Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 octobre 2013 5 11 /10 /octobre /2013 12:22

Après la liste des éléments militaires: Lumbala, Runiga … exclus de toute intégration politique !

Mercredi, 09 Octobre 2013 12:22

 

Lumbala--Runiga.jpg

Il n’y aura plus de prime à la guerre en RDC. Après la liste d’éléments militaires exclus à l’intégration dans l’armée, Kinshasa vient de mettre le M23 pratiquement K.O. Une nouvelle liste stigmatise à Kampala des personnalités politiques du M23 exclus de toute intégration politique au pays.
Il s’agit de François Ruchogoza, ancien ministre provincial de la Justice au Nord-Kivu et ancien chef de la délégation du M23 à Kampala. Il y a aussi Mashagiro Nzey, député exclu de l’Assemblée provinciale du Nord-Kivu et Roger Lumbala, président du Rcd/N et député national déchu.
Pour des raisons de principe, le Gouvernement congolais a poussé sa logique jusqu’au bout. Jusqu’à frapper à la fois dans le camp de l’aile Makenga que dans celle de Bosco Ntaganda. Ainsi, Bertrand Bisimwa, actuel président du M23 et son prédécesseur Jean-Marie Runiga figurent sur la liste noire.
En prenant cette mesure radicale qui va mettre encore en mal le processus de Kampala, Kinshasa a décidé de laisser un exemple à la postérité. L’option a été ainsi levée de punir de manière exemplaire tous ceux qui ont fait de l’intégration des mouvements insurrectionnels un sport de prédilection. Entendu que l’intégration, à n’importe quel prix, au sein des mouvements armés garantissait le retour aux affaires.
Le Gouvernement congolais a décidé de rompre avec cette tradition en passe de devenir une règle de vie en RDC. Figure bien connue dans la capitale et à l’Ouest du pays, Roger Lumbala a été expressément visé pour des raisons de pédagogie.

Il sera en tout cas triste de s’être fourvoyé dans une voie à haut risque pour n’en tirer aucun dividende au finish. Par ses deux listes, la première visant les hommes en uniforme et la seconde les politiciens, Kinshasa a pratiquement paralysé le M23. Le comprenant avec beaucoup d’à propos, la médiation ougandaise tente de tout pour le tout pour sauver les marionnettes du M23. Incapable de s’attaquer au principe d’invalidation frappant les membres du M23, l’Ouganda, à l’instigation du Rwanda, essaye de sauver quelques individus indispensables à la matérialisation de l’agenda caché des agresseurs.

Museveni s’escrime donc à revoir les invalidations à la baisse. Il a déjà essayé de réduire les nombres des invalidés sur le plan militaire. Sans nul doute que Kampala va tenter la même chose à propos de la liste politique. Particulièrement en ce qui concerne Roger Lumbala qui est l’homme de main attiré de l’agresseur Museveni.

Kinshasa n’a pas à se laisser distraire par les gesticulations d’un voisin malintentionné. Le gouvernement doit demeurer ferme dans sa position. Ce sera la seule façon de protéger la Nation face à l’hypocrisie rampante de la communauté internationale.

Contraint à conclure coûte que coûte un accord avec les mutins, Kinshasa devra finalement s’y résoudre mais, après avoir vidé le M23 de toute son essence.
LP

Partager cet article

Repost 0
Published by kongolibre.over-blog.com