Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mai 2014 5 16 /05 /mai /2014 13:22

Conflit autour du pétrole : L’orage gronde de nouveau entre Kinshasa et Luanda !

Carte RDC

 Publié le jeudi 15 mai 2014 11:02


Après une accalmie relativement longue, une nouvelle crise menace d’éclater entre la Rdc et son voisin l’Angola. En cause : l’exploitation unilatérale du pétrole continental dans les blocs 14 et 15 par le pays de Dos Santos au détriment de notre pays.

Cela fait un peu plus de 3 décennies que la Rdc subit le diktat angolais sur son territoire maritime. Evaluée par des Experts internationaux, la perte subie par la Rdc est énorme. Un véritable scandale!
En effet, en 2003, les réserves des deux blocs étaient estimées à 4,3 millions de barils. S’étant investie dans l’exploitation unilatérale de l’or noir, Luanda produit à ce jour près de 2 millions de barils le jour. Conséquence : l’Angola rivalise aujourd’hui avec le Nigeria, premier pays producteur du pétrole en Afrique.
Normal donc que l’Angola devienne le nouvel eldorado de l’Afrique centrale. Que le pays soit en ce moment classé parmi les pays émergents et qu’il devienne une véritable puissance régionale d’abord, puis continentale qui se révèle incontournable dans la géostratégie régionale de l’Afrique centrale.
 
Ras-le-bol
 
Durant la législature 2006-2011, la Rdc avait exercé une pression sans précédent sur l’Angola dans le but de rentrer dans ses droits. Le pays de Joseph Kabila a poussé le bouchon jusqu’à porter l’affaire devant l’arbitrage international de l’Onu.
 
Mais voici des années que ce processus d’arbitrage piétine.
La Rdc a décidé de revenir à la cher et de manière beaucoup plus déterminée.
 
Et pour marquer sa détermination, notre gouvernement vient de rejeter la proposition d’un arrangement à l’amiable proposée par la Commission spécialisée de l’Onu. La pression congolaise est très forte.
 
Les crocs de Hollande
 
Saisissant la balle au bond, le Président français, avancent des sources crédibles, a décidé de s’interposer entre les deux protagonistes, de sorte que la situation ne dégénère pas. C’est à ce titre, apprend-on, que s’est effectuée la dernière visite d’Etat de Dos Santos à Paris.
 
 
Il est prévu un déplacement imminent, de Joseph Kabila à Paris, avant un tête- à-tête entre les deux Chefs d’Etat africains.
La médiation de Paris est venue à point nommé pour autant que l’Angola vient d’introduire une demande téméraire et vexatoire à l’Onu. Luanda réclame l’extension de sa zone d’exploitation jusqu’à 3770 km à l’intérieur des eaux territoriales congolaises.
LP

Partager cet article

Repost 0
Published by kongolibre.over-blog.com