Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 octobre 2014 4 09 /10 /octobre /2014 13:44

DECLRARATION DE LA SOCIETE CIVILE DU NORD-KIVU A LA SUITE DE SABOTAGES REPETES DES ADF-NALU DANS LES LOCALITES DITES LIBEREES PAR LES FARDC (mise à jour)

Ces tueurs tutsi-copie-1


Après la mise à jour ce soir, merci d’actualiser avec nous notre Déclaration publiée le matin de ce lundi 6 octobre 2014.

A l’occasion de l’incursion des rebelles de l’ADF-NALU dans la localité de LINZO-SISENE, en Groupement de BAMBUBA-KISIKI, dans le Secteur de BENI-MBAU, au nord du Territoire de BENI, le bilan est revu à la hausse ; il est lourd, très lourd même :

v       7 civils tués dont :
1)      Mme KAVIRA KAVOTA Jacqueline (42ans) et son fils mord, tous
résidents d’OICHA, Quartier MABASELE, qui revenaient de leur champ de NDALIA pour OICHA ;
2)      Mr PALUKU MBAFUMOJA Elisée (28ans) habitant de LINZO-SISENE, abattu
aussi que les deux précédents aux environs de 19h 30 ;
3)      Mme Sylvie LUKUSU (18ans), habitant de LINZO-SISENE enlevée
nuitamment avant d’être  égorgé dans la forêt par les ADF-NALU sur leur chemin de retour ;
4)      Mlle MASIKA Julie (14ans), enlevée aussi nuitamment là LNZO-SISENE,
exécutée par les assaillants sur leur chemin de retour ;
5)      Mme MATESO, épousé de Mr BONANE ainsi que Mr LWANZO (25ansmembre de
famille et résident chez le chef de localité de LINZO-SISENE.

v       10 civils enlevés, parmi lesquels 2 viennent de réussir de se
sauver. En réalité dans le village, les assaillants ont enlevé 14 civils : ils ont exécuté 4 en route et 2 ont réussi à s’échapper ; ils gardent encore 8 en otages ;
v       13 personnes ont été grièvement blessées par armes blanches
(machettes ou baïonnettes). De ces 13 figure le Chef de localité AHULE MUTEMBEZI III qui s’est échappé de justesse, alors qu’il était la cible principale à abattre. Ledit chef est accusé par les ADF de les trahir en servant comme pisteur des FARDC  lors de différentes opérations de traque contre eux.

Voilà pourquoi, étant donné la gravité de la menace, les populations vident leurs localités en direction d’ERINGETI et OICHA, où une petite accalmie s’observe.

La Société Civile du Nord-Kivu considère que cette situation réduit et fragilise les efforts jusque là consentis dans la traque contre les ADF-NALU. Elle en appelle aussi bien le Gouvernement Congolais que la MONUSCO à une action urgente pour limiter les dégâts.
                                Ainsi fait à GOMA, le 06 novembre 2014 ;

Pour la Société Civile du Nord-Kivu,

-Maître OMAR KAVOTA                     -Mr Thomas D’AQUIN MUITI
Vice-président et Porte-parole                          Président

-Mme JUSTINE MASIKA
2e Vice-présidente

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by kongolibre.over-blog.com