Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 janvier 2014 5 24 /01 /janvier /2014 12:46

C’est à KILORIRWE ou se trouve la réponse pourquoi le Général Laurent NKUNDA n’est pas un homme libre.

’est KILORhttp://freelaurentnkunda.wordpress.com/2014/01/22/cest-a-kilorirwe-ou-se-trouve-la-reponse-pourquoi-le-general-laurent-nkunda-nest-pas-un-homme-libre/IRWE

 

 Ces tueurs tutsi comb-copie-2

FREENKUNDA ♦ JANUARY 22, 2014 ♦ LEAVE A COMMENT

Il voulait participer au BERLIN1884REMIXCONGOLAIS. 

De nos rédactions, nous vous amenons des preuves tangibles concernant l’emprisonnement du Général NKUNDA. Laurent NKUNDA recevait le 8 octobre 2008 une délégation conduite par le représentant Spécial de l’Union Européenne dans le grand Lac Monsieur Roland Van de Geer, dans sa valise, il apporte un message au général major Laurent NKunda MIHIGO dans son fief de Kilorirwe. Pour le diplomate Européen, les réclamations du Général Major Laurent NKUNDA sont légitimes pourvu qu’elles soient circonscrites dans l’espace ne dépassant pas les limites du territoire de Masisi. 

Pour Roland Van de Geer DEGEER, l’Union Européenne a beaucoup investi en RDCongo et comptait augmenter son investissement et pour cela elle ne tolérerait pas que ses intérêts soit mis en jeu. 584 millions d’euros ont été débloqué pour 2008-2013 et l’U.E comptait faire plus. (trop de doutes sur les soi-disant des millions d’euros investies dans une population qui reste plus pauvres avec un gouvernement très affaiblie, corruptible, etc.)

”La Commission entend ainsi soutenir la reconstruction de la RDC tout en poursuivant ses efforts à appuyer la stabilisation dans certaines zones du pays et vous demandons de déposer les armes pour nous permettre à concentrer nos interventions sur la reconstruction matérielle du pays, en particulier dans le domaine des infrastructures de transport, et sur la reconstruction de l’État par le renforcement de la bonne gouvernance.” avait dit DE GEER autoritaire. 
”La Commission considère la paix, la sécurité et la stabilisation comme des grandes priorités dans ses relations avec la République démocratique du Congo. Elle participe activement, avec les États membres et la communauté internationale, au rétablissement de la paix et de la stabilité à l’est de la RDC. Elle compte parmi les principaux bailleurs de fonds de cette région: depuis 2003, elle a consacré 300 millions d’euros à des programmes d’aide humanitaire, de réinsertion et de développement des capacités et a récemment renforcé son soutien, notamment par des initiatives européennes et une collaboration étroite avec les Nations Unies”.


Apres un long moment d’exercice devant l’ auditoire fait des collaborateurs du Gén. Major Laurent NKUNDA, VAN DE GEER laisse la place à son hôte qui en la manière d’un enseignant introduit sa leçon par le dessin de la carte du Congo. Laurent NKUNDA redevenu enseignant ne se pose qu’une seule question, à la quelle ses interlocuteurs n’ont pas eu le temps de répondre car il finissait au même moment de dessiner la carte de la RDCONGO.  

De quel Congo s’agit-il? 

C’est à la résoudre qu’il applique toutes les ressources, toute la pénétration et toute la souplesse de son actif esprit. Il se met alors a subdiviser la RDCongo et à montrer à ses interlocuteurs que les congolais ne jouissent en rien des richesses du pays et il trouve aberrant de continuer de parler des congolais: 
 la province du Bas Congo est exploitée par des multinationales impliquées dans l’extraction du pétrole qui profite aux étrangers qu’aux congolais.
• le bois de Mayumbe qui transite par le fleuve Congo enrichit les européens alors que la population vit dans le dénuement total
• le diamant du Kassai est vendu aux enchères à des sociétés fictives dont joseph KABILA et des privés juifs sont les seuls propriétaires, plongeant les deux Kassai dans une misère noire.
• la GECAMINE du Katanga n’existe plus elle a été morcelée en des multitudes des sociétés écrans appartenant à des étrangers et certains barons du pouvoir qui tuent la population de cette province par la pauvreté
• L’Or de la province orientale va directement briller à l’étranger alors que les populations de cette province sont parmi les plus pauvres de la République.
• L’ex-Kivu a été donné aux groupes armées étrangers qui y font la loi, tuent et violent les congolais et se comportent en vainqueur sur une terre conquise. 

Le général essaie de leur expliquer le Congo, ses richesses et les beneficiants, bien entendus exclus les congolais.


De Quel Congo pour l’intérêt de quels congolais? Certes cette question, trop nouvelle semble avoir ses racines dans le temps. Elle est capitale surtout quand on cherche à comprendre, certains contours, comme qui a tiré intérêt dans la culture de l’hévéa qui a dans l’histoire été au centre du caoutchouc rouge? 
Et sans doute il semble qu’à pareille question la réponse soit facile que péremptoire. 600 millions de dollars investi en R.D.Congo pour l’intérêt de quel congolais, pour que l’on demande à Laurent NKUNDA de cesser avec ses revendications qui consistent à ce que des congolais qui meurent dans les camps des refugiés rentrent chez eux pour bénéficier comme tant d’autres de ce don en millions de dollar? De quel R.D.Congo parle-t-on ici pour que l’on demande à NKUNDA de se taire alors qu’il demande à ce que les groupes armés étrangers soient désarmés pour créer un climat de sécurité et permettre la faisabilité des projets de construction auxquels VAN DE GEER faisait allusion?
La réponse se fait attendre, mais pour Laurent NKUNDA, il faut commencer par restaurer la dignité du congolais et du Congo.

Le chef de la delegation n’avait pas voulue que le Général puisse les convaincre alors lui même il prend la craie pour enseigner la matière congolaise au Congo et aux congolais. Quelle connaissance?

 

Il ya de quoi dire encore sur l’emprisonnement du Général? les congolais doivent se prendre en charge et mettre l’ennemi du peuple congolais hors d’état de nuire.C’est dans ce fief de Kilorirwe que les masques étaient tombés et que les “oncles” trouvaient Laurent NKUNDA comme un élément très gênant qu’il fallait mettre de cote.

la rédaction.

 

Share this:


Partager cet article

Repost 0
Published by kongolibre.over-blog.com