Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 février 2017 7 05 /02 /février /2017 15:04

De Youyou Muntu Mosi

 

URGENT...CONGO CENTRAL : LES MASSACRES AU CONGO CENTRAL DES ADEPTES DU BUNDU DIA CONGO CONTINUENT AUJOURDH’HUI.

ON SIGNALE DES TIRS À KIMPESE, MBANZA-NGUNGU ET KISANTU. LA NATIONALE 1 SEMBLE BLOQUÉE...DES DIZAINES DE MORTS ET DES CENTAINES DE BLESSÉS SERAIENT À DÉPLORER! UN IMPORTANT DÉPLOIEMENT MILITAIRE SIGNALÉ DANS LA RÉGION !!!

 

 

De Albert Fabrice Puela

Alerte ! Alerte ! Alerte!

Ça continue à tirer à Kimpese et je suis très préoccupé par ces tueries inutiles dans ma province. Le Kongo Central a toujours été un havre de paix, svp. Arrêtez ce carnage. Stoppez, svp. sinons vous devrez nous tuer tous.

Nous l'avons dénoncé sur Radio Okapi et venons de prendre contact avec Monsieur le vice-premier ministre de l'intérieur avec qui nous aurons une séance de travail en début de semaine prochaine pour l'établissement des responsabilités et la pacification de cette contrée.

Une question me monte à l'esprit, le Gouverneur de province sait-il que Kimpese dans le territoire de Songololo fait aussi partie du Kongo central?

Depuis plus d'un mois, à la suite de la calamité naturelle qu'a connue la ville de Boma, le Gouverneur, avec trois de ses ministres et conseillers s'y sont installés en permanence.

Ces représentants du gouvernement provincial et la suppléante du Gouverneur à l'Assemblée nationale, son épouse (qui, apparemment ne connait pas le rôle d'un élu national puisque transformée en agent social de la mairie); reçoivent et distribuent aux sinistrés, des vivres offerts par le gouvernement Central...

Les habitants du Kongo Central voudraient bien et sont même en droit d'exiger l'installation du Gouverneur et ses collaborateurs à kimpese pendant même un mois jusqu'à ce que la paix y soit rétablie de manière durable. C'est cela être Gouverneur.

Qu il y amène ses ministres et son conseil provincial de sécurité . C'est le minimum que peut faire même le plus piètre des gouverneurs. Ses collègues d'autres provinces le font.

Sinon , devant la démission des Députés provinciaux, il devra être interpellé par le gouvernement central et le conseil national de sécurité pour abstention coupable, complaisance et complicité dans ces massacres.

Il importe qu'accompagnant son Gouverneur, Madame la ministre proviciale de la santé aille suivre l'état de santé des blessés à kimpese. Comme elle est également ministre des affaires sociales, il lui revient de superviser les funérailles des morts par balle à kimpese.

C'est vraiment dégoûtant la façon dont l'image de la province est ternie.

Excusez-moi pour l'atrocité de ces photos. C'est pour vous donner une image de l'atrocité de ce carnage. Au delà, il faut que les responsabilités soient établies.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by kongolibre.over-blog.com