Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 avril 2017 1 24 /04 /avril /2017 08:37

La République Démocratique du Congo (RDC) et les nouveaux domestiques de l’Empire

Patrick Mbeko


Après les guerres d’agression et de prédation destructrices, après une dictature imposée de l’étranger par l’entremise d’un processus électoral calamiteux, les puissances occidentales — en tête desquelles figurent les États-Unis — ont trouvé une nouvelle façon de perpétuer la chosification du peuple congolais. Ce processus de clochardisation et de chosification, beaucoup moins violent— pour ne pas dire pas du tout violent —, discret et surtout beaucoup plus acceptable, est mis en application depuis quelque temps dans notre pays, sans que la majorité des Congolais ne s’en rendent compte. Vous avez sûrement vu, depuis quelque temps, des compatriotes se vanter d’avoir été invités aux États-Unis par la NED (National Endowment for Democracy) ou ses filiales que sont le NDI (National Democratic Institute) et l’IRI (International Republican Institute). Vous avez sûrement vu émerger dans notre pays des mouvements de jeunes (Filimbi) se réclamant d’une société civile ayant étrangement le regard tourné vers l’étranger. Vous avez sûrement entendu parler ou lu l’interview du facilitateur togolais Edem Kodjo dans laquelle on apprend qu’un membre du RASSOP avait déclaré tout joyeusement que « la RDC est le jardin des États-Unis ». Pas plus tard qu’avant-hier, le député Martin Fayulu, membre du même RASSOP, affirmait dans une interview que si l’opposition (RASSOP/Félix) n’entreprend pas des actions contre le pouvoir, c’est parce que la communauté internationale le lui a demandé. Tout ceci nous amène à un constat : le [processus] de changement tant réclamé par les Congolais est piloté de l’étranger et exécuté sur place par des compatriotes qui ont accepté de jouer les domestiques de l’Occident. Si la plupart d’entre eux ne sont pas conscients du rôle qu’ils jouent pour le compte de l’Empire au détriment de leur pays, d’autres, en revanche, sont parfaitement conscients de ce qu’ils font. Nous avons des détails précis sur leurs activités. Nous espérons qu’ils vont se ressaisir et ne nous pousseront pas à mettre à la disposition du public ce que nous détenons sur eux. Je n’ai aucunement l’intention de « salir » qui que ce soit. Je suis en tout cas convaincu qu’il y a des gens qui veulent voir la situation de notre pays évoluer dans la bonne direction. Mais lorsque nous constatons que leurs actions risquent de prolonger la souffrance des nôtres, nous devons intervenir et dire STOP. Depuis le 17 mai 1997, date d’entrée de Laurent-Désiré Kabila et de ses copains « libérateurs » de l’AFDL au Congo, nous ne cessons de compter nos morts. La « libération » made in USA a coûté plus de six millions de vies congolaises. En tant que penseur et fils du pays, j’ai le devoir d’attirer l’attention de mes compatriotes sur le danger qui nous guette. Lorsqu’un compatriote, par ignorance surement, affirme publiquement sur sa page Facebook (ce qui a laissé un ami algérien sans voix) que son parti a été « adopté » par le NDI, et que d’autres compatriotes, sans savoir ce que c’est, le félicitent, je ne peux pas faire comme si de rien n’était. C’est quoi le NDI ? Il s’agit d’un organisme américain rattaché au parti démocrate US et chargé OFFICIELLEMENT de promouvoir la démocratie. Sa « patronne », une certaine Madeleine Albright, l’ancienne secrétaire d’État américaine [sous Bill] Clinton qui avait déclaré, pendant la seconde invasion du Congo-Zaïre, tenir aux tutsis (en fait à Paul Kagame) comme à la prunelle de ses yeux. Le NDI est l’une des agences de la NED qui a, elle, la réputation d’être une vitrine de la CIA. Derrière sa prétention de promouvoir la démocratie, le NDI travaille en réalité à la déstabilisation des États insoumis afin de les soumettre à l’ordre cannibale états-unien. Sa stratégie, tout comme celle de la NED et de l’IRI (son équivalent républicain) consiste à coopter divers mouvements (société civile, partis politiques, syndicats, patronats, etc.) afin de faire de leurs membres des « domestiques » au service de l’empire américain. En RDC, ses agents ont recruté de nombreux jeunes activistes. L’efficacité du NDI et de la plupart d’organismes américains du même genre réside dans le fait qu’ils sont capables de faire de vous des domestiques de l’Empire qui s’ignorent— voilà pourquoi je dis que certains compatriotes vont les voir de bonne foi. Vous allez ainsi travailler à la destruction de votre pays sans vous en rendre compte. C’est notamment le cas des jeunes arabes durant le fameux « printemps arabe ». Aujourd’hui, la plupart d’entre eux regrettent, et dans la plupart des pays arabo-musulmans, le NDI et d’autres agences américaines ont été chassés. C’est dire. Ce que les Américains et leurs vassaux européens veulent en RDC, c’est un changement dans la continuité; et ils ont trouvé des domestiques à tous les niveaux de la société congolaise (société civile, partis politiques, etc.) pour faire ce travail. Si nous voulons être les maîtres de notre destin, nous devons dire NON à cette entreprise méphistophélique qui avance masquée (masques congolais), et qui, hier encore, nous vendait une « libération »... à six millions de morts. Vous êtes avertis chers compatriotes. Personne ne dira demain qu’il ne savait pas.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by kongolibre.over-blog.com