personnes physiques ou morales, d’un Etat, quelle que soit leur nationalité, sans limitation dans le temps, ni dans l’espace.

 

L'Association peut agir en justice contre toute forme de pillage du patrimoine mobilier et immobilier de la République Démocratique du Congo. Elle pourra aussi agir en justice contre toute forme de destruction de l'environnement et de l'habitat naturel des populations.

L'Association peut agir en justice pour défendre les intérêts et les droits des victimes [ou leurs ayants droit, en ce compris les membres de l'Association] de crimes et délits commis en République Démocratique du Congo.

L'Association peut agir en justice, conformément à l'article 21 alinéa 3 de la Déclaration universelle des Droits de l'Homme, pour défendre les intérêts et les droits des électeurs congolais, en ce compris les membres de l'Association qui sont électeurs ou éligibles en République Démocratique du Congo.

L’Association, en tant que partie prenante externe des sociétés qui ont des activités économiques en République Démocratique du Congo, peut notamment défendre les droits d’actionnaire [de poser des questions et de recevoir des réponses au cours de l'Assemblée générale des actionnaires] de ses propres membres qui ont acquis tout au plus deux actions des sociétés cotées.

L’Association oeuvre pour la promotion de la démocratie, le développement socio-économique et culturel de la République Démocratique du Congo.

 

Dans ce cadre, l'Association peut entreprendre, promouvoir et coordonner toute poursuite judiciaire, toute investigation, tout audit, tous travaux, colloques, actions, ainsi qu’établir des rapports et analyses approfondies en rapport avec son but. Elle fait des recommandations et du Lobbying auprès des décideurs étatiques et non -étatiques; elle peut également collaborer avec d’autres associations nationales ou internationales poursuivant les mêmes objectifs.

 

L'APRODEC asbl est aussi Membre de la Coalition pour la Cour Pénale Internationale.

____________________________________________________________________________

APRODEC asbl : N° d’entreprise : 891.074.266 ;

Siège social: Nachtegaalstraat, 8 Boîte 1 – 1501 HALLE  (Belgique);

Tél:  0032.484.925.836 ; E-mail : aprodecasbl@gmail.com ; http://aprodec.blog4ever.com

Delta Lloyd Bank: 132-5334362-82 IBAN: BE25132533436282 BIC: BNAGBEBB

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by kongolibre.over-blog.com