Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juillet 2015 3 15 /07 /juillet /2015 23:00
Nous nous sommes battus contre la balkanisation de notre pays...et maintenant nous allons nous auto-balkaniser

Nous nous sommes battus contre la balkanisation de notre pays...et maintenant nous allons nous auto-balkaniser. Triste histoire et pauvre RDC!!

Sam Bokolombe

Ne serait-ce pas déjà le début du festin?

Les petits esprits voient petit et rapetissent tout, alors que les grands esprits voient grand et surdimensionnent tout.

Le problème de l'arriération de nos provinces ne résulte pas tant de leur grande dimension ou de la distance entre gouvernants et gouvernés que de l'incompétence et de la mauvaise gouvernance chronique des régimes précédents aggravées par l'incurie et l'impéritie actuelles de la kabilie.

Pour n'avoir pas bien compris et su résoudre une équation à 11 termes, nous venons de la complexifier avec 26 inconnues.

L'administration du territoire congolais réplique, si elle ne le secrète simplement pas, tout le mal du système. Il s'agit d'un système de Pouvoir fondé sur une certaine approche de gestion à vue de la République; une gestion immorale, clientéliste, incompétente et patrimoniale.

La causalité est donc essentiellement beaucoup plus humaine et méthodologique que réelle ou géographique tenant à la question de distance ou de proximité.

Le découpage, le morcellement ou, pire, la métastase que vient de subir le territoire congolais est une fausse solution à un faux problème. Une fausse médication consécutive à un diagnostic erroné. C'est donc la conséquence d'une erreur de mise au point (map) de la part d'individus juste limités par l'exiguïté de leur propre angle de vue. C'est une hypothèse qui jusqu'ici fait abstraction du potentiel de risque de repli identitaire (régionalisme, ethnicisme, tribalisme, népotisme, etc.) fort nuisible à l'idéal de l'Etat-nation.

Il n'est cependant pas exclu qu'il puisse s'agir d'un processus susceptible de conduire à une politique que tous les Congolais redoutent, celle de l'éclatement du pays. Une autre hypothèse. L'implosion appellerait ainsi l'explosion, hélas !

Le découpage territorial à la va-vite serait un signal clair et inquiétant pour ceux de nos compatriotes qui luttent pour l'unité de notre pays et craignent pour sa balkanisation.

Aujourd'hui, on a découpé les provinces de la Rd.-Congo parce qu'elles seraient trop grandes pour être mieux administrées. Demain, notre pays sera balkanisé au motif que sa dimension continentale le rend ingouvernable. Nos actuelles 26 provinces ne sont-elles pas déjà chacune plus grande que certains États d'Europe ou d'Afrique?

C'est déjà le début du festin. Le sanglier a donc de bien bonnes raisons de ne pas dormir en paix, car là il assiste au dépeçage d'une antilope.

Partager cet article

Repost 0
Published by kongolibre.over-blog.com