Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 janvier 2014 5 17 /01 /janvier /2014 09:57

Ce n’est plus la panique mais la réalité, Gbado et Gemena assiégés par éléments armés.

Posted on January 14, 2014 by voicedafrique24 

Balkanisation de la RDC
Équateur – Dans les districts des Nord et Sud-Ubangi, à l’Équateur, de nombreux éléments armés y sont déployés depuis peu. Revue de la presse du mardi 14 janvier

La République parle d’une panique qui sévit à Gemena et Gbadolite, dans la province de l’Équateur, où sont déployés des hommes armés non identifiés.

«Il revient de plusieurs sources que dans les villes de Gbadolite et de Gemena, dans les districts des Nord et Sud-Ubangi, à l’Équateur, de nombreux éléments armés y sont déployés depuis peu. S’agit-il des combattants M23 ou des militaires FARDC ? C’est la question que se posent les populations autochtones plongées dans la confusion et gagnées par la panique», rapporte le journal.

En effet, certaines sources parlent du M23, dont les combattants rebelles se seraient infiltrés à partir de la République Centrafricaine pour aller créer des foyers de tension dans cette partie du territoire national, indique La République. D’autres sources contactées par le tabloïd affirment en revanche que ce sont des éléments FARDC basés à Kitona (Bas-Congo), qu’on a déployés dans les deux villes pour contrer l’infiltration des rebelles centrafricains de la Seleka.

Cette présence des éléments armés aura déjà causé la panique au sein des populations qui continuent à se poser des questions non élucidées par les autorités locales, conclut le journal.

Pour sa part, La Référence Plus s’intéresse à la rencontre entre le président congolais, Joseph Kabila, et l’envoyée spéciale de l’Onu dans les Grands Lacs, Mary Robinson.

La diplomate irlandaise a recommandé au chef de l’État l’application effective du plan DDR, pour dire désarmement, démobilisation et réinsertion, pour résoudre le problème des groupes armés en RDC, rapporte-t-elle.

De son côté, Forum des As note qu’on est à jour « J-1 » de l’instruction couperet, la veille de la fin du congé du deuxième groupe de ministres Matata.

Selon le journal, ces ministres avaient été sommés par le chef de l’État d’être dans la capitale au plus tard mercredi 15 janvier.

«Diversement commenté en son temps, cet ordre a laissé profiler aux yeux de l’opinion publique kinoise, l’imminence du très attendu gouvernement de cohésion nationale», affirme le quotidien.

Entre temps, le quotidien L’Avenir relève que depuis hier à Kinshasa, l’Assemblée nationale examine la loi portant régime général des hydrocarbures.

«Après l’adoption du Budget de l’État pour l’exercice 2014 le week-end passé, lundi 13 janvier la Chambre basse du Parlement avait inscrit à son calendrier le point relatif à l’examen et au vote de la proposition de loi portant régime général des hydrocarbures… présentée par la Commission Environnement et Conservation de la Nature», annonce le journal.

La République Démocratique du Congo dispose d’un potentiel considérable en ressources d’hydrocarbures, mais, depuis 1960, les secteurs des mines et des hydrocarbures étaient régis par un même texte législatif, devenu inadapté au regard de l’évolution du secteur, expliquent les législateurs, selon le quotidien.

Sur un autre chapitre, La Prospérité se souvient de Mzee Kabila, 13 ans après! A deux jours de la commémoration de son assassinat, le 16 janvier prochain, la température monte dans les rues de Kinshasa, perçoit le journal.

«Des larmes, pour certains. Des regrets amers, pour tant d’autres. Interrogés, des Kinois, en tout cas, se souviennent du vieux lion Katangais, ce grand guerrier, tombeur du Maréchal Mobutu. Ils ont été nombreux ceux qui, d’une manière ou d’une autre, ont déclaré haut et fort que Mzee fut un homme exceptionnel, un vrai soldat du peuple, un libérateur, un patriote et un nationaliste», affirme encore le quotidien.

Partager cet article

Repost 0
Published by kongolibre.over-blog.com