Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juin 2015 3 24 /06 /juin /2015 17:02
Nord-Kivu: les FARDC reprennent trois localités à Rutshuru

Nord-Kivu: les FARDC reprennent trois localités à Rutshuru

Denière mise à jour le 23 juin,

Des militaires congolais renforcent leurs positions autour de Goma au second jour des affrontements face aux rebelles du M23 (Photo Monusco)

Les Forces armées de la RDC (FARDC) ont délogé la coalition FDLR et Maï-Maï, dimanche 21 juin, des localités de Chondo, Kamadi et Charuganda, au bord du Lac Edouard, en territoire de Rutshuru (Nord-Kivu). Ces localités qui étaient occupées durant deux jours par ces assaillants ont été récupérées à la suite d’une attaque des forces loyalistes coalisée aux gardes parc de l’Institut congolais pour la conservation de la nature (ICCN).

Le porte-parole de l’armée congolaise au Nord-Kivu indique qu’une délégation d’officiers supérieurs, dépêchée par le commandant de la 34ème région militaire, se trouve à Vitshumbi pour évaluer la situation et prendre des mesures pour éviter qu’un incident pareil ne se reproduise.

Les ONG locale Virunga Yetu et CIDDHOP demandent au gouvernement d’augmenter la capacité logistique des FARDC dans cette région et d’accélérer le processus de démobilisation des groupes armés locaux et étrangers.

Les autorités administratives locales de Rutshuru renseignent que sept morts et plusieurs blessés ont été enregistrés dans le rang des FARDC et gardes parc lors de l’attaque surprise, vendredi 19 juin, des FDLR et Maï-Maï.

Selon les mêmes sources, les FARDC auraient perdu deux pirogues motorisées et une quantité importante des munitions au cours de cette attaque. Le commandant de la force navale blessé est admis aux soins dans une structure sanitaire de Rutshuru.

Selon les mêmes sources, le bilan du côté assaillants n’a pas été avancé.

Dans un communiqué parvenu mercredi 20 mai à Radio Okapi, les notables de l’intercommunautaire du Nord-Kivu avaient exprimé leur profonde inquiétude face à la dégradation de la situation sécuritaire dans leur province. IIs dénonçaient notamment les tueries des populations et les kidnappings à répétition à Rutshuru et Lubero.

Sud-Kivu: 5 morts dans un accrochage entre Raïa Mutomboki et FARDC à Bunyakiri

Denière mise à jour le 19 juin,

5

Milicien FDLR. Photo AFPm

Cinq personnes ont trouvé la mort et quatre autres ont été grièvement blessées dans l’affrontement survenu, dans la nuit de jeudi 18 juin, entre les Raïa Mutomboki et les Forces armées de la RDC (FARDC), à Bunyakiri, territoire de Kalehe (Sud-Kivu). Ce bilan a été avancé par le commandant de la police nationale congolaise de Bunyakiri, le colonel Augustin Kasikila.

Selon cet officier de la police congolaise, l’attaque de ces miliciens est intervenue en l’absence des militaires dans cette contrée.

Pour lui, le déploiement rapide de l’armée nationale dans cette partie du territoire de Kalehe demeure le seul moyen de dissuader les forces négatives de commettre des exactions sur les civils.

Choqués, les habitants de Bunyakiri ont décidé de se ranger derrière les FARDC en poussant des cris de réconfort mais également en jetant des projectiles sur lesRaïa Mutomboki. Les miliciens auraient violé trois femmes dans leur fuite.

Des dizaines d’habitants de Bunyakiri ont abandonné leurs habitations pour se réfugier dans des villages voisins.

Cet accrochage intervient dix mois après que quatre miliciens Raïa Mutomboki sont morts et plusieurs autres blessés au cours des affrontements avec les FARDC dans les localités de Bulambika, Kambegeti et Kambale, dans le groupement de Bunyakiri.

Partager cet article

Repost 0
Published by kongolibre.over-blog.com