Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 novembre 2011 1 07 /11 /novembre /2011 16:39
SAMEDI, 05 NOVEMBRE 2011 16:34  PDF Imprimer Envoyer
Beni : Assassinat de Mr Kambale MAKATAZO (23 ans)

Hier vendredi 4 novembre 2011, deux militaires des Forces Armées Rwandaises Déployées au Congo (Fardc en sigle) armés jusqu’aux dents ont fait irruption dans la résidence du journaliste Guy CLAUDE SIRIMUHANI, de la Radio Télévision Rwenzururu /Beni, vers 19h30, heure locale. Menaçant d’abattre toute personne qui leur résisterait, ils ravissent téléphones, argent, et autres objets de valeur. Le journaliste Guy se voit arracher 100 US$ et 1020 Francs Congolais. 

Dans une pièce de la résidence, le petit frère du Journaliste, en l’occurrence Mr Josaphat Kambale MAKATAZO (23 ans) et son épouse regardent la télévision. Quand les inciviques entrent dans la pièce ils ravissent téléphone et argent. Mr Kambale résiste aux ordres des inciviques. Un des inciviques lui loge une balle dans la poitrine. Il meurt sur le champ.

Josaphat00

            R.I.P.

Feu Josaphat Kambale Makatazo (1998-4/11/2011)

Feu Makatazo était un jeune papa qui laisse une veuve enceinte et une fillette de 3 ans. Le corps de ce nième martyre de l’occupation de Beni-Lubero a été porté en terre aujourd’hui, samedi 5 novembre 2011 dans l’après-midi sous une grande émotion d’amis et membres de la famille. La jeune veuve est inconsolable.

En quittant le lieu du crime sans peur d’être inquiéter, les tueurs sont partis dans la parcelle voisine de Mr Kasereka, un commerçant des chèvres de qui ils ont extorqué 10 000 Francs Congolais.

La présence très remarquée des militaires rwandais dans la ville de Beni fait craindre l’exportation des méthodes génocidaires rwandaises dans la ville. La semaine dernière, Laurent Nkunda était reçu vers 22h00 à l’Hôtel ROCK de Beni par Bosco Ntaganda recherché par la CPI. L'apparition sans masque du renégat Laurent Nkunda dans un lieu public d'un pays qui officiellement attend son extradition du Rwanda vers la RDC pour un jugement en bonne et due forme pour ses crimes contre l’humanité commis entre 2003-2009, a laissé perplexes les clients de l’Hôtel qui n’en croyaient pas à leurs yeux et qui se demandent jusqu'à ce jour si Beni fait toujours parti de la RDC. Il y a donc anguille sous roche ! Le soupçon que les élections du 28 novembre prochain constitueraient l'alibi pour le lancement de la bataille finale de la conquête du Kivu-Province Orientale est à prendre au sérieux.

Pour ne pas être associé à cette grave violation de la charte de l’ONU, les grandes puissances soutenant cette balkanisation de la R.D.C n’enverront pas officiellement d’observateurs en R.D.C pendant les élections de ce mois novembre 2011. Mais en réalité, leurs troupes, experts militaires, personnel civils, logistique, seraient déjà en RDC et dans les pays agresseurs que sont le Rwanda, l’Ouganda et le Burundi. Après l’hécatombe des congolais du Kivu–Province Orientale, une hécatombe qui serait attribuée à la désunion de l’opposition congolaise, laquelle désunion est signée Vital Kamerhe selon les dernières informations de Pretoria, RSA, les grandes puissances offriraient comme toujours des cartons rouges à tous sauf à elles-mêmes pour se présenter à sapeurs pompiers avec des larmes de crocodile aux yeux. Dans la foulée la République du Kivu-Ituri serait portée sur les fons baptismaux dans une partie orientale de la RDC sinistrée. 

La recrudescence des massacres des congolais dans ce territoire visé serait ainsi un des signes avant-coureurs de la bataille ultime de la fin de ce mois de novembre 2011 si les congolais ne  déjouent pas en temps ce plan macabre. Ils l'avaient fait en 2006. Pourquoi pas en 2011?

Obède Bahati

Beni

©Beni-Lubero Online

Partager cet article

Repost 0
Published by kongolibre.over-blog.com