Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 février 2015 5 20 /02 /février /2015 14:15

 

 

 


 

Ces tueurs tutsi comb-copie-2III. Membres du «Gouvernement parallèle» ou du «Tutsi-power» chargé de gérer l’infiltration et le processus d’occupation de la République Démocratique du Congo

 

 

 

 

 

 

 

_____________________________________________________________________9 APARECO B.P 102, 94601 CHOISY-LE-ROI CEDEX Website: www.apareco-rdc.com ou www.info-apareco.com / Contact Email: apareco.rp@gmail.com. / Tél.: 00 33 6 26 54 55 29

   

A l’instar du réseau militaire et sécuritaire géré par James Kabarebe et Azarias Ruberwa, sous la supervision de Paul Kagame, il existe une superstructure politique locale, une sorte de «Gouvernement parallèle», composé de civils et d’officiers exclusivement tutsis rwandais. Ce groupe constitue le véritable gouvernement qui dirige la RDC. C’est en son sein qu’ont lieu les vrais débats sur la RDC et c’est là que se prennent les vraies décisions qui sont ensuite transmises aux marionnettes et collabos congolais pour une simple exécution.

 

 

 


 

Voici les hommes-clés qui composent

 

ce «gouvernement parallèle»:

 

 

 

 

 

 

1) «Joseph KABILA» :

   

Il est le garant de la protection et du bon fonctionnement de ce vaste réseau d’infiltration de l’Armée, de la Police et des autres institutions du pays, ainsi que du processus d’occupation et de la balkanisation de la RDC.

   

2) Azarias RUBERWA : il est le véritable numéro deux de la RDC :

   

o C’est lui qui est le cerveau-moteur ou la tête pensante du pouvoir

 

 

 

 

d’occupation en RDC, car il comble les graves lacunes

 

intellectuelles de « Joseph Kabila » qui ne lui

 

permettent pas de diriger un vaste pays de la taille de la

 

RDC et de faire face à la crise multidimensionnelle

 

qu’elle traverse.

 

 

 

 

 

o C’est donc lui qui centralise tous les dossiers

 

 

 


 

politiques et militaires, les analyse avec son

 

staff et en dégage les orientations à donner

 

à « Joseph Kabila » pour les transmettre,

 

pour exécution, aux autorités congolaises au sein des différentes

 

 

 

 

 

 

institutions de la République.

  

_____________________________________________________________________10 APARECO B.P 102, 94601 CHOISY-LE-ROI CEDEX Website: www.apareco-rdc.com ou www.info-apareco.com / Contact Email: apareco.rp@gmail.com. / Tél.: 00 33 6 26 54 55 29

 

 

  

3) Zoé «KABILA» :

   

C’est l’homme des sales opérations financières. Il est chargé :

  

o des rackets des PDG des entreprises,

  

o de bradage de monnaie dont particulièrement le

 

 

 

 

dollar américain

 

 

 

 

 

o du trafic d’uranium et des autres minerais

 

 

 


 

spéciaux

 

 

 

 

 

 

o du trafic des passeports congolais dont il assure le

 

monopole de fabrication à l’Hôtel de la monnaie, et cela au profit du Rwanda où d’importantes quantités de passeports vierges sont expédiés chaque mois pour des opérations d’infiltration.

  

o d’arnaque des banques et des sociétés privées qui sont contraintes de lui verser des plantureuses «royalties» (pots-de-vin en argent liquide ou en parts sociaux) avant de pouvoir s’installer en RDC et de bénéficier de certaines faveurs particulières…

   

4) Janet «KABILA» :

   

Elle est la reine de la corruption de la classe politique congolaise. Avec les fonds que lui fournissent ses frères Joseph et Zoé «Kabila» ainsi que l’argentier Déo Rugwiza (le PDG de l’OFIDA), elle arrose gracieusement, quand c’est nécessaire, les collabos congolais au sein du Gouvernement, du Sénat, du Parlement, de l’Armée et de la Police ; elle étend son filet jusque dans certaines églises et associations faisant partie de la Société civile…

   

5) Déo RUGWIZA :

   

C’est l’argentier du groupe, il finance toutes les grandes opérations rwandaises en RDC. Les trois-quarts des recettes de l’OFIDA sont consacrés au financement des activités d’infiltration, notamment les frais de transport, de logement, de nourriture et de salaires des troupes _____________________________________________________________________11 APARECO B.P 102, 94601 CHOISY-LE-ROI CEDEX Website: www.apareco-rdc.com ou www.info-apareco.com / Contact Email: apareco.rp@gmail.com. / Tél.: 00 33 6 26 54 55 29

    

rwandaises en RDC. Il participe à toutes les grandes délibérations du « Tutsi-Power» autour de «Joseph Kabila» sur le processus d’occupation de la RDC et sur la gestion du pays.

   

6) Simplice NYARHUANDA :

   

Général Major et Chef de la «toute puissante» Garde Républicaine de «Joseph Kabila», il est l’homme des dossiers secrets du réseau d’infiltration de l’armée rwandaise en RDC :

  

o C’est lui qui, après voir réussi à détrôner son rival, le général katangais BANZE, a pris le contrôle exclusif de toutes les archives très secrètes des militaires rwandais infiltrés au sein des FARDC et de la PNC durant les 15 années du pouvoir de «Joseph Kabila». La gestion de ce dossier, classé «secret défense» par le Rwanda et reconnu comme étant «explosif» en cas de fuite, est très restreinte au point que la dernière synthèse faite en 2014 par Simplice Nyarhuanda n’a été adressée qu’à deux personnes : Paul Kagame et «Joseph Kabila»!

  

o L’origine de la confiance dont il bénéficie auprès d’Hyppolite Kanambe vient de ses relations intimes avec Janet «Kabila».

  

o Il serait de mère congolaise (Mubembe du Sud-Kivu), mais de père tutsi rwandais et de la même famille que Ruberwa.

   

7) BIZIMA Karaha :

   

C’est le vrai patron des services de renseignement de la RDC :

  

o Sur instructions personnels de «Joseph Kabila», le chef

 

 

 

 

des services de renseignement de la RDC, l’ADG YAV

 

est obligé de lui adresser tous les rapports des services

 

spéciaux intérieurs et extérieurs. Il en dégage ensuite

 

une fiche spéciale pour les deux présidents Paul

 

Kagame et «Joseph Kabila».

 

 

 

 

 

o Il apparait dans la hiérarchie de l’organigramme secret

 

des services rwandais comme le numéro trois. En RDC

 

 

 

 

il est le numéro 1! Il exerce un droit de regard et de

 

contrôle sur tous les responsables congolais des

 

services spéciaux qu’il convoque à son gré.

 

 

  

 

 

8) Jeanne NAKABUKA :

  

_____________________________________________________________________12 APARECO B.P 102, 94601 CHOISY-LE-ROI CEDEX Website: www.apareco-rdc.com ou www.info-apareco.com / Contact Email: apareco.rp@gmail.com. / Tél.: 00 33 6 26 54 55 29

 

 

 

o elle est 1e Commissaire générale de la PNC chargée de Renseignement;

  

o Elle est les yeux et les oreilles de Paul Kagame à Kinshasa. Elle travaille pour le compte et sous les ordres directs et personnels du président rwandais Paul Kagame. Elle se rend le voir à Kigali une à deux fois par semaine pour lui remettre des rapports et documents d’information et lui faire des commentaires verbaux.

  

o Avant chaque déplacement, elle fait des synthèses d’analyse et de renseignement sur la situation en RDC et cela, grâce à la collaboration du général Bisengimana, Bizima Karaha et général Simplice Nyarhuanda.

  

o Elle est la seconde épouse du général Charles Bisengimana ; et elle assure aussi la protection rapprochée de Mme Angèle Rugwiza, fille du PDG de l’OFIDA, et véritable épouse rwandaise de «Joseph Kabila».

   

9) Charles BISENGIMANA :

   

o Il est le véritable chef EMG de l’Armée et de la Police

  

congolaise en lieu et place du général Etumba.

  

o C’est lui qui commande les troupes combattantes sur le

 

 

 

 

terrain et centralise tous les renseignements des Services

 

spéciaux de l’Armée et de la Police nationales

 

congolaises.

 

 

 

 

 

o Avec Bizima Karaha et Jeanne NAKABUKA, il

 

 

 

 

coordonne les réseaux de renseignements à travers

 

toute la République Démocratique du Congo.

 

 

  

 

 

10) Moïse NYARUGABO :

   

o Il est le « sage du groupe », très écouté par «Joseph Kabila» et

 

 

 

 

Paul Kagame comme la voix de la sagesse et de l’expérience

 

en ce qui concerne les réalités de la RDC et la mentalité des

 

Congolais qu’il a infiltré depuis des dizaines d’années.

 

 

 

 

 

o Il est souvent chargé de faire du lobbying, avec Léon Kengo wa

  

Dondo et Vital Kamerhe, deux tentacules du lobby

 

 

 

 

rwandais dans les milieux de la classe politique

 

congolaise, afin d’inoculer et de défendre les thèses

 

élaborées dans les officines du «Tutsi-Power» à Kinshasa

 

ou à Kigali.

 

 

 

 

 

_____________________________________________________________________13 APARECO B.P 102, 94601 CHOISY-LE-ROI CEDEX Website: www.apareco-rdc.com ou www.info-apareco.com / Contact Email: apareco.rp@gmail.com. / Tél.: 00 33 6 26 54 55 29 _____________________________________________________________________14 APARECO B.P 102, 94601 CHOISY-LE-ROI CEDEX Website: www.apareco-rdc.com ou www.info-apareco.com / Contact Email: apareco.rp@gmail.com. / Tél.: 00 33 6 26 54 55 29

 

 

 

 

 


 

IV. Officiers tutsis rwandais piliers du système d’occupation militaire de la RDC par le Rwanda

 

 

 

 

 

  

Au moment où la Classe politique congolaise se laisse distraire dans les débats dits de la «démocratie», le processus d’occupation de la RDC par le Rwanda, lui, s’enracine et s’installe confortablement chaque jour. L’Armée et la Police, qui constituent les cibles principales des envahisseurs, sont aujourd’hui totalement verrouillées et toutes les fonctions stratégiques sont entre les mains d’officiers rwandais à défaut, entre celles des marionnettes congolaises entièrement soumises à l’omerta et au dictat des nouveaux seigneurs. Pour illustrer cette réalité, nous présentons ci-dessous la liste de quelques officiers tutsis rwandais avec des fonctions stratégiques qu’ils exercent au sein des FARDC et de la PNC en tant que piliers d’un système qui contrôle déjà tout le mécanisme de défense et de sécurité de la RDC:

   

1) Général Major «Joseph Kabila» (de son vrai nom Hyppolite Kanambe), sujet tutsi rwandais, il a été recruté en 1995 dans l´Armée Populaire Rwandaise (APR) par son oncle James Kabarebe qui fut Colonel au sein de cette même armée. Celui-ci l´imposa à L.-D. Kabila lors des opérations de l´AFDL à Kisangani afin que celui-ci le présenta aux Congolais comme étant son fils.

   

C´est lui qui est le cheval de Troie que Kagame et Kabarebe ont toujours utilisé pour fournir au Rwanda des renseignements stratégiques et opérationnelles sur les FARDC; c’est grâce à lui que le Rwanda a pu éliminer des centaines d’officiers congolais ainsi que plusieurs élites congolaises dans les différents secteurs.

 

Après avoir joué le rôle de Brutus dans l’assassinat de L.-D. Kabila qui l’avait adopté et introduit aux Congolais, Hyppolite Kanambe, «alias Joseph Kabila», avec l’aide du Rwanda et des lobbies mafieux internationaux, fut imposé à la tête des institutions de la RDC. Et c’est à partir de cette position qu’il coordonne, couvre et facilite, depuis janvier 2001, toutes les opérations d’infiltration des FARDC et de la PNC par le Rwanda, ainsi que celles de l’occupation et de la balkanisation de la RDC. _____________________________________________________________________15 APARECO B.P 102, 94601 CHOISY-LE-ROI CEDEX Website: www.apareco-rdc.com ou www.info-apareco.com / Contact Email: apareco.rp@gmail.com. / Tél.: 00 33 6 26 54 55 29

 

 

  

2) Général Major Charles BISENGIMANA, sujet tutsi rwandais introduit dans les Forces Armées Zaïroises (FAZ) depuis la 2e République. Il a travaillé au sein de la GACI comme Lieutenant jusqu´à l´avènement de l´AFDl en 1997. Actuellement, il est Inspecteur Général de la Police Nationale Congolaise (PNC). Il contrôle l´armée et la police en connivence avec son frère tutsi rwandais BIZIMA KARAHA. Ils contrôlent ensemble tous les services de sécurité du pays et font directement rapport à Hyppolite Kanambe lors des réunions de leur gouvernement parallèle, celui du «Tutsi Power», où se prennent de grandes décisions sur la RDC. Il coordonne les opérations militaires et policières au profit du Rwanda et attribue des fonctions stratégiques de commandement aux sujets tutsis rwandais dans l´Armée et la Police, afin de faire asseoir l´hégémonie tutsie au Congo.

   

3) Général Major Malik Kijeje, sujet tutsi rwandais introduit dans les FARDC grâce aux opérations de brassage et de mixage suite aux «accords de paix» évoqués ci-dessus. Il a été responsable de la logistique des FARDC, nommé à ce poste stratégique par Hyppolite Kanambe alias Joseph Kabila. Il a ainsi joué un rôle important en livrant les renseignements tactiques et stratégiques ayant trait à la logistique pendant les différentes opérations d´agression du Rwanda en RD-Congo. Plusieurs fois, sur instruction de «Joseph Kabila», il détournait des armes, des munitions ainsi que des vivres destinés aux FARDC et les envoyait à l´armée rwandaise. Actuellement, il est Inspecteur General des FARDC à l´Etat-Major Général.

   

4) Général Kabulo Damas, sujet tutsi rwandais introduit dans les FAZ depuis la 2e République. Marin de formation, il a joué un rôle important pendant les opérations d´agression de la RD Congo par le Rwanda dans la marine et dans les renseignements ; plusieurs fois, il a été soit le chef EM des Services de Renseignement, soit le chef EM des Forces navales des FARDC. Actuellement, il est le Secrétaire Général au Ministère de la Défense Nationale. A ce poste stratégique, c´est lui qui nomme des sujets tutsis rwandais à des différentes fonctions administratives ou financières favorables au Rwanda. Il a son frère qui porte aussi le même nom de Kabulo, et qui est Général Major à la Police Nationale Congolaise, en charge des opérations aux Services Spéciaux.

   

5) Général Major Moustafa, sujet tutsi rwandais introduit dans les FARDC grâce aux «accords de paix» précités. Il participe activement aux opérations d´infiltration des militaires rwandais en RDC. En tant que Commandant de la Région Militaire de Bandundu, il a déjà facilité dans le passé, l’infiltration des miliaires tutsis rwandais repliés en Angola, qu’il a réussi à faire entrer en RDC par la frontière de Kahemba et Tembo ; il leur établi

  

_____________________________________________________________________16 APARECO B.P 102, 94601 CHOISY-LE-ROI CEDEX Website: www.apareco-rdc.com ou www.info-apareco.com / Contact Email: apareco.rp@gmail.com. / Tél.: 00 33 6 26 54 55 29

 

 

  

ensuite des feuilles de route qui les ont aidés ainsi à atteindre la ville de Kinshasa par véhicules. Il poursuit cette même mission à la Base de Kitona où il est affecté actuellement comme Commandant de Base.

   

6) Général Major Obed, sujet tutsi rwandais introduit au Congo grâce aux accords précités. Il est actuellement Commandant de la Région Militaire au Kasaï-Occidental. Il a pour mission des veiller sur les deux bataillons rwandais basés dans la ville de Kananga. Ces 2 bataillons constituent des unités de réserve rwandaises prêtes à venir en renfort partout où les intérêts des rwandais seront menacés sur le territoire congolais qu’ils occupent. Le choix de la ville de Kananga est justifié par sa position géographique au centre de la RDC. Ces unités de réserve pourront ainsi intervenir tant qu’à l´Est, qu’à l’Ouest de la RDC, si les intérêts du Rwanda étaient menacés.

   

7) Général Major Bivengeti, sujet tutsi rwandais introduit dans les FAZ depuis la 2e République. Juriste de formation, il travaille comme juge-président à l´Auditorat supérieur militaire des FARDC. Sa mission est de condamner systématiquement tous les officiers généraux et supérieurs congolais, et de veiller à acquitter tout officier général ou supérieur tutsis rwandais en procès à l´auditorat.

   

8) Général Major Masunzu Pacifique, sujet tutsi rwandais, cousin d´Hyppolite Kanambe et ancien caporal de l´APR. Il est actuellement Commandant de Région Militaire du Sud-Kivu et chargé d’accueil des militaires rwandais en provenance du Rwanda pour leur infiltration à Kinshasa. C’est lui qui leur octroie des feuilles de route, les nourrit et les loge en attendant qu´ils s’envolent pour la base de Kitona. En outre, il a la mission de créer des groupes armés fantoches dans le Nord et Sud Kivu afin de maintenir l´insécurité à l´Est de la RD Congo dans le but de faciliter les opérations d’occupation du territoire et de pillage des minerais de la RD Congo en faveur du Rwanda. Il participe activement aux opérations d’empoisonnement des officiers congolais qu´on affecte au Nord et au Sud Kivu.

   

9) Général de Brigade Charigonda, sujet tutsi rwandais qui fut introduit dans les FARDC grâce aux accords énumérés ci-hauts. Il est le Commandant Second de la Base de Kitona. Il y est placé expressément comme adjoint du Général Moustafa afin d´éviter toute fuite d’information par rapport au système clandestin d’infiltration des militaires tutsis rwandais à la Base de Kitona. Il est aussi chargé de l´instruction et du training des unités rwandaises à la

  

_____________________________________________________________________17 APARECO B.P 102, 94601 CHOISY-LE-ROI CEDEX Website: www.apareco-rdc.com ou www.info-apareco.com / Contact Email: apareco.rp@gmail.com. / Tél.: 00 33 6 26 54 55 29

 

 

  

Base de Kitona, avant leur transfert à Kinshasa, pour des missions spécifiques à remplir en RDC.

   

10) Colonel BIRORI BAGANDA, ancien militaire de l´Armée Patriotique Rwandaise, il est introduit dans les FARDC grâce au RCD-Goma. Il fut introduit aux FARDC suite aux accords de Sun City en Afrique du Sud. Il est actuellement le Directeur de Cabinet du chef EMG Didier Etumba. Et c´est lui qui paraphe tous les documents avant que le Chef EMG y pose sa signature. C’est en fait lui qui est le chef EMG/FARDC de facto. Car c’est lui qui décide ce qui doit être signé ou pas ! Le Lieutenant Général Didier Etumba n´est qu’un simple pantin; un paravant et un simple figurant protocolaire pour la façade et pour l’opinion publique. C´est le colonel Birori qui rend compte à «Joseph Kabila» de la situation réelle des FARDC, et transmets ses ordres et consignes directement aux officiers tutsis rwandais membres de l’état-major parallèle au sein des FARDC.

   

11) Colonel Gamani, ancien militaire de l´APR, introduit dans les FARDC grâce aux accords de Sun City. Il est actuellement commandant de la Base Navale de Zongo (dans la province de l’Equateur en face de la République Centrafricaine). Il fournit des renseignements opérationnels sur la province de l´Equateur au gouvernement parallèle tutsi rwandais à Kinshasa ; il finance et contrôle les opérations maritimes en RD Congo chaque fois que le besoin se fait sentir.

   

12) Colonel Mungura, ancien Sergent de l´APR, il est introduit aux FARDC grace à l´accord de Sun City. Ancien du RCD-Goma, il fut Commandant de la 15ème Brigade basée à Kanyabayonga, une localité située au nord de la province du Nord-Kivu. A ce poste-clé, Il a joué un rôle important dans les chutes réccurentes de plusieurs localités du Nord-Kivu aux mains des troupes rwandaises du CNDP et du M23. Il fut aussi chargé de l´élimination physique de plusieurs officiers congolais affectés au Nord-Kivu. Plisieurs habitants de Kanyabayonga ont déposé des témoignages accablants contre lui.

   

13) Colonel Rugayi, ancien Caporal de l´APR et ami d’Hyppolite Kanambe. Il est Commandant de la 12eme Brigade située à Bagira. Localité située à l´Est de Bukavu. C´est lui qui, selon plusieurs témoignages, fut à la base de la chute de plusieurs localités du Sud-Kivu entre les mains du CNDP et du M23. Il est aussi chargé de l´élimination physique des officiers congolais affectés au Sud-Kivu.

  

_____________________________________________________________________18 APARECO B.P 102, 94601 CHOISY-LE-ROI CEDEX Website: www.apareco-rdc.com ou www.info-apareco.com / Contact Email: apareco.rp@gmail.com. / Tél.: 00 33 6 26 54 55 29

 

 

 


 

Comme nous l’avons dit plus haut, cette liste n’est qu’indicative, et les références sont celles des dernières striuxtures des FARDC avant l’actuelle organisation. Les nombreux témoignages recueillis auprès des populations congolaises de l’Est de la RDC et auprès des officiers et miliraires congolais (témoins oculaires et/ou victimes) nous ont permis d’identifier plusieurs dizaines d’officiers tutsis rwandais qui forment l’ossature de la structure militaire de l’occupation de la RDC, occupation qui passe avant tout par la prise de contrôle de l’Armée, de la Police et des Services spéciaux de la Sécurité et du Renseignement de la République Démocratique du Congo, notre pays.

 

 

 

 

 

 

Sur base donc de toutes ces données, nous pouvons affirmer sans risque d’être contredit, que les trois-quarts des structures organiques et humaines de l’Armée, de la Police et des Services de Sécurité et de Renseignement de la RD-Congo, notre pays, sont actuellement sous contrôle effectif du Rwanda. Le processus d’occupation est donc en passe d’être accompli si le peuple congolais et son élite ne se ressaisissent pas d’urgence pour sauver ce qu’il reste encore à sauver! _____________________________________________________________________19 APARECO B.P 102, 94601 CHOISY-LE-ROI CEDEX Website: www.apareco-rdc.com ou www.info-apareco.com / Contact Email: apareco.rp@gmail.com. / Tél.: 00 33 6 26 54 55 29

 

 

 

 

 


 


 

 



 

 

 

 

 

 

 

 

 

APARECO B.P 102, 94601 CHOISY-LE-ROI CEDEX

 

 

 

 

 

Website: www.apareco-rdc.com ou www.info-apareco.com / Contact Email: apareco.rp@gmail.com. / Tél.: 00 33 6 26 54 55 29

 

Partager cet article

Repost 0
Published by kongolibre.over-blog.com