Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 octobre 2011 2 04 /10 /octobre /2011 13:39

ELECTION DANS MON PAYS,

 

QUID DE MON VOTE POUR LE STANDING DES ELUS ?

 

Par Jean Jacques Kanku Mbwanya Kamanda

 

Nul n’ignore la convoitise sur notre pays par des predateurs de tout genre contre laquelle cela nous incite a denoncer cette pratique qui n’a fait que ruiner la Republique democratique du Congo de la substence essentielle de son economie en chosifiant a la fois nos compatriotes longtemps relegues a croupir dans la misere indescriptible. Nous souhaitons de voir une autre categorie des elus aimant leur pays qui devront travailler avec determination et une sensible comprehension de la situation combien complexe dans laquelle ils vont trouver notre pays afin de marquer la difference de sa gestion en partant sur des bases solides dans tous les domaines confondus sans recidive des jongleries du passe.

 

Cette periode d’effervesence des elections qui se profilent doit etre une occasion d’interpeller les futures elus pour leur comportement qui doit etre exemplaire de dignes representants du peuple et des vrais interlocuteurs dans leurs differentes instances pour s’acharner au denouement de la crise durable et multidimentionnelle qui obstrue les voies du developpement de notre pays pourtant disposant des ressources scandaleuses suffisantes pour decoller economiquement, d’ou nous incitons chacun ou qu’il soit a faire le point d’évaluation sur le comportement des principaux candidats a tous les niveaux eu egard aux differents événements successifs vecus dans notre pays, surtout et aussi porter le regard sur les perspectives d’avenir de la Nation congolaise au cours de la prochaine legislature.

 

Devrai-je exprimer egalement quelques souhaits importants et opportuns pour l’avenir de notre riche et beau pays en proie des pires catastrophes programmes par certains predateurs qui envisagent le pire, mais le peuple congolais doit s’accrocher au changement en perseverant chaque jour car pour reussir un exploit de cette dimension, il faudra allier l’aspiration, l’inspiration et la transpiration.

 

A cet effet, force est de nous adresser aux futurs dirigeants de la Republique democratique du Congo, en ma qualite d’observateur libre, mon souhait profond de semer la culture de tolerence en eux pour amener l’amour dans les coeurs de leurs compatriotes meurtris par des situations de blessures physiques subies des guerres successives et morales a cause de la misere qui touche plusieurs foyers. Il faudra s’armer d’un esprit nationaliste pour installer la paix dans les coeurs de chacun et le sentiment patriotique sans toutefois passer outre envisager le retablissement d’un Etat souverain et de Droit effectif dans notre pays qui exige de l’abnegaation d’abord, aussi, je les exhorte au changement des habitudes pour amener le changement des comportements dignes des elus du peuple afin de  reconstruire ce grand Chantier qu’est la Republique democratique du Congo qui a besoin de toutes les mains et les tetes pensantes pour son developpement harmonieux.

 

Il n’est un secret pour personne que le peuple congolais est foncierement pacifique et resolu d’aspirer au changement radical dans lequel il s’implique pour se doter des Institutions fortes et non des hommes forts en vue de garantir la bonne gouvernance durable afin d’assurer la nation congolaise de sortir d’un passe assombri par la predation pour voir regner un esprit patriotique qui s’installera partout dans le pays comme un precieux cadeau a leguer a notre posterite des années a venir qui devra vivre dans un Pays ou regnera la Paix, l’Unité et la Prosperite comme regle d’or a jamais pour bâtir avec foi et amour cette terre de nos ancetres sur laquelle nous verrons jaillir le fruit de nos efforts en abondance au benefice de tous et de chaque congolais doit etre le leitmotiv des futurs elus du peuple car Dieu a dote cette partie du monde de toutes les resources necessaires pour rendre chaque citoyen congolais heureux au quotidien.

 

Nous esperons aussi que les scrutins qui seront sanctionnes a l’issue de ces elections qui auront lieu au mois de Novembre prochain verront l’entrée du Congo dans une nouvelle ère de son histoire parce que le peuple congolais a compris et s’est muri suffisamment pour voir et apprehender avec maitrise une autre facon de gerer le cours de l’histoire de son pays.

 

Ainsi, le futur Président de la République et son Gouvernement forts du soutien du peuple et de ses representants se veront faciliter leur tache de delivrer la Republique democratique du Congo de l’anarchie et de tous autres fleaux dans lesquels ce pays chancelle, ils aussi auront la fierte de travailler confortablement pour presenter au bout de leur mandat un pays plein des atouts et pret a mouvoir dans le concert des pays emergeants, surtout un pays qui assuera l’avenir des fils et des filles du Congo dans la Confiance, l’Espérance et qui s’eloignera du Pessimisme permanent qui est le lot quotidien de nombreux de nos concitoyens vivant dans la precarite et la misere inommable.

 

Pour comprendre la misere des congolais il faut reculer plusieurs annees en arriere qui continue comme une malediction sur le pays par le colonisateur. Apres un tableau noir qui n’a fait que perdurer depuis pres de 125 ans, le peuple congolais en a marre et tient a aspirer aussi au bonheur social. Les 125 annees de souffrances que j’evoque sont celles allant du temps du regne de Leopold II jusqu’a ce jour, qui n’a epargne ni nos arrieres grands parents, nos parents, nous-memes, nos enfants, petits enfants et maintenant nos arrieres petits enfants qui atterissent sur la meme planete d’injustice sociale ou il faudra une carapace blindee pour profiter de quelques miettes ou sinon se battre en vain sans aucun espoir du lendemain meilleur. A-t-on encore droit a la vie dans ce pays ?

 

Les 125 annees de misere, car allant du temps ou notre pays etait la propriete personnelle de Leopold II, puis Etat independant du Congo en passant par la colonisation belge, et de l’hypothetique independance il y a deja plus d’un demi-siecle, aussi bien meurti par des successives situations de precarite de gouvernance dont differentes cessesions, rebelions, etc ... qui continuent a nous endeuiller jusqu’a ce jour, situation qui n’a jamais amene au peuple congolais la paix interieur ni de lui faire profiter de l’abondance du sol et de sous-sol de son pays, hormis quelques ames bien nees et predateurs qui se sont tailles la part du lion et qui vivent dans l’ostentattion scandaleux avec une cagnotte bien garnie assurant au moins plusieurs annees a leur posterite.

 

Voila un mandat qui s’acheve en cette annee 2011 et les nouvelles elections s’organisent. De tout le temps dans n’importe quel pays du monde, la periode des Elections tant nationales ou presidentielle est un moment d’espoir pour le peuple de voir emerger les nouveaux hommes et les nouvelles femmes sur lesquels reposera leur seul espoir de voir le rayon du soleil luire dans leur habitacle, mais pour notre pays, on voit chaque fois cet espoir s’envoler en fumee noire des l’installation des Institutions car les elus senses de sauter au secours du souverain primaire, deviennent sourds, insensibles et aveugles des realites en s’emparant du pouvoir et en se construisant une haie des intouchables pour bien se servir au detriment de leurs mandataires et se vouer a spolier le patrimoine commun, ainsi s’installe un esprit de rejet car par la force des choses, la nature fini toujours par prendre le dessus qui est ainsi aussi pour l’homme fini aussi par changer en ayant un autre regard sur son elu.

 

Pourtant les Enjeux des Elections nationales, générales et presidentielle doivent se savoir s’engager en pleine conscience et parfaite connaissance pour le bien-etre social des populations et pour le developpement du pays, mais on observe a chaque fois dans notre pays des nouveaux elus repoussant et mettant le peuple qui les a amene a ce niveau de pouvoir face à un destin sombre, misereux et souvent succidaire contrairement a l’espoir qu’il s’est fonde avant d’aller aux urnes sur base des projets de societe allecheant, qui s’avere etre demagogique en fin de compte parce que le pays n’est pas gouverne comme il se doit car il s’est installe un systeme des hommes forts qui paralysent le bon fonctionnement des Institutions de l’Etat et le developpement integral de notre pays. Cette facon d’agir de la part des elus instruit l’electeur et renforce son esprit d’apprehender les evenements et a la fin amene le souverain primaire de sanctionner consequemment.

 

Comme on peut l’observer, ce manquement a la deontologie de la gestion de la chose publique obstrue les voie du developpement d’un pays comme la Republique democratique du Congo qui dispose des tous les atouts pour connaitre la stabilite si la bonne volonte etait au rendez-vous des gestionnaires du pouvoir.

 

Personnellement je suis d’avis que le développement Intégral et harmonieux de la République Démocratique du Congo devra etre avant tout l’affaire et la responsabilité première des Congolais chacun a son niveau et dans sa sphere.

 

Les tâches et les exigences pour assurer l’avenir souhaitable du Congo sont nombreuses, complexes, et redoutables. Elles supposent l’engagement résolu et l’apport effectif de tous et de chacun. Tous nous sommes interpellés : les nouveaux gestionnaires politiques qui seront élus, à tous les niveaux, en commencant par le premier magistrat du pays, son gouvernement, aux deputes nationaux, provinciaux tout comme pour les elus locaux . Et aussi bien tous les autres acteurs et animateurs responsables socio-économiques, ainsi que de chaque citoyen de notre Pays dans toute son immensite où qu’il se trouve. Je rappele avec force que « Sans l’implication et la participation active et compétente des congolais dans le processus de la détermination et de l’exécution des programmes de développement, à établir conjointement en partenariat avec les instances internationales, à la longue rien d’important et de réellement durable ne peut être espéré. – Le Développement de la République Démocratique du Congo doit être avant tout l’affaire et la responsabilité des congolais » je le repete.

 

 Il ne faut pas se replier sur soi car le developpement d’un pays comme le notre exige une grande ouverture, bien maîtrisée, de la République Démocratique du Congo à l’Afrique et au monde et cela implique bien entendu la mise en place d’un Grand Departement de Developpement durable qui reunirait beaucoup des competences pour oeuver a la realisation des projets varies de developpement dans divers domaines de potentialite.

 

La reussite de cette vocation de la cooperation africaine et internationale du Congo devra certainement reposer son espoir sur ce Departement de Developpement durable, dont a coup sure les resultats ne se feront pas attendre grace a la mobilisation des moyens necessaires qui seront mis a sa disposition. Le moment est venu pour notre Pays et pour les congolais de reprendre effectivement, toute leur place chacun dans son doamaine et de jouer à nouveau le grand rôle qui leur est dévolu sur le plan international.

 

Sur la base de l’expérience personnelle et de tant d’autres compatriotes dans le domaine des relations internationales, le developpement harmonieux d’un pays quel qu’il soit implique des echanges sur le planuniversitairesscientifiquesculturellessocialesspirituelles et philosophiques, je suis de ceux-la bien placé dans le cadre du travail d’intelligence pour confirmer, avec tous les bons observateurs, quenotre Pays possède aujourd’hui tous les cadres d’élite et de compétences diversifiées, nécessaires et disponibles, pour permettre à la République Démocratique du Congo de rayonner et d’influer de manière marquante dans les relations interafricaines et internationales. Nous suggerons que tout soit mis en œuvre pour promouvoir et valoriser toutes ces capacités, qui se trouvent à l’intérieur du Pays comme à l’extérieur notamment dans la diaspora.

 

Le Congo a besoin de toutes ces energies qui n’attendent que cela et les congolais retrouveront alors toute leur dignité, la fierté nationale légitime, et la satisfaction de servir pour la promotion tant scientifique que socio-economique de leur pays et de contribuer grandement et à leur mesure, au destin heureux de l’humanité entière.

 

Une grande vision du «développement intégral a la dimension d’un pays comme la Republique democratique du Congo» qui devra etre celle de réaliser dans le pays a venir, est de savoir réellement se prendre soi-même en charge qu’il ne faut pas confondre avec l’enrichissement personnel qui ruine le pays en toute matiere d’ou l’emergence d’une classe des hommes forts qui affaibli le bon fonctionnement des nos institutions etatiques et qui paralyse la mise en place de l’outil necessaire pour le developpement permenante.   

 

Il faudra donc se préparer et se mobiliser en vue de mener des actions appropriées pour accomplir une véritable « Refondation » de la République, et contribuer, de manière convaincante et marquante, à l’abandon des mauvaises habitudes pour ceder la place a la Reconstruction » du Pays, avec une plus grande prise de conscience des responsabilités nationales et civiques par la mise en place differents projets emanant de certains programmes notamment :

 

-         Programme de reduction de la pauvrete ;

-         Programme d’Aide humanitaire d’urgence ;

-         Programme du developpement economique et industriel ;

-         Programme socio-economique ;

-         Programme de soins Sante publique ;

-         Programme d’amenagement du territoire

-         Programme des communications, transports (routier, maritime, aerien) et de telecommication ;

-         Programme de scolarite et de recherche scientique ;

-         Programme d’organisation professionnelle ;

-         Programme des grands travaux : (electrification, assainissement et distribution d’eau potable, industrialisation  metalurgique et de manufactures diverses) ;

-         Etc ...

 

Ce dont notre pays a besoin pour corriger une entree ratee dans la Troisieme Republique est de consolider les divers programmes pour le developpement socio-economique digne d’un pays qui se veut revolutionaire et cela implique la mise a disponsition des moyens de modernisation du systeme de sante publique adequat par la rehabilitation des hopitaux publics existants et d’en construire d’autres dans tous les grands centres urbains et ruraux, de meme que pour l’education dont egalement le programme devra etre adapte aux realites scolaires modernes du moment, faciliter et soutenir  la mise en place des projets de petites et moyennnes entreprises cadrees pour la creation d’emploi ce dont le pays a grandement besoin maintenant. Ceci simplement a titre d’exemple. Ainsi, on pourrait vivre les premices d’une partie d’actions visibles qui vont marquer le debut du developpement a integrer dans le programme des projets socio-economique et de consolidation de soutien des institutions de l’etat et d’accompagnement de la bonne gouvernance qui serait ainsi un debut de contribuer a la lutte contre la pauvrete.

 

Dès cet insatnt, il nous faut donc anticiper et projeter le grand avenir souhaitable de l’integration socio-economique de la Republique democratique du Congo au sein de l’Afrique d’abord et dans le concert des Grandes Nations emergeantes ou nous pourrions avoir droit au chapitre. Cela tout en étant résolument attachés par ailleurs à la promotion d’une très large et bonne coopération internationale, équitablement bénéfique à tous.

 

Courage donc et grande confiance dans l’avenir de la République Démocratique du Congo – Le Congo finira par se relever, grâce d’abord à nos propres efforts et notre prise de conscience par le changement de nos comportements – Et le monde entier en bénéficiera.

 

Ce dont nous avons besoin, en ce moment où nous allons entrer dans une autre phase de notre histoire pour corriger notre entree ratee dans la Troisieme Republique, c’est la ferme résolution, la détermination nationale générale de progresser sans cesse, d’aller toujours de l’avant.

 

Les congolais doivent apprendre à ne pas se contenter de tourner souvent les regards vers l’Extérieur, vers les autres Nations, africaines ou autres à travers le monde quand bien meme il faudra parfois comparer, parce que nous avons tout ce qu’il faut pour reussir et nous revolutionner, agissons avec bonne foi et amour avec determination pour developper harmonieusement la terre qui nous ete leguee par nos ancetres pour a chacun son tour la remettre en etat a une autre generation.

 

Chaque peuple, chaque nation doit savoir et pouvoir prendre ou reprendre en mains sa propre destinée, et se déterminer les conditions de son avenir.

 

Copyright

Jean Jacques Kanku Mbwanya Kamanda

Partager cet article

Repost 0
Published by kongolibre.over-blog.com