Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 février 2017 7 26 /02 /février /2017 12:21

Carte blanche : Congolais Espèce en voie d'extinction

 

Coco Musuamba Kaniki

·

Permettez-moi de PARTAGER avec vous, un texte que j'ai reçu dans mon inbox que je trouve tellement beau qu'il mérite d'être exposé sur ma galerie. J'en tais volontairement le nom de l'auteur par respect de son anonymat, à moins que celui-ci me donne la permission de le dévoiler ...

***

Bonjour Coco.
Ce que j'aime et apprécie extrêmement ton sens de chronologie des évènements dans une logique à surprendre. Que beaucoup ne te suivent pas sinon sont à des années lumières.
Tu as une pertinence de l'analyse qui force l'admiration Coco. Même si je commente vraiment rarement mais je m'empresse toujours à lire ou à découvrir " qu'est ce qu'elle nous a encore posté sur son mur ? ", dis-je toujours.
C'est vrai que j'ai décidé de me taire pas par démission, mais je suis sous l'état de choc avancé lorsque je vois ce qui se passe au vu et au su de nous tous Congolais. Plus grave avec notre complicité, Je suis écoeuré.

Je préfère lire, écouter (vidéos) et observer. Car, une frange des fanatiques Congolais de tout bord ne veut pas voir la réalité en face, accompagne l'occupation tous partis politiques confondus. Soit qu'ils obéissent à leurs gourous. Une autre catégorie est naïve ne veut pas se donner la peine d'apprendre et de comprendre. Ceux-là sont naïvement dangereux. Une dernière catégorie a fait le choix de trahir pour quelques dollars ou promesses pas toujours obtenues, c'est la recette qui fera imploser le Congo..., si l'on n'y fait pas gaffe. Ton article est profond. Hélas, avec l'absence de l'Etat, de tous les événements du moment. Je pense que le Congo vire à la " SOMALISATION", un pays incontrôlé, des poches de tensions existent partout.

A Kinshasa on vend des écoles, la dernière en date, le College Alingba ( à des fins d'alienation de la jeunesse Kinoise/ pas de relève demain, Insécurité/ Kuluna/ pas de paix sociale, Extermination des adeptes de Ne Muanda Nsemi), Kasai ( extermination/ semer la peur dans la population). Province Orientale ( Intrusion des forces Ougandaises sur Kisangani, etc./Destabilisation). Grand Kivu ( Assassinats, viols, enlevements, insecurite etc/ but semer la peur). katanga ( destabilisation politique/ un criminel enfermé et relâché pour semer la terreur), Kongo Central ( foyer de tension à Kimpese avec les adeptes de Bundu dia Mayala) etc. etc. etc. C'est la preuve de ce que j'avance, nous sommes entrain de virer à la SOMALISATION du Congo qui n'est pas loin de celle de la Lybie voire celle de la Syrie. Une situation identique.

C'est vrai que l'occupation accompagne cette situation. Parce qu'elle ne réagit pas, ne dénonce pas, ne dit rien. Que fait-elle alors ? Elle est simplement complice.
Pire, ELLE N'EXISTE QUE DE NOM .
Des individus nuls, sans convictions politiques, idéal, ni vision pour le Congo supposé être leur pays.

Pire ce que je constate ici sur fcbk, les gens s'entredéchirent, fanatisent pour leurs leaders, mais oublient l'essentiel. Si le Congo disparaît il emportera sur son élan tout ce peuple qui habite dessus. La réalité n'est plus dans l'esprit des Congolais. Nous sommes entrain de perdre et de disparaître. Les événements respectifs du Kasaï et du College Alingba m'ont beaucoup fait méditer. Coco, biso ba Congolais tozali " petits d'espris". Tu me permettras de te dire ceci...nous avions mérite un " Kanambe".

.

 

 

 

Source: fcbk

.

 

 

Et la note d'espoir

 

 

 

 

 

Dans une prochaine république réellement démocratique et forte, je suggère qu’on intègre dès la 1ère année de scolarité, le cours de patriotisme dans le programme scolaire et cela, pendant tout le parcours scolaire de nos enfants.

Il est inconcevable et incompréhensible que notre jeunesse soit si désintéressée et détachée de l’amour de sa terre.

Prenons pour exemple un jeune qui vient en france à 20 ans, au bout de 2 ou 3 ans, se sent plus français que congolais. Il ne veut même plus parler de son pays, pour lui c’est une autre histoire, une partie de sa vie qui appartient désormais au passé. On a en face de nous une jeunesse complétement déracinée de ses origines, chose qu’on ne voit presque pas chez les autres peuples comme les arabes par exemple.

Une copine m’a dit une fois que ses enfants étaient d’abord français avant d’être congolais, alors que ces derniers n’ont même pas la nationalité française. C’est aberrant et écœurant d’entendre des choses comme ça. Je les vois tous les jours et je l’ai vécu dans ma propre famille cette aliénation et égarement.

 

N’est-ce pas là le summum de l’idiotie?

 

Mais cette désillusion, n’a-t-elle pas une source? Certes, on peut parler de complexe et tout ce que nous voulons, mais je pense qu’il faut situer le mal plus loin. Toutes les institutions de notre société se partage cette résponsabilité, elles ont failli à cette mission légitime. La famille, l’école, l’église, l’Etat, n’ont pas su jusque-là à ancrer dans notre ADN le sens et l’amour de la patrie, le dévouement pour la terre de ses ancêtres.

C’est pourquoi même dans cette lutte, nous peinons à adhérer les consciences des plusieurs des nôtres.

 

Il n'est jamais trop tard pour mieux faire dit-on.

Enseignons à nos enfants dès la naissance, à aimer et défendre ce qu'il leur appartient réellement et non ce qu'ils veulent désespérément que ça leur appartienne.

 

Maria Ismas Congo

Ingetttaaaa

Source: fcbk

Partager cet article

Repost 0
Published by kongolibre.over-blog.com