Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 novembre 2011 2 08 /11 /novembre /2011 07:10

ARP tonne contre Joseph Kabila et les élections boutiquées en République démocratique du Congo

 

 

 

    République Démocratique du Congo

 

 

 

 


Armée de Résistance    Populaire

Réf. : ARP-PP/0017

Déclaration politique de l'Armée de

Résistance Populaire ARP sur les élections en

République Démocratique du Congo.


L'ARP tonne encore

Jean Kalama Ilunga, l'infatiguable porte-parole de l'ARP du Géneral Faustin  Munene.  Photo Réveil-FM, archives


Préambule


Si nous ne nous organisons pas ni nous ne mobilisons pas, aujourd'hui, pour agir afin de nous placer aux normes du monde qui change très vite, le monde changera sans nous, très sûrement contre nous et contre nos générations futures!


Chers compatriotes, Mesdames, Messieurs,


Pour rappel, l'action de l'Armée de Résistance Populaire ARP, en cours, n'est pas une rébellion! C'est l'acte majeur légitime et souverain qui traduit la réalité de la résistance du peuple de la République Démocratique du Congo organisé et l'expression du ras-le-bol populaire face à un pouvoir oppresseur, brutal, englué dans le mensonge politicien comme style de gouvernance, incapable de satisfaire les aspirations du peuple et tire notre magnifique pays vers le bas. Conformément à la déclaration solennelle du général Faustin Munene qui avait indiqué le sens de l'engagement actuel, l'action de l'Armée de Résistance populaire ARP se résume et tourne autour de ces termes:pouvoir du peuple, pour le peuple, par le peuple! Ainsi donc, le peuple congolais est au centre des enjeux et de l'action!

En fait, la Résistance congolaise, qui prône l'humanisme patriotique, est attachée aux valeurs démocratiques encadrées par les principes qui caractérisent un Etat de droit, à savoirl'indépendance de la magistrature, les élections transparentes, libres, la liberté d'expression

Mais, la République Démocratique du Congo est enfermée dans un enchevêtrement de crises incurables: crise d'hommes, crise de mentalité,crise de comportement, crise sociale, crise de la jeunesse, crise économico- financière, crise politique, crise électorale….! Aucune crise ne peut se résoudre indépendamment des autres sans incidences aggravantes parce qu'en essayant d'en résoudre une sans les autres, cette crise sera génératrice d'autres crises!

Ces élections grugées d'avance ne peuvent pas être la panacée pour la résolution de ces crises enchevêtrées pour autant qu'elles génèreront, sans aucun doute, un chapelet d'autres crises. Imposer l'organisation, à tout prix, de ces scrutins grugés d'avance avec pour seule finalité de faire gagner Joseph Kabila, est une erreur stratégique majeure délibérée préjudiciable pour l'avenir de la République Démocratique du Congo! En tout état de cause, les conditions pour l'organisation des élections apaisées en RDCongo ne sont pas réunies!

Pour l'Armée de Résistance Population ARP et nombreux congolais dotés du bon sens, seul l'avènement d'une crise majeure, se traduisant par l'éviction de Joseph Kabila et ses complices du pouvoir en République Démocratique du Congo de gré ou de force et par tous les moyens possibles, est susceptible d'éradiquer ces crises enchevêtrées! Cette crise majeure est la seule solution susceptible de produire l'indispensable nécessité de changement afin de repartir du bon pieds sur la voie de la refondation du Congo en mettant, définitivement, un terme à l'addiction de nourrir le peuple congolais à la mamelle de la médiocrité et de la facilité par la corruption et l'illicite.


Causes efficientes de la récusation globale, par la Résistance patriotique, de ces élections montées sur base de tricherie, des tripatouillages...!


Chers compatriotes, Mesdames, Messieurs,


Sur le plan politique, la République Démocratique du Congo est placée sous le joug du hasard, incarné par le système dictatorial et du totalitarisme insidieux érigés autour de Joseph Kabila. En fait, toutes les institutions de la république sont confisquées. Mieux, elles sont prises en otage et placées, exclusivement, au service des intérêts de confiscation de pouvoir par l'actuel président de la république, Joseph Kabila.La République Démocratique du Congo est sous une dictature totalitaire! Il n'y a donc pas de démocratie en RDCongo! En aucun cas, sous une dictature totalitaire, il ne peut y avoir d'élections transparentes, ni libres, ni justes! Les bases pour l'organisation des élections transparentes, libres et justes en République Démocratique du Congo sont faussées! En effet:

  1. Depuis 1984, il n'y a pas eu de recensement des populations congolaises en RDCongo. Depuis cinq ans, le pouvoir en place a étalé son incapacité à en organiser. Il a opté pour le laisser-faire afin d'entretenir délibérément le flou. Combien sommes-nous en République Démocratique du Congo? Le pouvoir en place est incapable de le certifier parce que personne n'en sait rien! En tout état de cause, cette carence grave relative au recensement des populations en RDCongo préjudicie la crédibilité du chiffrage estimé à 7 milliards de personnes sur la planète Terre consécutive à l'incapacité du pouvoir en place en RDCongo qui n'a pas respecté les mises à jour, indispensables, des statistiques démographiques répondant aux normes de la comptabilité des populations dans le monde.

  2. En cinq ans de mandat, le pouvoir en place n'a pu produire les cartes d'identité servant de base à l'identification des personnes. Les ''listes électorales'' ont été élaborées sur base des données fictives. Des enfants de 7-9 ans sont comptabilisés comme électeurs et disposent des cartes d'électeurs, sans carte d'identité ni recensés. Dans ce cafouillage, n'importe qui peut disposer indûment d'une ou plusieurs cartes d'électeurs.

  3. L'imposition, à quelques mois des élections, d'une révision constitutionnelle pour justifier l'option des scrutins à un tour est la démonstration:

  • D'une part, de la confiscation par Joseph Kabila et ses complices du pouvoir législatif transformé en une caricature pour tenir lieu d' Assemblée nationale par laquelle on cherche à tromper, en faisant croire aux opinions qu'il y a la démocratie en RDCongo du fait de ce décor fallacieux ''majorité''-''opposition'' ! En réalité, cette institution est le haut lieu de l'impunité institutionnalisée où se côtoient les criminels de guerre, les criminels économiques, les génocidaires en RDC...et les personnes qui n'ont pas intérêt à voir les choses bouger. Au travers des actes scandaleux qui s'y déroulent, l'Assemblée nationale, transformée en antre de la corruption active, sert de décor pour masquer la pourriture au sommet de l'Etat, la dictature et le totalitarisme.

  • D'autre part, c'est une manifestation du mépris de ce pouvoir totalitaire à l'égard du peuple congolais


Sur le plan judiciaire: le pouvoir judiciaire, caporalisé pour servir les intérêts de confiscation de pouvoir de Joseph Kabila, est interdit de dire le droit ou d'appliquer la justice juste. En réalité, Joseph Kabila se place au dessus de la loi en RDCongo. Quoiqu'il fasse, aucune juridiction ne lui est opposable. C'est lui la loi en RDCongo:

  1. Joseph Kabila est coupable de complicité active de l'assassinat de Mzee Laurent Désiré Kabila. Les maillons manquants permettant la reconstitution et la confirmation de sa culpabilité, sont disponibles pour le confondre. Mais, personne ni aucune instance institutionnelle n'a le pouvoir de diligenter une enquête ni d'évoquer une quelconque mise en cause sur cette affaire criminelle! Des innocents, prisonniers politiques, croupissent encore en prison avec pour seul espoir le départ de Joseph Kabila du pouvoir pour espérer s'en sortir!

  2. Joseph Kabila est coupable de l'assassinat du résistant-patriote-combattant Armand Tungulu Mudiandambu. Il l'a abattu avec arme et à bout portant, sans jugement, parce que le résistant Armand Tungulu a jeté une pierre sur son cortège. Cet acte meurtrier de Joseph Kabila est classé sans suite!

  3. Joseph Kabila est coupable de complicité de l'assassinat de Floribert Chebeya Bahizire et Fidèle Bazana, dans l'enceinte de l'inspectorat général de la police nationale dirigé par son complice John Numbi! En dépit de la mascarade de procès qui a condamné les seconds couteaux en vue de masquer l'implication et la responsabilité de la ''haute hiérarchie'' (nom de code de Joseph Kabila), quoiqu'on dise, Joseph Kabila est le commanditaire de cet acte criminel.

En plus, il est coupable d'une série d'actes criminels qu'il a, insidieusement,

téléguidés et faits exécuter par ses hommes de main, des tueurs, notamment un

certain colonel Jules dit ''Cas grave''. C'est ce dernier qui aurait assassiné Aimé

Kabila, la fille de Mzee Laurent Désiré Kabila. Cette affaire criminelle est

classée sans suite!

  1. Joseph Kabila est coupable de forfaiture pour haute trahison contre la peuple congolais et la République Démocratique du Congo! Plusieurs faits avérés de haute trahison au travers ses relations avec le pouvoir criminel ruandais plaident contre lui et contre son maintien au pouvoir qu'il doit quitter impérativement de gré ou de force et sans délai. A ce titre, en continuant à exercer le pouvoir et en se ''présentant'' comme ''candidat'' à cette mascarade qui tient lieu ''d'élection présidentielle'' grugée d'avance en sa faveur, Joseph Kabila est coupable d'usurpation et d'imposture!

  2. Joseph Kabila est coupable des détournements massifs des deniers publicset d'abus des biens sociaux de la RDCongo. Au moment où les militaires, les policiers, les fonctionnaires et autres agents des services publics enseignants, magistrats, médecins, infirmiers... peinent à recevoir leurs minables salaires ou souffrent à cause des impayés de salaire, Joseph Kabila, après s'être imposé indûment comme ''ordonnateur des dépenses de l'Etat'', et ses complices dépouillent le trésor public de la RDCongo. Ils s'adonnent à la corruption massive des consciences des congolais par la distribution illicite de l'argent public pour ses intérêts de confiscation de pouvoir par cette corruption massive qui annihile le bon sens des populations. Certains candidats à la présidence, si pas tous, ont reçu de l'argent pour jouer le décor à cette mascarade qui tient lieu ''d'élection présidentielle'', afin de servir de support de l'éparpillement des voix et de fragilisation des candidats susceptibles de faire bouger les lignes.

Au regard de la pléthore de candidatures pour être membre de ce haut lieu de la corruption qu'est l'Assemblée nationale, la ruée observée, actuellement, vers ce nouvel eldorado, est la démonstration du fait qu'en République Démocratique du Congo, l'objet de la politique est réduit au niveau d'une simple occasion d'ascension sociale!


Après la mascarade sera égale à avant la mascarade: L' Armée de Résistance PopulaireARP dénonce et rejette cette mascarade qui tient lieu d'élection présidentielle 2011 truquée d'avance en RDC et prend à témoin la communauté nationale et internationale


Chers compatriotes, Mesdames, Messieurs,


Pour ces causes, dont l'énumération n'est pas exhaustive, l'Armée de Résistance populaireARP et toutes les forces de Résistance patriotique du peuple congolais rejettent cettemascarade qui tient lieu ''d'élection présidentielle '' 2011 en RDCongo et elles n'en reconnaitront pas les résultats.

En bref, cela signifie ceci: après la mascarade=avant la mascarade: Joseph Kabila doit partir!

A la lumière de ces causes, ci-dessus, et au regard de l'incurie délibérée du climat de déstabilisation structurelle de notre pays consécutive aux guerres injustes imposées contre la République Démocratique du Congo par le Rwanda, l'Ouganda... et leurs commanditaires, le sang de plus de 8 millions de congolais, massacrés injustement, réclament justice contre les auteurs de crimes de guerre, crimes contre l'humanité, génocide en RDCongo, ainsi que de leurs complices au pouvoir en République Démocratique du Congo, dont le premier d'entre eux est Joseph Kabila: initiateur de l'impunité et protecteur des criminels comme Bosco Ntangada, Nkundabatware, Amissi dit Tango fort et bien d'autres qui se prélassent impunément dans les rouages du pouvoir!

L'Armée de Résistance populaire ARP et toutes les forces de la Résistance patriotique à l'extérieur comme à l'intérieur de la République Démocratique du Congo, prenant à témoins la communauté nationale et la communauté internationale, proclame leur détermination et leur engagement inexorable à poursuivre leur quête pour une paix durable en République Démocratique du Congo! Cette paix qui, pour être durable, doit, impérativement, être indissociable de la justice!

En conséquence, pour y arriver, les exigences, ci-après, s'imposent à la Résistance comme actions prioritaires:

1. Libérer les institutions politiques de la République Démocratique du Congo prises en otage, en chassant du pouvoir par tous les moyens de gré ou de force Joseph Kabila et ses complices: l'étau se resserre!

2. Mettre en place un gouvernement intérimaire de salut public issu de la Résistance dont lamission structurante, au delà de la gestion quotidienne pour satisfaire les besoins essentiels au jour le jour et améliorer la qualité de vie des congolais, est:

- de définir et clarifier les nouvelles politiques pourle balisage des voies de construction des institutions fortes par la mise en place des outils politiques crédibles qui permettront l'organisation des élections transparentes, libres et justes à partir de la base

  • A organiser et y faire adhérer le peuple congolais qui devra apprendre qualitativement à se prendre en charge et à défendre ses intérêts à partir de la base.


La Résistance est prête, par ailleurs, à assumer ses responsabilités en vue de baliser les voies de concrétisation des actions à mener pour un pilotage responsable des affaires d'un Etat pour le peuple, digne de ce nom! Tant au niveau du projet de sa mise en place, de son organisation, de son approche sur les questions relatives aux relations internationales et diplomatiques, sur les options des politiques économico- financières, du choix des ressources humaines par des critères objectifs pour la conduite des différents secteurs de la vie nationale, des réflexions approfondies ont été menées, à travers le monde comme en République Démocratique, par des congolais et congolaises qui ont rejoint la Résistance patriotique et qui connaissent mieux leur pays plus que quiconque dans le monde, pour élaborer des solutions crédibles et forger des armes pour la construction d'un nouvel avenir! L'instauration d'un nouveau leadership issu de la Résistance en vue du pilotage focalisé sur la fixation durable de nouvelles bases structurelles en République Démocratique du Congo est une exigence que la Résistance patriotique est en mesure d'endosser!

L' Armée de Résistance Populaire ARP et lesForces de la Résistance patriotique appellent les congolais et les congolaises de l'extérieur comme de l'intérieur à rejoindre la Résistance, avant qu'il ne soit trop tard, pour écrire ensemble cette épisode de la lutte patriotique pour une cause juste.

En définitive, chers compatriotes, Mesdames, Messieurs, désormais, nous considérerons tout interventionnisme tendant à imposer aux congolais des dirigeants ou une ligne de conduite qu'ils rejettent, comme un manquement flagrant de considération et de respect envers le peuple congolais et la République Démocratique du Congo.

Par conséquent et désormais, celui ou celle qui respecte le peuple congolais ou la République Démocratique du Congo, la Résistance patriotique le ou la respectera!

Par contre, celui ou celle qui ne respecte pas le peuple congolais ni la République Démocratique du Congo, la Résistance patriotique ne le ou la respectera pas, la Résistance patriotique va l'humilier, quelle que soit sa qualité!

N'en déplaisent aux manipulateurs et ennemis du peuple congolais, le pouvoir politique en République Démocratique du Congo sera et restera celui du peuple, pour le peuple, par le peuple!


Pour l'Armée de Résistance Populaire ARP

Jean Kalama-Ilunga

Porte-Parole

Partager cet article

Repost 0
Published by kongolibre.over-blog.com