Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 juin 2017 2 20 /06 /juin /2017 09:19

DES ARCHIVES DE SUN CITY
Au Dialogue Intercongolais (DIC, Sun City, Afrique du Sud, 25 février 2002-19 avril 2002), lors d’une séance de travail à la Commission « Défense et Sécurité » dont j’étais Membre, M. Jeannot Mwenze Kongolo qui était ce jour-là à la tête de la Délégation du « Gouvernement », s’adressa solennellement, avant le début de nos travaux, à M. Aboubacar, Ancien Président nigérian et Président de notre Commission, et exigea que l’appel nominal soit fait car, selon lui, il y avait des Rwandais au sein de la Délégation du RCD/Goma présente dans la Salle.
M. Aboubacar lui répondit que son exigence était vaine et absurde car les mandats de tous les Délégués avaient déjà été validés à la Plénière de la Séance d’Ouverture du Dialogue et qu’il était autorisé à chaque Composante de faire circuler ses Délégués comme elle l’entendait d’une Commission à l’autre durant les travaux étant donné que certaines Composantes ne contenaient en tout et pour tout que 3 Délégués alors qu’il y avait 5 Commissions. Mais M. Mwenze Kongolo ne comprenait pas cette argumentation et insista sur la nécessité de l’appel nominal ce jour-là.
Blessés dans leur amour propre par cette exigence et cette accusation, les Membres de la Délégation du RCD/Goma (Officiers tutsis et non-tutsis) se concertèrent rapidement entre eux et se décidèrent de laver l’affront. Pour répondre à M. Mwenze Kongolo, ils donnèrent la parole à M. Jean-Pierre Ondekane afin de parler en leur nom à eux tous.
La Délégation du RCD/Goma demanda solennellement la parole à M. Aboubacar sous forme d’une motion. Ce dernier donna la parole à M. Jean-Pierre Ondekane. Celui-ci s’adressa ainsi en même temps au nom de toute leur Composante à M. Aboubacar et aux Délégués des autres Composantes Membres de notre Commission. Il fixa très bien M. Mwenze Kongolo et lui adressa les paroles suivantes :
« Nous tous, Membres de la Délégation du RCD/Goma ici présents, nous sommes parmi les fondateurs de l’AFDL et nous avons participé à toutes les deux Guerres de l’AFDL respectivement de septembre 1996 au 17 mai 1997 et du 2 août 1998 jusqu’à la signature de l’Accord de Lusaka. Vous, Mwenze Kongolo qui parlez ainsi aujourd’hui avec arrogance vous êtes venu des Etats-Unis où vous exerciez le job de gardien des prisonniers à Philadelphie, vous nous avez trouvés à l’AFDL. Mais avant de devenir membre de l’AFDL, vous avez dû aller faire un stage à Kigali. Et nous vous demandons de vous lever et de venir pointer du doigt les Rwandais que vous auriez reconnus dans notre Délégation. Ensuite, nous vous posons la question suivante : ignorez-vous que votre propre Chef de file, Hyppolite Kanambe, le soit-disant Joseph Kabila Kabange, celui que vous appelez pompeusement sans gêne « Raïs », c’est-à-dire votre « Roi, Chef suprême, Guide et Leader », est un Rwandais pur sang de père et de mère ? Pouvez-vous dire ici publiquement et officiellement ce qu’il faisait comme métier dans les caniveaux et les rues de Dar-Es-Salam ; dans quelle école primaire il a étudié et terminé, et dans quelle Académie Militaire il a étudié pour pouvoir mériter le grade de Général-Major ? N’avez-vous pas honte d’oser venir feindre ici d’être nationaliste et de nous attaquer ? ».
Comme réponse, M. Jeannot Mwenze Kongolo balbutia quelques phrases à peine audibles dans lesquelles il disait qu’il ne fallait pas s‘en prendre aux individus.
Nous avons nous tous insisté pour qu’il réponde clairement et distinctement à cette grave révélation et accusation. M. Mwenze Kongolo baissa la tête, et confus, il se tut. Jusqu’à la fin de la séance des travaux de jour-là, il n’osa pas relever la tête et ne prononça aucun mot.
Jean Pierre Ondekane et Jeannot Mwenze Kongolo sont encore tous les deux vivants et résident à Kinshasa. Que les sceptiques leur posent la question et publient leur réponse à cette question

Partager cet article

Repost 0
Published by kongolibre.over-blog.com